Voiture électrique : comment réduire son budget recharge ?

05 novembre 2021 à 15h30
61
Voiture électrique

La voiture électrique a l'avantage d'offrir un coût d’utilisation abordable. Mais pour en tirer tous les bénéfices, il convient de prendre quelques précautions afin de réduire son budget recharge, à domicile comme sur la route.

Réclamant moins d’entretien que son homologue thermique, le coût d’utilisation direct de la voiture électrique est généralement moins élevé, a fortiori à l’heure où les prix à la pompe crèvent le plafond. Mais le coût peut énormément varier d'un usage ou d'un véhicule à l'autre, ce qui incite à prendre quelques précautions pour maîtriser son budget recharge.

Consommation : surveillez votre conduite et vos itinéraires

Afin de réduire son budget recharge, il n’y a pas de secret : le principal critère à surveiller est la consommation d’énergie de votre voiture, qui sera directement liée au budget total.

Si les consommations en kWh/100 km d’une voiture électrique dépendent de plusieurs critères comme la topographie ou la température extérieure, c’est bien la conduite qui permettra de réaliser des économies. Comme pour les véhicules thermiques donc, quelques règles de conduite doivent être observées pour limiter les surconsommations.

Voiture electrique

Profiter du frein moteur

Les électriques ont un avantage considérable par rapport aux thermiques, puisqu’elles peuvent récupérer de l’énergie à chaque décélération, que ce soit au freinage ou avec le frein moteur, parfois amplifié avec le mode B. Il convient donc d'en faire bon usage afin de régénérer le maximum d’énergie, ce qui aura aussi pour conséquence d’économiser les plaquettes de frein.

Ce mode de conduite est bien plus pertinent en ville ou sur les axes péri-urbains parfois surchargés, où les phases de ralentissements sont nombreuses. Il est nécessaire d’anticiper les freinages en regardant loin afin de laisser la voiture électrique ralentir à la seule force de son frein moteur. 

A l’inverse, il est préférable de profiter du minimum de frein moteur ou du mode roues libres de quelques modèles du marché sur la route : avec moins de force exercée par le moteur, le véhicule ne perdra pas sa vitesse au moment de lever le pied, ce qui ne vous obligera pas à réaccélérer plus fort pour reprendre la vitesse de croisière.  

Quelle-solution-recharge-choisir

Planifiez votre itinéraire

La consommation d’une voiture électrique est fortement impactée par le type de routes empruntées. L'autoroute, en particulier, est redoutable pour l’autonomie, et donc pour le portefeuille au moment de faire le plein d’électrons. Bien sur, il n’est parfois pas possible d’y couper, notamment lors des longs trajets - d'autant que c’est sur l’autoroute que se situe la très grande majorité des bornes de recharge rapide en courant continu, gage de gain de temps considérable. Mais, c’est vieux comme le monde, « le temps c’est de l’argent », et le trajet le plus court ne sera pas forcément le plus économique.

Pour vous aider à faire le choix de l’itinéraire le plus économique possible, vous pouvez consulter notre dossier sur les bornes de recharge qui évoque notamment l'utilisation d'outils dédiés tels que « A Better Route Planner », qui permet de visualiser rapidement le niveau de charge restant une fois arrivé à destination et propose plusieurs solutions de recharge sur le trajet.

Pour une sélection plus rapide, il faudra attendre la nouvelle fonctionnalité de Google Maps  : déjà lancé aux Etats-Unis, le système permet de choisir le trajet le moins énergivore possible en prenant en compte l’état du trafic en temps réel mais aussi la topographie. L'algorithme a avant tout été étudié pour les économies de carburant, mais ce qui est vrai pour une thermique l'est aussi pour une électrique.

Voiture electrique

Recharge à domicile : la bonne puissance au bon moment


Près de 90 % des conducteurs de voitures électriques font le choix d’une recharge quotidienne à domicile. Et si les recharges sont ici les plus longues (mais réalisées sur des temps morts pendant la nuit par exemple), elles sont aussi les plus abordables, à condition toutefois d’opter pour la solution qui correspond à vos besoins quotidiens. Pour faire le bon choix, vous pouvez consulter notre guide complet sur la recharge .

Pour réduire le budget recharge à domicile , il convient de faire le choix des moins puissantes solutions de recharge possibles et de se brancher sur une prise de courant classique ou sur une prise renforcée de type Green'Up. Dans le premier cas, aucune modification d'abonnement n’est à prévoir et le foyer peut conserver un abonnement à 6 kVa, qui propose un prix de 0,1558 €/kWh. Avec l’installation d’un prise Green'Up, il faut cependant faire évoluer l’offre à 9 kVa, au prix unitaire de 0,1605 €/kWh. Une légère différence qui sera seulement de quelques centimes au moment de faire les comptes.

Sachez en revanche que si ces solutions sont les plus lentes pour recharger une voiture (compter 7h pour gagner près de 100 km d’autonomie en moyenne sur une citadine électrique), elles se montrent aussi plus avantageuses : leur installation est bien plus abordable que celle d'un Wallbox, dont le prix devra être intégré dans le calcul total du prix de revient kilométrique ! 

