🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Le lancement du télescope James Webb encore repoussé par la NASA et l’ESA

03 juin 2021 à 10h57
7
Télescope James Webb
Crédit: NASA

Décidément, le télescope spatial James Webb ne semble vraiment pas vouloir quitter la Terre ! Après des années de retard, le JWST (James Webb Space Telescop) devait finalement s’envoler depuis le centre spatial guyanais le 31 octobre prochain. Aux dernières nouvelles, cependant, son lancement serait une nouvelle fois repoussé.

Un départ vers le point de Lagrange Terre-Soleil L2 reste cependant prévu avant la fin de l’année 2021.

Un problème avec Ariane 5

Dans le cadre d’un briefing auquel a assisté Ars Technica, la directrice des services de lancement du JWST chez Arianespace, Beatriz Romero, aurait confirmé les rumeurs stipulant qu’un lancement de James Webb fin octobre est désormais impossible. On serait cependant loin des précédents retards et reports de James Webb, qui se comptaient jusqu’ici en trimestres ou en années. D’après la NASA, le lancement pourrait avoir lieu à partir de mi-novembre, et plus probablement en décembre. Sous certaines conditions…

En premier lieu, il faudra s’assurer que les problèmes rencontrés récemment sur Ariane 5 sont tous résolus. À l’heure actuelle, Ariane 5 reste un lanceur extrêmement fiable. Sur les 109 tirs effectués, seuls deux ont été des échecs complets, trois autres connaissant des échecs partiels. Mais même si les douze derniers vols ont été des succès, les lancements de février et août 2020 ont été « moins que nominaux ». Autrement dit, des défauts ont été repérés au niveau de la coiffe de la fusée, dont la séparation a entraîné des vibrations anormales. Si cela n’a pas endommagé les satellites embarqués à bord, l’ESA, la NASA et Arianespace ne veulent prendre absolument aucun risque avec James Webb, dont le développement a coûté près de 10 milliards de dollars !

A priori, le défaut aurait été identifié et corrigé. Mais Arianespace estime qu’il faudrait deux lancements pour confirmer la correction avant de se risquer à lancer le JWST. Or, seul un lancement commercial est prévu avant le décollage du télescope spatial. Ainsi, James Webb pourrait prendre son envol non pas avec le deuxième lancement prévu cette année pour Ariane 5, mais avec le troisième, dont la date n’est pas encore fixée.

Une logistique complexe en pleine pandémie

Outre les soucis liés au lanceur, d’autres problèmes viennent compliquer la tâche des planificateurs de la mission. D’une part, il semblerait que l’organisation du transport du télescope entre Houston, au Texas, et Kourou, en Guyane, soit plus long et complexe que prévu. Le conditionnement du JWST prendrait notamment plus de temps que prévu, à la fois pour des raisons techniques et sanitaires. La NASA et Northrop Grumman, l’intégrateur du télescope, espèrent finir le travail pour le mois d’août.

Prévu par voie maritime, le voyage devra se faire dans des conditions météorologiques propices, ce qui entraîne une nouvelle incertitude. Sur place, il faudra à nouveau compter environ deux mois de préparation avant le lancement. Enfin, le lancement pourrait une nouvelle fois être retardé si l’épidémie de COVID-19 continue de faire des ravages en Guyane à cette période de l’année.

On le voit, si l’optimisme reste de mise à la NASA et à l’ESA, un ultime report début 2022 reste encore possible.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Zakalwe
Bon…
GRITI
Un commentaire plus explicite serait le bienvenu.
Fulmlmetal
ca ne surprend plus personne
Bibifokencalecon
À l’heure actuelle, Ariane 5 reste un lanceur extrêmement fiable. Sur les 109 tirs effectués, seuls deux ont été des échecs complets, trois autres connaissant des échecs partiels. Mais même si les douze derniers vols ont été des succès, les lancements de février et août 2020 ont été « moins que nominaux ».<br /> C’est plutôt très rassurant que le niveau de contrôle-qualité soit aussi poussé pour que ces mini-variables entraînent une revérification du lanceur. Un retard de lancement tout à fait justifié considérant que le futur telescope a couté 10 milliards USD.
benben99
On va plutôt etre surpris s’il est lancé un jour
Martin_Penwald
Ben voilà, ça se justifie. Si il était endommagé lors du lancement, il serait impossible à réparer vu sa destination finale. C’est pas Hubble qui était resté dans le jardin.
Ludo87
En construire un à couté 10Milliard, mais combien cela couterais d’en construire un deuxième ?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Améliorez votre cybersécurité avec cet antivirus complet et facile à utiliser
Des scientifiques ont réussi à recréer un mini Terminator T-1000 qui passe à travers des barreaux
Qu'est-ce que la SafetyCase d'Orange, cette énorme valise de 70 kg qui assure une connexion d'urgence par satellite ?
Cette tablette graphique est de retour à son prix le plus bas pendant les soldes (moins de 95€)
Lara Croft bientôt de retour dans une série Tomb Raider !
Samsung dévoile le premier écran plat Mini-LED pour joueurs, et il ne fait pas les choses à moitié
Profitez dès maintenant de ce kit RAM Corsair à son prix le plus pendant les soldes d'hiver !
Epic fail : un voleur se prend en selfie avec un iPhone fraîchement dérobé… et se fait arrêter
Vous avez vu ? L'app Google se fait une beauté sur Android !
Surveillance : comment ces vêtements peuvent vous invisibiliser aux yeux de la reconnaissance faciale
Haut de page