L'Iran bloque un nouveau géant des réseaux sociaux : Instagram

07 janvier 2019 à 07h42
10
iran.jpg

La répression se poursuit en Iran où les autorités ont décidé d'interdire un nouveau réseau social à l'affluence planétaire : Instagram.

Peu importe ce que l'on peut en penser, les réseaux sociaux sont aujourd'hui un signe d'ouverture sur le monde. Et les pays où ils sont bannis (Turquie, Chine, Corée du Nord...) ne sont pas des modèles de démocratie. L'Iran fait partie de ces puissances qui jugent néfaste l'impact des médias sociaux sur leur société. Dernièrement, le Conseil national du cyberespace iranien a approuvé des mesures pour bloquer Instagram, pour des raisons de sécurité nationale. C'est en tout cas la justification fournie par le pouvoir iranien.

Et pourtant, le président iranien est une « rock star » d'Instagram

Il était le seul réseau social majeur encore disponible dans le pays. Instagram, qui s'apprête à être banni d'Iran, va rejoindre Facebook, YouTube, Twitter et Telegram, dont l'accès est déjà bloqué par les FAI locaux. Les plateformes furent par le passé utilisées pour diffuser des messages antigouvernementaux, ce qui n'est évidemment pas du goût du président de la République islamique Hassan Rouhani, à la tête du pays depuis 2013. Il compte lui-même plus de deux millions d'abonnés sur Instagram et 800 000 sur Twitter, grâce à l'utilisation de serveurs proxy qui permettent de contourner les restrictions, tant pour les dirigeants que pour certains citoyens.

Javad Javidnia, Adjoint aux affaires du cyberespace au parquet, a déclaré que les efforts entrepris pour filtrer Instagram n'ont pas fonctionné dans le pays. L'Iran est dans le viseur de la communauté internationale depuis que le pays est accusé d'avoir tenté d'utiliser les médiaux sociaux pour perturber les politiques britannique et américaine.

Modifié le 15/07/2019 à 09h22
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
jedi1973
instagramm, facebook, twitter, dans nos pays “civilisés”, ca pose deja beaucoup de probleme, tentative de moderation et de censures,fake news, harcelement, suicide, etc… au nom de la sacro sainte bonne pensée ! Moi je dis normale que certains pays n’en veulent pas !! Le liberté a une limite , car certains abusent de ce ces limites en deversant leurs haines… les gens sont indisciplinés de nature. Alors oui ces reseaux sont utiles, mais sont dangereux aussi sous certains aspects.
petrus20167
oui tout a fait faut interdire les réseaux sociaux incontrôlable et qui en plus manipule les foules, l Europe et la France sont du naïveté incroyable
mulanee
Et les pays où ils sont bannis (Turquie<br /> Une source?
Shifty159
Peu importe mon avis sur l’Iran .<br /> Par contre je trouve que les réseaux sociaux ne sont pas une avancée majeure pour l’humanité. Au contraire, je trouve qu’on glorifie les esprits les plus malades via ces plateformes.<br /> Pour 2019, j’ai downgradé mon smartphone (qui était une phablette) pour un smarpthone de petite taille qui me sert pour appeler et gps maintenant. J’ai aussi limité mon temps d’accès à Internet à lire les news de quelques sites uniquement (donc Clubic). Je compte faire plus mais petit à petit.<br /> Ce fut mon premier et dernier commentaire sur Clubic.<br /> Bonne année
Rob-Ledur
Vous ne ratez pas grand chose, chers iraniens, c’est un réseau débile où les fans de Booba et ceux de Kaaris montent des teasers de m"rde pour un combat qui n’aura pas lieu.
mcbenny
Un réseau social c’est un “outil”, tout dépend comment on l’utilise, il n’est pas mauvais par nature. Et pour mémoire, si vous ne voulez pas voir ces contenus qui vous dérangent, bah ne les regardez/écoutez/lisez pas.<br /> Si vous n’aimez pas quelque chose, n’en dégoutez pas les autres.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google teste des « Cartes » info pour alléger les onglets de Chrome
CES 2019 - Microsoft collabore avec Universal Electronics sur un assistant numérique
Une fausse main de cire pour pirater l'authentification veineuse
Dell : un brevet d'ordinateur portable à deux écrans détachables
Un premier rendu d'après des plans en fuite pour l'iPhone XI
Uber considéré comme « illégal » à Bruxelles
CES 2019 - Segway présente son robot livreur autonome et sa nouvelle trottinette électrique
Grasshopper : l’app de Google pour apprendre à coder téléchargée 1,6 million de fois
Kia et Hyundai imaginent une station de recharge sans fil dédiée aux voitures électriques
Qu'attendre du CES 2019 ? La rédac sort sa boule de cristal
Haut de page