Peugeot-e-208-recharge © Peugeot

Privilégiez la puissance minimale

Plus la puissance de recharge est faible, plus les pertes d’énergie sont faibles. C’est là l’un des principaux défauts de la voiture électrique : en transformant le courant alternatif (qui sort des prises ou Wallbox à domicile) en courant continu (nécessaire pour être stocké dans la batterie), le chargeur embarqué dissipe une partie de l’énergie. La batterie ne reçoit donc pas la totalité des électrons qui sont passés par le compteur. C'est un principe physique, on peut rien y faire.

Toutes les voitures électriques sont concernées par ce phénomène mais comme toujours, il y a de bons élèves et des moins bons. C’est ce que révèle une récente étude menée par l’ADAC . D’après leurs mesures, le Tesla Model 3 afficherait le pire rendement (24,9 %), alors que le Kia e-Niro serait en tête de l’exercice avec un score de 9,9 %.

Voiture electrique

Faites le choix de l'option heures pleines/heures creuses

C’est vrai pour l’électroménager, ça l’est aussi pour une voiture électrique : plus vous utilisez votre prise en heure creuse, moins la note sera salée à la fin du mois. Cette option est disponible à partir d’une offre à 6 kVa, soit la quasi totalité des abonnements particuliers en France. Et quelle que soit la puissance choisie, le prix unitaire sera toujours le même avec 0,1821€/kWh en heures pleines (8h-12h et 17h-20h) et 0,1360€/kWh en heure creuse (12h-17h et 20h-8h). Recharger une Renault ZOE la nuit sur une prise domestique (un plein de 16,8 kWh théorique en 7h00) représenterait une économie de 0,77€ sur la recharge, soit 281€ à l’année. 

Bien que l’écart se resserre avec une formule classique (un prix de base de 0,1605€/kWh), l’option heures pleines/heures est toujours plus intéressante : ici, la recharge sera plus élevée de l’ordre de 0,41€, soit près de 150€ de plus à l’année. Une différence qui tombe à 136€ en déduisant les 13,75€ d’écart entre les deux abonnements (171,28€/an contre 185,03€/an avec une puissance de 9 kVa).

Elec'car Engie

Optez pour un abonnement spécifique

S’il est possible de baisser son budget recharge avec les offres grand public, les fournisseurs d’énergie prennent le virage de la transition et proposent aussi des abonnements spécifiques aux voitures électriques. Les abonnements ne sont pas forcément plus intéressants, mais ils garantissent des prix bas.

Le plus connu d’entre eux est l’abonnement Vert Electrique Auto d’EDF, sans engagement et qui garantit des prix fixes pendant 3 ans. Grâce au compteur Linky, le fournisseur propose l’option « Heures Creuses et Week-end ». Dans ce dernier cas, l’abonnement annuel est de 204,24€ (pour un compteur 9 kVa), mais offre un prix unitaire de 0,2144€/kWh en heures pleines et de 0,1267€/kWh en heures creuses.

Réservée aux propriétaires de voitures électriques, la formule Elec’car d’Engie est plus intéressante avec un abonnement de 185,02€/an et un prix pouvant descendre jusqu’à 0,11489€/kWh en heures creuses telles que définies par le réseau.

Du côté de chez TotalEnergie, l’offre « Heures Super Creuses » fait dégringoler le prix à 0,1106€/kWh en heures creuses, et 0,1821€/kWh en heures pleines. Il faut compter ici sur un abonnement de 185,04€/an avec une puissance de 9 kVA.

Voiture électrique © Moritz Denke / Shutterstock.com
Moritz Denke / Shutterstock.com

Rechargez la nuit

Dans tous les cas, et c’est d’autant plus vrai avec l’option précédemment évoquée, il convient de recharger sa voiture électrique la nuit, et ce pour la seule et unique raison technique : la chaleur de la batterie.

Si elle n’aime pas le froid extérieur, la batterie ne supporte pas non plus la chaleur. Elle doit donc être refroidie avant d’être rechargée. Cette précaution souvent ignorée fait perdre de l’énergie lors de la recharge, et par extension fait inutilement augmenter la facture d’électricité. Nous recommandons ainsi d’attendre 2 à 3 heures après un trajet de plus de 50 km avant de brancher votre voiture. Dans la plupart des cas, cela permet d’attendre les heures creuses plus intéressantes.

Et si vous rechargez le juste nécessaire et que vous ne laissez pas votre voiture branchée toute la nuit, utilisez le planificateur de recharge embarqué (si votre voiture en est équipée) afin de finaliser le plein juste avant de partir : réchauffée par la recharge, votre batterie présentera son meilleur rendement énergétique sur la route. C’est notamment le cas en hiver, où la batterie froide se montrera plus énergivore sur les premiers kilomètres.

Borne de recharge

Recharge publique : le temps c’est (ici aussi) de l’argent

Si la majorité des recharges est effectuée à domicile ou au travail, il n’est pas rare de faire un complément sur les bornes de recharge publiques. Mais la gratuité qui était mise en avant pendant de nombreuses années n'est plus au goût du jour, et les prix ont considérablement flambé. Pire encore : si certains opérateurs continuent de présenter une (logique) tarification au kWh, plusieurs préfèrent un tarif à la minute ! Et toutes les voitures ne sont pas logées à la même enseigne en matière de vitesse de recharge AC ou DC.

