Ariane 5 réussit son 2e lancement de l'année et place deux satellites en orbite

20 février 2020 à 13h46
0
Ariane 5

Pour ce deuxième lancement de l'année depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane française, le lanceur Ariane 5 a placé deux satellites en orbite pour le compte de l'Institut coréen de recherche aérospatiale et d'une entreprise de télévision par satellite japonaise.

C'est le 252e vol d'un lanceur Ariane, qui a fêté son 40e anniversaire en décembre. D'ici 2023, Arianespace prévoit d'opérer neuf nouveaux lancements d'Ariane 5.


Le rôle des nouveaux satellites placés en orbite par Ariane 5

La fusée Ariane 5 a réussi à placer deux nouveaux satellites en orbite de transfert géostationnaire. Il s'agit de deux satellites coréens ayant des objectifs différents mais complémentaires.

Le premier, GEO-Kompsat-2B, est un satellite dédié à la météorologie et à l'observation terrestre, envoyée pour le compte de l'Institut coréen de recherche aérospatiale. Le second est un satellite de télécommunication nommé JCSAT-17, placé en orbite pour le compte de SKY Perfect JSAT Corporation, une entreprise de télévision japonaise.

Le satellite JCSAT-17 couvrira le Japon et la région Asie-Pacifique. C'est le 21e satellite de cet opérateur japonais à être lancé par Arianespace. Tandis que GEO-Kompsat-2B est le 8e satellite lancé par Arianespace pour le compte de l'Institut coréen. Son rôle sera principalement dédié à la surveillance de l'environnement terrestre et des océans.



Passer le flambeau à Ariane 6

C'est le deuxième succès d'Ariane 5 en moins de deux mois, précise le communiqué. « Alors qu'Ariane 6 effectuera cette année son premier vol, neuf lancements d'Ariane 5 sont encore prévus jusqu'en 2023. Ceci permettra une transition fluide entre les deux lanceurs, avec toujours la même fiabilité et une capacité d'emport toujours accrue », déclare André-Hubert Roussel, Président exécutif d'Ariane Group.

Ariane 6, qui s'inscrit dans un projet européen d'indépendance spatiale, doit effectuer son premier vol au second semestre de cette année avec le transport de 34 satellites OneWeb, une société américaine souhaitant construire une constellation satellitaire à l'image du projet Starlink de SpaceX.

Source : Ariane.
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top