BMW annonce une batterie à semi-conducteurs pour 2025 ; qu'est-ce que ça change ?

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
20 avril 2021 à 14h19
11
BMW i4 © BMW
© BMW

Le constructeur allemand continue ses recherches sur la technologie des batteries et annonce un prototype de batterie à semi-conducteurs pour 2025. L’objectif serait de rendre cette technologie viable pour la fin de la décennie.

Si les recherches de BMW sur ce type de technologie ne sont pas une nouveauté en soi, c’est l’annonce d’un calendrier assez précis qui est intéressant. Cela sous-entend que la marque fait des progrès significatifs qui lui permettent de se projeter dans l’avenir.

L’avenir de la batterie

D’après Frank Weber, membre du conseil d’administration de BMW, « la voiture électrique la plus verte au monde sera une BMW. Elle sera durable dès l'idée initiale, jusqu'au recyclage, après sa phase d'utilisation ».

Et cela pourrait être rendu possible par la nouvelle technologie des batteries à semi-conducteurs, également appelées batteries solides, qui devraient offrir une plus grande autonomie grâce à une plus grande densité énergétique. Par ailleurs, BMW s’évertue à recycler de plus en plus les composants de ses batteries ainsi qu’à réduire l’usage des éléments les plus polluants.

D’après Frank Weber, la densité énergétique d’une batterie solide pourrait augmenter d’un pourcentage à deux chiffres face à une batterie lithium-ion utilisée aujourd’hui dans les voitures électriques. Aussi, BMW espère faire baisser le coût de production de ses batteries afin de rendre ses modèles électriques plus à même de remplacer les voitures thermiques actuellement moins onéreuses à produire.

La batterie solide

La solid-state battery, ou batterie à semi-conducteurs, est une nouvelle technologie qui pourrait offrir une densité énergétique supérieure à la voiture électrique, aboutissant à une plus grande autonomie.

L’électrolyte liquide est remplacé ici par un électrolyte solide. Ce type de matériaux offre une plage de température d’utilisation plus large et serait moins sensible au risque d’embrasement. Le tout, cumulé à une densité énergétique supérieure à celle de la batterie lithium-ion traditionnelle, en ferait une solution d’avenir pour beaucoup de constructeurs.

Reste encore à maîtriser cette technologie pour la produire en masse et l’incorporer dans les véhicules de demain.

Lorsqu'on évoque la voiture électrique, la durée de vie des batteries est certainement le sujet qui fait le plus parler - après l'autonomie, bien évidemment. Il faut dire que cette pièce est non seulement essentielle, mais qu'elle est aussi l'objet de tous les fantasmes.
Lire la suite

Source : Autocar

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
Bestdoud
Avec franck WEBER la voiture ne transfomera plus en barbecue comme tesla
dancod
Frank Weber, toujours au charbon…
Augusto
Pour avoir vu flamber ma voiture la semaine dernière, le risque d’embrasement m’inquiète moins que l’autonomie… Et si on avait fait ces recherches en 76 après le premier choc pétrolier ?<br /> Ben oui on serait probablement autonome, le cap du nucléaire par fission en passe d’être derrière nous, et les vaches dans le ciel bleu pourraient du fin bout de leur queue…<br /> Voilà. On a le droit de rêver.
SlashDot2k19
Le serpent de mer cette batterie solide…
sensenix
On en parle de la crise des semis conducteurs et le fait que produire ces semis est extrêment consommateur en eau, des millers de m3 d’eau pour polir ces petites bêtes.<br /> Alors faudra m’expliquer où le fait de passer vers des semis conducteurs est plus écologiques que la batterie qui est polluante à produire et à recycler …
cpicchio
«&nbsp;la densité énergétique d’une batterie solide pourrait augmenter d’un pourcentage à deux chiffres face à une batterie lithium-ion utilisée aujourd’hui dans les voitures électriques&nbsp;»<br /> C’est la clé pour avoir des VE à autonomie correcte sur autoroute. Cependant, cette annonce est un peu fumeuse car vide de sens : on augmente la densité énergétique de la batterie Li-Hion tous les ans de quelques petits %. Donc à horizon 2030 (soit dans 9 ans), même en restant avec la technologie actuelle, on devrait gagner 10% sans avoir à changer de technologie. Sans estimer le gain mini, annoncer une progression à deux chiffres ne donne aucune information sur le gap réel estimé.<br /> Donc oui, la promesse des batteries dites ‹&nbsp;solides&nbsp;› est de faire un pas définitif vers le VE, tout le monde travaille dessus (et pas que pour l’automobile) mais il faudra bien gagner +50% pour que les VE se généralisent hors citadines.<br /> Accessoirement, le titre est fallacieux, le modèle est prévu pour être commercialisé en 2030, pas en 2025 où ce ne sera qu’un démonstrateur technologique (avec derrière 5 années pour l’industrialisation).
Asakha1
Non, mais pas fini d’appeler cette batterie à électrolyte solide, une batterie à «semi-conducteur» ?!? Pas parce que Google Translate traduit «solid-state» par «semi-conducteur» que c’est le bon terme !
Martin_Penwald
Ah, voilà, j’arrivais pas à voir le problème. Oui, c’est électrolyte solide, solid state, quoi.
reith
C’est ça qu’est devenu CLUBIC…
JCR_1946
Les journalistes de Clubic comme ceux de nombreux sites plus ou moins scientifiques ne se réalisent pas et ne vérifient pas les informations qu’ils reprennent d’autre site<br /> Ce n’est pas la première fois que cette traduction incorrecte est publiée<br /> BMW travaille en étroite collaboration avec Toyota, BMW fournissait les moteurs Diesel de Toyota qui en retour fournissait toute la chaîne hybride à BMW<br /> Toyota travaille depuis des années sur ce type de batterie, l’annonce de BMW semble en phase avec de Toyota
xryl
Actuellement, les batteries solid state sont lamentables (4x moins d’énergie/kg que le Li-Ion) . Donc le potentiel de croissance en dizaine de % est tout à fait possible, ça ne change rien sur le fait qu’il faudra des années pour arriver à un équivalent Li-Ion liquide.<br /> De plus, ce que l’on ne vous dit pas, c’est que l’idée derrière les batteries solides, c’est de remplacer la structure de la voiture par la batterie. Donc d’échanger du poids de l’acier pour du métal+Lithium. Sauf que, en cas de choc, tu viens de bousiller ta batterie. Je vois mal les assurances remplacer l’élément le plus cher de la voiture si tu tapes un parechoc trop fort, ça ne passera pas.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Véhicules électriques : la France seulement 8e des prédictions à 2035
Tesla : le prototype de Cybertruck se montre comme jamais en vidéo
Volkswagen et Bosch deviennent partenaires pour le développement d'un logiciel de conduite autonome
ID. Buzz : le van électrique de Volkswagen se montre en photo, en vidéo et tout en couleur
Honda tacle la voiture à hydrogène de Toyota
Mais, pourquoi Tesla se lance-t-il dans l'audio ?
Opibus annonce le premier bus électrique conçu et fabriqué en Afrique
Stellantis accélère sa stratégie autour du marché de la voiture d'occasion
Yamaha dévoile EMF, un scooter électrique futuriste à batterie interchangeable signée Gogoro
L'Autopilot de Tesla sera au coeur d'un procès crucial en février
Haut de page