80% vous ne dépasserez (surtout) pas

Oubliez tout ce que vous savez avec votre voiture thermique et la station-service : pour des raisons techniques, une batterie sera plus longue à charger une fois la barre des 80% de charge franchie. Cette baisse de puissance est nécessaire pour préserver la bonne santé de l’unité électrique et éviter de l'endommager par des courants trop forts en fin de charge. 

Certaines se montrent plus costaudes que d’autres, mais dans tous les cas il est commun de dire qu’il faut autant de temps pour passer de 10% à 80% que de 80% à 100%. Et avec un prix à la minute, cela peut très vite couter cher. Surtout chez Ionity, l’un des principaux opérateurs de recharge sur autoroute, qui affiche un coût unitaire de 0,79€/min (ou 0,39€/min avec un abonnement mensuel de 17,99€).

Borne de recharge © A. Aleksandravicius / Shutterstock.com
A. Aleksandravicius / Shutterstock.com

Rechargez au bon moment

Alors que quelques (rares) électriques, comme Tesla ou Porsche , disposent d’un préconditionneur de batterie intégré pour optimiser la recharge, il est difficile d’estimer la bonne température au doigt mouillé des autres voitures. A l’approche d’une borne de recharge, notamment sur autoroute, il n’est pas donc forcément inutile de réduire un peu sa vitesse de croisière pour éviter d’arriver à la borne avec une batterie surchauffée, surtout en été.

Attention aussi à l’excès de prévoyance : les meilleures puissances (donc les vitesses) de recharge sont disponibles avec un niveau de batterie faible. C’est ce que nous avons par exemple constaté lors de notre essai de la Hyundai Ioniq 5 : l’exemplaire que nous avons branché à 27% de batterie a atteint un pic de 219 kW à 41%, alors que l’autre, branché à 34%, affichait 181 kW de puissance à 41%. D’après l’ordinateur de bord, la première nous faisait gagner 3 minutes pour atteindre les 80%, soit 0,87€ sur le plein (en prenant en compte le prix préférentiel Ionity/Hyundai de 0,29 /min). Cela représente tout de même 33% du coût aux 100 km de la Ioniq 5 sur autoroute.

