Les futures batteries 4680 de Tesla sont-elles vraiment l'innovation annoncée ?

13 novembre 2021 à 18h15
26

Annoncées en grande pompe lors du Battery Day 2020 , les nouvelles batteries 4680 de Tesla ont refait parler d'elles il y a quelques jours. Panasonic, fournisseur historique de Tesla, a en effet dévoilé son propre prototype de batterie 4680 pour une production en mars 2022, avec en ligne de mire le Model Y .

L'objectif de la marque japonaise est clair : renforcer ses liens avec Tesla, dont elle n'est plus le fournisseur exclusif. Car derrière Panasonic, nombreuses sont les entreprises qui souhaitent investir le marché de la batterie 4680. Samsung SDI, CADT, LG Chem… Ces acteurs sont aussi dans la course pour la production de ces batteries à haute capacité. L'industrie surveille donc de très près l'émergence de cette nouvelle cellule. Néanmoins, dans l'enthousiasme ambiant qui entoure cette nouvelle technologie, quelques voix discordantes se font entendre. Faisons le point.

La batterie 4680, plus puissante et moins chère

La batterie 4680, pour 46 mm de large et 80 mm de haut, a donc été présentée l'année dernière par Elon Musk. La solution, développée en interne chez Tesla, présente de gros avantage comparée aux batteries actuellement utilisées par la marque – 1865 pour les Model S et X et 2170 pour les Model 3 et Y. L'innovation principale tient dans l'utilisation plus marquée de silicium au détriment du graphite, en plus de l'augmentation de la taille de l'accumulateur.

Cette évolution permettrait ainsi de réduire le poids des batteries de 10 % et d'augmenter l'autonomie de celles-ci de 14 %. Selon Panasonic, qui teste ses propres batteries depuis quelques semaines, le coût de production des 4680 serait inférieur de 50 % par rapport aux 1865 et 2170 !

Le Model Y, équipée en 4680 dès 2022 ?

Tesla poursuit le développement de sa propre batterie 4680, dont les tests ont d'ailleurs commencé sur une ligne de production en Californie. Cela n'empêche pas le directeur des batteries de Panasonic, Kazuo Tadanobude, de se montrer confiant pour l'avenir :

« Nous disposons désormais de la technologie et nous nous préparons à la commercialiser prochainement. (…) La demande très forte de Tesla a accéléré notre développement, et nous pensons que cela ne peut que conduire à des liens plus forts. »

En parallèle, Panasonic a signé un accord avec la start-up américaine Canoo, à qui elle fournira ces nouvelles batteries qui trouveront refuge dans les prochains mini-bus de la start-up .

Grosse évolution ou révolution ?

Si les principaux acteurs de cette nouvelle technologie ne se privent pas de la qualifier de révolutionnaire, certains avis divergent. La principale contradiction est venue du président de Lucid, Peter Rawlinson. Si ce dernier ne nie pas que les batteries 4680 présentent certains avantages, notamment grâce à leur plus grand format, il est catégorique : « Les gens qui considèrent la batterie 4680 comme une énorme avancée, c'est du délire ».

Il est important de rappeler que Lucid utilise des batteries 2170, similaires à celles que l'on trouve dans les Model 3 et Y de Tesla.

La batterie solide comme alternative ?

Au-delà de l'attention excessive accordée aux batteries 4680, la solution des batteries solides est souvent citée comme alternative aux accumulateurs classiques. Les avantages de la batterie solide sont nombreux : résistance aux températures plus élevée, densité énergétique supérieure, poids réduit… Sur le papier, cette technologie permettrait de résoudre les problèmes structurels auxquels se confrontent les constructeurs.

Mais si Tesla et consorts n'ont pas misé sur la batterie solide, c'est que de nombreux experts ne la considèrent pas, à ce jour, comme une solution viable. Quelques constructeurs ont toutefois décidé de croire en cette technologie prometteuse, comme en atteste BMW, qui travaille sur un prototype de batterie à semi-conducteurs pour à l'horizon 2025 .

Les constructeurs automobiles continuent donc de rivaliser d’ingéniosité pour développer des solutions durables et économiques. Un chemin qui, nous l'espérons, permettra d’accélérer la démocratisation des véhicules électriques . En attendant, l'année 2021 a été marquée par une croissance record pour les ventes de véhicules hybrides et électriques .

Voir les 26 commentaires sur le site

Articles récents