assurance-voiture.jpg © Pixabay

Plusieurs bons gestes sont à adopter pour réduire le budget recharge d’une voiture électrique, pourtant déjà très abordable en coût d’utilisation. La plupart du temps, il faudra prendre soin de laisser du temps à la batterie pour atteindre une bonne température et ne pas se montrer trop gourmand, que ce soit en quantité d’électrons ou de puissance de recharge. Mais dans tous les cas, c’est votre conduite qu’il faudra surveiller en adoptant les bonnes pratiques d'éco-conduite.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
61
40
zoup01
En gros, le VE c’est parfait avec charge à domicile…sinon, c’est un bordel complètement dissuasif.
maxxous59
Tu habites en ville avec un garage c’est le véhicule idéal, après dès qu’on s’éloigne de ses critères c’est plus compliqué pour le moment.
zoup01
Tu peux même habiter à la campagne et faire un trajet quotidien campagne - travail…( c’est même plus facile, le pavillon-garage y est plus fréquent)<br /> Tu me donnes une mini e ou une e 208, je la garde sans problème…un VE pour le long cours ( berline, gros suv) , il va direct sur le bon coin.
vincent_recipon
Pour info il existe la borne de recharge openevse pas chère et connectée pour ceux qui sont prêt à mettre la main à la patte : https://www.vrdigitalworld.com/electronique/presentation-de-la-wallbox-openevse-pour-recharge-de-vehicule-electrique
mitch379
Surprenant d’associer voiture électrique et ville quand en province les garages individuels sont monnaies courantes et les trajets quotidien plus long. Et faut pas croire qu’à la campagne les gens font 400km par jour.<br /> Et financièrement c’est rentable que pour un nombre assez élevé de km par an.<br /> Perso en ville ça semble plus galère qu’autre chose. Et quitte à être écolo autant prendre les transports en commun.
slacky88
Pour ma part, c’est total direct énergie avec heure super creuse pour la voiture et le chauffe-eau. On charge environ 4 à 5h par jours. Faut juste pas consommer en heure pleine sinon ouille ouille ouille
stratos
ou recharger sur le réseau du voisin
Cleindori
Excellent article, merci et bravo
KlingonBrain
Perso en ville ça semble plus galère qu’autre chose. Et quitte à être écolo autant prendre les transports en commun.<br /> En ville, il y a aussi les trottinettes électriques. Et je trouve cela assez sympa.
Cleindori
Surtout le bruit quand tu roules dessus
Jean-Charles_Bossard
L’article n’est pas complet car il existe d’autres moyens de sa charger à très bas coût. J’ai fait en un an 50.000 km pour moins de 1000 € avec ma Tesla Model 3. En effet, je me charge le plus souvent la nuit dans les stations Autolib (illimité pour 10 €/mois) ou Belib (gratuites de 10h à 8h), ou dans les bornes dans les grandes surfaces. Le reste avec les superchargeurs Tesla avec un prix moyen de 10 €.
Kerri
Parce que:<br /> Tu n’es pas obligé de recharger dans les bornes tesla. Il y a plein de solutions plus économiques (chez toi) ou même gratuites (en grande surface). De la même façon, si tu fais le plein de ta voiture en aire d’autoroute exclusivement, tu seras plus aux alentours d’1,6€/l que d’1,2.<br /> Comparer une voiture essence économe à une des voitures électriques les plus énergivore n’est pas faire preuve d’une grande honnêteté intellectuelle<br />
Habilis
C’est rigolo de voir clamer SA situation personnelle, et de conclure «&nbsp;pour la majorité d’entre nous&nbsp;»…<br /> Sinon, il y a une erreur dans l’article concernant la ZOÉ. La programmation se fait aussi et surtout par le tableau de bord, et heureusement parce que l’application Android fonctionne quand elle a envie.
marco3522
Et en plus ce ne sont pas des voitures électriques, ce sont des voitures NUCLEAIRES. Il faut arrêter de considérer l’électricité comme une source d’énergie, c’est un vecteur d’énergie mais l’électricité il faut bien la produire. SI tu as une mazout qui fait du 5 L/100, garde la, car il faudrait que tu fasses quelques centaines de milliers de Km pour compenser le coût écologique de la construction d’une VE neuve. On veut nous faire croire que VE c’est comme la 5G, c’est le «&nbsp;progrès&nbsp;», ceux qui n’y passent pas sont des Amish.
gamez
le gros frein à la démocratisation de la voiture electrique est et restera pour longtemps le problème de recharge. et encore faut en trouver des libres, et mathématiquement plus il y aura de voitures éléctriques et plus les bornes de recharges seront occupées, ce sera donc de plus en plus embettant.<br /> pour que cela puisse marcher il faudrait infiniment plus de bornes, c’est pas demain la veille que ca arrivera. et lorsque ca arrivera je vous laisse imaginer les coûts que cela engendrera rien que pour leur maintenance et le besoin de leur puissance electrique à l’échelle nationale pour faire fonctionner tout ca. il faudra clairement rouvrir des centrales nucléaires pour répondre à la demande.<br /> on nous expliquera que tout ca aura un coût et au final on se retrouvera avec des tarifs comparables au fuel actuel.
hardstyle
Salut<br /> AH OK c est comme ça ? Bon bah on revient dans 10 ans et on verra si ça a évolué, en attendant le bon vieux diesel peut rouler de belles années et sans emmerdes dans ce genre !!
obbiclubic
… et les problèmes commencent …
franck971
Super article !<br /> Pour ma part je ne trouve pas les voiture electrique financierement intéressantes…<br /> Déjà le surcout par rapport à un modèle de même catégorie est important, ok après le cout de la recharge est moindre (heureusement…) et encore… comme dit dans l’article il faut jouer pas mal entre les offres personnelle et les differentes bornes. il faut aussi croiser les doigts pour éviter les petits imprévu de la vie (oups j’ai pas pu recharger pour x raison… et ben je l’ai dans l’os…)<br /> sinon L’état propose de grosse aide mais la c’est ce qui est dommage c’est que au final les proprietaires de vehicules les plus polluants (je parle pas des grosses cylindrés) n’iront pas acheter la dernière hybride ou électrique fautes de ressources suffisantes…<br /> de Plus la politique de l’etat me fait un peu peur car jusqu’a présent la manne financiere des taxes sur les carburants rapportes plus de 30milliards chaque années le tiers sert à renflouer les caisses… le manque à gagner va être énorme et sera surement répercuté sur le prix de l’électricité ou autre… sans compter sur les fermeture des centrales nucléaire… il va falloir poser des panneaux solaire !!<br /> le développement des piles a combustibles et des nouvelle techniques de production d’hydrogène seront surement la clé ! L’état à d’ailleurs enfin décider d’investir dessus…
sources
Les heures creuses c’est bien joli, mais ça veut quand même dire que tu dois faire toutes les consommations gourmandes en heures creuses (qui d’ailleurs ne sont pas toujours placées aux heures qui nous arrangent). C’est quand même très restrictif et limitant.
chaton51
des poubelles ambulantes… prenez un vélo tiens tant que vous y etes… j’vous jure… pas de consommation, pas de pollution, pas de probleme de respect du 80 km/h … cette propagande electrique commence a me les briser !
Droopy55
Il ne faut pas oublier le coût de l’entretien d’un véhicule thermique Aie Aie la facture…
oudiny
Il ne faut pas forcément avoir plus de bornes … il faudrait aussi penser à des recharges rapides très rapides afin de libérer rapidement les bornes comme cela est le cas avec le Gazoil et Essence ( 5mn max ) au delà de ce laps de temps il faut effectivement plus de bornes.
oudiny
250 € tous les 2 ans en vidange ni plus ni moins<br /> Ensuite il y a tous les éléments d’usure comme sur tous véhicules donc on en parle pas !
gamez
ah si si il faudra plus de bornes … même si les bornes rechargaient les voitures instantanément (on peut rêver), les gens n’ont pas que ça à faire que de faire un long détour pour trouver un endroit où se trouve une borne. Voilà pourquoi il en faut plus.<br /> (cet argument n’est pas à confondre avec celui du temps de recharge)
dvaid
Les heures pleines sont a 15 cents, c est pas loin du tarif de base engie sans heure creuse et pour le même cout d abonnement.<br /> Engie a fuire
dvaid
Ben voyons : boite de vitesse, plaquette de freins, disque, filtres, echappement, nombreux points sur le moteur.<br /> La différence d entretien est très élevée, mais ce rattrape largement si tu dois changer la batterie hors garantie. Donc se renseigner sur la durée de vie de la batterie ou sur la possibilité de la conserver avec une perte de 30% pour la garder toute la durée de vie du véhicule.
dvaid
L’usine a gaz des abonnements alors qu on a tous des CB sans contact avec des plafonds largement suffisant.<br /> Genre on ne veut pas que ce soit pratique pour l’usager.<br /> Que fait l état ? :<br /> imposer la présence d un câble CCS sur la borne, puisque c est la norme européenne.<br /> imposer le paiement sans contact<br />
zoup01
Il n’y a pas d’entretien sur les boites de vitesses, ni sur les échappements…<br /> Je confirme les coûts, 250€ tous les 2 ans avec ma 2ème voiture essence.
oudiny
Heureusement qu’on dit et spécifie bien dans le post original : on évite les éléments d’usure qu’on va retrouver sur tous les véhicules pour essayer de comparer des coûts de réels entretien<br /> Donc je persiste ma voiture me coûte 250€ / 2 ans en frais d’entretien càd la vidange pour faire court.
fat_clubic
Sans compter que l’état va rajouter une taxe équivalente à celle qu’il y a aujourd’hui sur les carburants.
cid1
je suis d’accord avec toi, tu m’a fait bien rire
dvaid
Persiste, mais sur un VE tu n utilises plus la pédale de gauche, sauf pour les freinages d urgences ou très tardif.<br /> Et c est bien connu que les garages ne font que des vidanges sur les moteurs thermiques : j ai jamais eu cette chance, mise a part sur ma 106.<br /> Ma liste de frais que je ne retrouverais plus : courroies, arbre de transmission, turbo x2, vannes d admission, bougies, disques, plaquettes, filtre a air, radiateur, injecteurs, joint de culasse …<br /> Le moteur électrique est bien plus simple et fiable.<br /> Il reste bien plus de marge de progression a faire sur les batteries/condensateurs/pile a combustible que aujourd’hui sur les thermiques qui montrent les limites de cette technologie (taux de compression).
dvaid
vidange boite auto tous les 60000 km, comme beaucoup de boite auto.<br /> Un truc de la ligne d échappement et filtres a particules :, va dire ca a ceux qui ne passent plus le controle technique.<br /> Et le.bien trop souvent délaissé : le réglage moteur qui est loin d être optimum d origine pour fiabiliser la mécanique et qui peut se dérégler avec un beau nuage qui fait plaisir a celui qui te suit.<br /> A 250€ /2ans c est même pas les 2 premières années pour quelqu un qui fait 30000 km/an.<br /> On peut vite grimper a plus de 1000€.<br /> Sur un transporteur VW j etais a 1000€/an sans compter toutes les merdes que j ai eu (consommation d huile, arbre de transmission).<br /> En 3 ans de VE, j ai changé les pneus et mis du produit lave vitre.
zoup01
Vidange boite manuelle tous les 100000 à 150000kms. ( tous les 10 ans en gros)…<br /> Échappement, filtre à particules ? C’est quoi ça ? Jamais eu de soucis avec , mais je ne roule pas en ville avec mon diesel , ce qui est la dernière des bêtises à faire.<br /> Turbo, connaît pas ( y compris à plus de 300000kms)…<br /> Donc 250€/2ans sur plus de 100000kms, c’est assez facile à faire.<br /> Il reste éventuellement la courroie de distribution pour les voitures équipées, la courroie accessoires et basta.
trollkien
Pour ca je suis d’accord, le Hype des transporter VW je suis tombé dedans sur le conseil d’un ami. J’ai acheté ca les yeux de la tete, j’ai eu 8000€ de révision/frais dessus en 5 ans.<br /> Au bout de 5 ans et 85.000 bornes, la seul positif c’est que je l’ai vendu le prix que je l’ai acheté.<br /> Mon prochain Van ? un trafic 2 au mazout plus fiable et qui coute moins cher a l’entretien
kroman
Oh laaaa c’est bien des contraintes !<br /> Merci mais je vais garder mon bon vieux Diesel jusqu’il rende l’âme !
strigensky
Un reportage sur le VE au RU cela parait un peu glloq pour les femmes seul.<br /> The Sun – 27 Oct 21<br /> How our road trip in an Electric Corsa showed the green option isn't always a...<br /> I’M not going to sit here and bore you with all the usual reasons why Britain is not ready for EVs. Because I’ve discovered something more worrying: It’s not safe. Especially for women on their own…<br />
gerome21
Le pub tonitruant pour le VE rappelle étrangement celui sur le diesel à l’époque où il représentait 80% du parc automobile. Maintenant, haro sur le thermique au non de l’écologie dans un pays, ou mis à part l’antarctique, qui un des moins pollueurs. Mais, bizness oblige. Pourtant gare au retour de bâton, en forme de TICPE électrique. La Norvège commence à taxer les VE, l’Australie emboîte déjà le pas. Il n’est pas difficile de supposer que dans l’avenir du tout électrique, le néo-écolo automobiliste sera la nouvelle vache à lait de la « taxologie » galopante.
michhf
Avec des compteurs elec de type linky, un distributeur d’électricité est techniquement capable de savoir quel type d’appareil est en train de consommer. Il pourra donc savoir si c’est un VE qui recharge. Donc rien que par cette possibilité, il sera possible de taxer l’électricité consommée par un VE.
strigensky
Il suffit d’acheter un groupe électrogène électrique et linky comprend que s’est un moteur électrique.
MattS32
D’après leurs mesures, le Tesla Model 3 afficherait le pire rendement (24,9 %), alors que le Kia e-Niro serait en tête de l’exercice avec un score de 9,9 %.<br /> Il s’agit vraisemblablement des taux de pertes et non du rendement, parce que des rendements de 24.9 et 9.9%, ça serait ridiculement faible…<br /> michhf:<br /> Avec des compteurs elec de type linky, un distributeur d’électricité est techniquement capable de savoir quel type d’appareil est en train de consommer.<br /> Légende urbaine. Il n’est techniquement pas possible de faire la moindre distinction avec le Linky dans son état actuel.<br /> Pour faire la distinction, il faudrait :<br /> soit un compteur qui dispose de sorties dédiées aux différents appareils à identifier, pour pouvoir mesurer séparément la consommation sur chaque sortie,<br /> soit une communication entre l’appareil et le compteur, pour que l’appareil indique au compteur combien il a consommé.<br /> Dans les deux cas, ça nécessiterait un remplacement du Linky par un nouveau compteur plus avancé.<br /> On le voit bien d’ailleurs avec les offres commerciales spéciales VE actuellement proposées par les opérateurs électriques : le tarif préférentiel sur le kWh s’applique à toute l’électricité consommée pendant certaines plages horaires, et non à l’électricité consommée par le VE.
gamez
A terme lorsqu’on aura forcé tout le monde à avoir une voiture electrique, je suis curieux de savoir comment on va «&nbsp;servir&nbsp;» le plein à tout ce beau monde. Il faudra gérer avec une demande de puissance qui n’existe pas encore, elle sera incomparable avec aujourd’hui.<br /> Alors quoi? il faudra construire de nouvelles centrales pour être à la hauteur? Le coùt du plein va forcément exploser.<br /> «&nbsp;pour l’instant tout va bien&nbsp;», on est relativement peu nombreux (107000 VE en circulation en france en 2021) et le coût du plein est bas, mais quand les VE se compteront en dizaine de millions ce ne sera plus du tout la même histoire…
brice_wernet
Faut pas avoir de chance non plus. Normalement tu fais les vidanges, les courroies tous les 120000-200000 km (selon modèle), à l’occasion l’embrayage à 300000 passé.<br /> Le reste c’est pas trop normal. Je change généralement mes voitures après 300000km (donc je n’ai pas souvent changé de voiture :))<br /> Je pense bien sûr que l’électrique n’a pas beaucoup de risques de panne, et l’usure est faible.<br /> Mais le réseau électrique ne tiendra pas longtemps en campagne si tout le monde se met à l’électrique.
brice_wernet
Il faut aussi se rendre de compte de ce qu’une recharge rapide signifie. Si on charge 15kWh en 5 min (donc environ 100km), ça ferait une conso instantanée de 180KWh, soit 10A sur 18000V (tu n’a s pas intérêt à dépasser 10-20A sur les fils, les pertes sont au carré de l’intensité).<br /> Petit risque de sécurité, petit stress pour les composants.<br /> Bref, cela résulterait en une énorme chauffe, donc des pertes, donc une surconsommation. Le rendement d’un étage de charge dépend de ses opération: une élévation de tension se fait à forte perte.<br /> Sans compter la perte de durée de vie de la batterie. Injecter trop de courant ou de tension ou faire des pics trop violents fatigue l’électrolyte ou les anodes/cathodes.
tonino54
Ceux qui ne croient pas au véhicule électrique aujourd’hui sont les mêmes que ceux qui ne croyaient pas au moteur thermique au début du 20° siècle.
MattS32
oudiny:<br /> il faudrait aussi penser à des recharges rapides très rapides afin de libérer rapidement les bornes comme cela est le cas avec le Gazoil et Essence ( 5mn max ) au delà de ce laps de temps il faut effectivement plus de bornes.<br /> Ça a peu d’intérêt pratique de descendre sous les 15 minutes pour une charge à 80% : au delà ça apporte plus de problèmes que de solutions.<br /> Parce que les bornes de recharge rapide, c’est en fait destiné quasi exclusivement à la recharge lors des longs trajets, au quotidien la recharge lente et la recharge accélérée sont suffisantes.<br /> Or sur un long trajet, il est préconisé de faire 20 minutes toutes les 2h de pause. Donc à partir du moment où 80% de batterie suffisent à rouler 2h (c’est le cas à partir d’environ 80 kWh de batterie), une charge à 80% en 15 minutes est suffisante.<br /> brice_wernet:<br /> (tu n’a s pas intérêt à dépasser 10-20A sur les fils, les pertes sont au carré de l’intensité).<br /> Euh, les bornes rapides dépassent ça largement hein, ça monte à plus de 400A pour les bornes 350 kW. Suffit d’avoir des câbles plus épais pour compenser (les pertes augmentent au carré de l’intensité, mais diminuent au carré du diamètre).
pete_get27
thermique : echappement (percé, silent bloc foutu, etc), fap (bouché), turbo (casse car désaxé), egr (encrassé/bloqué), volant moteur, injecteur (grippage), pompe HP (casse), boite vitesse (vidange, joint spi, etc) filtre à huile/air/carburant, liquide refroidissement, radiateur (percé), durites eau/air (percées, craquelées), courroie distribution/accessoire, pompe à eau, vidange huile<br /> et le fameaux fuite de liquide sur le contrôle technique. Bref y a 36 raisons d’avoir plus d’embêtement sur un véhicule thermique, c’est être de mauvaise foi que de le nier.<br /> j’ai une citadine élec depuis 6 mois (recharge gratuite) et un diesel pour les longs trajets familiaux
MattS32
Et tu peux aussi ajouter le remplacement des disques et plaquettes de freins, qui durent beaucoup plus longtemps sur une électrique ou un PHEV, il y a moyen de les faire durer aussi longtemps que la voiture si on a une conduite adaptée.<br /> Première révision de mon PHEV cette semaine, et alors que je fais pas mal de montagne, le rapport de révision indique que les disques sont neufs et les plaquettes à moins de 5% d’usure… Sur mon ancienne voiture les plaquettes me faisaient 4-5 ans.
philouze
"SI tu as une mazout qui fait du 5 L/100, garde la, car il faudrait que tu fasses quelques centaines de milliers de Km pour compenser le coût écologique de la construction d’une VE neuve. "<br /> C’est faux, lisez les études, le gain intervient bien avant les premiers 100 000 kms. Et d’autant plus s’il s’agit d’une voiture NUCLEAIRE donc en France, en Suède etc…
philouze
bien sûr, avant d’être électomobilien, j’étais en thermique comme toi, et gros rouleur (même si je n’ai pas tes trajets démentiels très spécifiques - on en a déjà parlé - )<br /> et pourtant j’ai connu :<br /> ligne d’échappement intégrale sur Clio<br /> vannes EGR sur corsa CDTI (2 x)<br /> échangeur eau-huile sur Corsa, fuite<br /> joints d’injecteurs HDI sur citroën, ce truc a failli nous tuer en remplissant l’habitacle de gaz d’échappements un peu plus tous les jours<br /> haldex (inutile sur les 4x4 EV) sur volvo<br /> les disques sur clio à même pas 100 000 kms , clio 1 «&nbsp;plaquettes trop abrasives&nbsp;»<br /> les disques sur Volvo à 200 000 kms<br /> les plaquettes, c’est con mais on ne peut limiter l’entretien «&nbsp;régulier&nbsp;» à seulement les vidanges, les plaquettes c’est très régulier.<br /> un embrayage sur chacune des caisses<br /> Et bien sûr effectivement, les vidanges, les filtres, les bougies sur essence, au moins une fois par caisse les bougies de préchauffage sur diesel, liquide de refroidissement, systématiquelment courroies accessoire, au moins une fois courroie de distribution.<br /> Et forcément, chaque semaine, un détour pour faire un plein hors de prix de pétrole.<br /> avec le recul ça me semble un peu surréaliste cette «&nbsp;dépendance mécanique&nbsp;», y compris le petit contrôle des niveaux avant les grands départs.
philouze
«&nbsp;Avec des compteurs elec de type linky, un distributeur d’électricité est techniquement capable de savoir quel type d’appareil est en train de consommer.&nbsp;»<br /> C’est faux, mille fois débunké.<br /> il te faut des prises et un module spécial, acheté et installé volontairement sur ton linky, pour séparer les usages. Et cette donnée est strictement personnelle. Les simple fait de conserver des datas perso «&nbsp;de base&nbsp;» comme la conso standard à l’insu des proprio a valu une condamnation CNIL à un fournisseur y’a pas deux ans.<br /> C’est donc impossible techniquement et illégal juridiquement
zoup01
Je n’ai pas de trajet démentiel, je ne roule pas plus que Le Parisien qui prends les transports en commun tous les jours et sa voiture le week-end.<br /> Quand aux problèmes techniques, mon utilisation sollicite peu mes véhicules…<br /> Donc pas grand chose en 40 ans…<br /> Un alternateur, un câble embrayage, un cardan …c’est à peu près tout d’anormal hors pièces d’usure et une voiture mal née ( problèmes électroniques à répétition sur une Mazda) je m’en suis débarrassé très vite…<br /> Vanne egr, fap, turbo, embrayage, connais pas.<br /> 4 ou 5 voitures revendue entre 180000 et 240000 kms ( essence et diesel)
philouze
sauf erreur, c’est pas toi il y a pas deux mois qui m’expliquait pourquoi, pour toi un Bordeaux &gt; espagne c’était un «&nbsp;tour de clocher&nbsp;» et qui avait un besoin régulier, limite mensuel, de faire une traversée de la france, ce qui expliquait une sorte d’impossibilité physique à se contenter de 400 bornes d’autonomie ?
zoup01
oui, c’était moi…<br /> ma vision du ve, c’est le quotidien que je nomme tour de clocher avec impérativement charge à domicile or, le quotidien (ou tour de clocher), ce n’est pas mon problème puisque je n’en ai pas. (sauf la déchèterie avec la remorque à 2 kms tous les 2 mois et le supermarché tous les 15 jours)<br /> hors de question de faire du raodtrip de chargeur de batterie (surtout avec la pauvreté et l’inefficience réseau actuel)…je ne considère pas qu’un bordeaux espagne soit un tour de clocher, mais juste une galère assurée avec un ve…les 2 premières stations (avia), c’est une seule borne de recharge à 50kw…vraiment non merci.<br /> mon utilisation de la voiture, c’est uniquement pour aller voir ma famille à 500 kms (un peu aussi les vacances, j’aime le sud est et l’espagne, c’est pas à coté), ce n’est pas pour autant que je roule énormément…( 15000-18000 annuels)…<br /> ma situation est similaire au parisien qui utilise les TC en semaine et va le weekend en bretagne.<br /> ce type en dessous a eu les moyens d’essayer, moi, le «&nbsp;pour voir&nbsp;» comme au poker, non merci.<br /> Pourquoi ce retraité abandonne définitivement la voiture électrique (automobile-propre.com)<br /> le ve, on verra ça dans 10 ans quand un réseau de bornes de recharges efficaces, fiable , performant, universel et simple d’utilisation sera déployé en nombre suffisant…aujourd’hui , on est bien trop loin du compte.
philouze
zoup01:<br /> …je ne considère pas qu’un bordeaux espagne soit un tour de clocher, mais juste une galère assurée avec un ve…les 2 premières stations (avia), c’est une seule borne de recharge à 50kw…vraiment non merci.<br /> Justement, je fais bordeaux-espagne (Biriatou) ALLER- RETOUR sans recharger en Kia e-Niro… c’est tout le noeud de l’échange.
zoup01
certainement pas en roulant à 130…<br /> je fais toujours plus confiance aux journalistes spécialisés…curieux, ils ne donnent que 270 kms d’autonomie.<br /> si la situation te convient, très bien…je ne risquerais pas 40ou 50k€ pour essayer.<br /> Top 10 des voitures électriques d’autoroute : laquelle choisir ? (beev.co)
Blackalf
zoup01:<br /> si la situation te convient, très bien…<br /> En fait, tout se résume à ça…mais beaucoup de gens considèrent de toute évidence que leur situation est celle de tout le monde et que ce qui leur convient est donc applicable au plus grand nombre, ce qui n’a aucune pertinence.
philouze
tu sais, quand tu veux aller loin, épisodiquement, tu n’es pas obligé de rouler à 130. Si magiquement ça te permets un aller-retour sans recharger, tu ralentis, tu mets le régulateur adaptatif et tu te relaxes en musique.<br /> je sais, je propose l’impossible.
gugus71
Article très intéressant et utile, merci. Merci aussi à ceux qui ajoute des commentaires intéressants (enfin si on fait le tri des «&nbsp;anti-tout&nbsp;» et des rageux habituels).
tangofever
Et tant que possible en énergie renouvelable disposé chez soi, ses propres tuiles solaires, éoliennes, si on à un cours d’eau près de chez soi avec un bon débit installer en douce un moulin électrique ou un mini barrage hydraulique, lol.
Popoulo
Que de solutions écologiques…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les Etats-Unis proposent des aides massives pour migrer vers l'électrique (et ça ne plaît pas à l'Europe)
BMW a déjà livré un million de véhicules électriques, comme prévu
Peugeot veut être 100 % électrique d'ici à 2030
Le prix des batteries électriques poursuit une baisse pourtant menacée
Samsung dévoile ses nouvelles puces pour l'automobile, dotées de 5G
Quelles sont les voitures hybrides rechargeables les plus vendues en France en 2021 ?
L'Américain Hennessey annonce une voiture électrique à 3 millions de dollars, et pour ce prix, elle a six roues
SONDORS : la moto électrique qui fait tant parler donne enfin du concret et des dates
Lexus tease son prochain SUV électrique basé sur la plateforme e-TNGA
Le record du monde de vitesse pour une moto électrique pulvérisé par la Voxan Wattman
Haut de page