Les BMW hybrides rechargeables auront une autonomie d'au moins 100 km en électrique

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
18 juin 2020 à 19h25
22
BMW série 5 Hybride © BMW
© BMW

Dans une récente interview, Pieter Nota, membre du comité de direction de BMW, met en avant les avantages de la technologie hybride rechargeable déployée par BMW sur ces nouvelles voitures et évoque l’évolution de l’autonomie en mode électrique.

BMW proposera d’ici à la fin de l’année 2020 pas moins de 12 modèles hybrides rechargeables, faisant de la marque un leader en déploiement de modèles électrifiés dans son catalogue.

« Nos hybrides plug-in combinent le meilleur des deux mondes »

C’est dans ces mots que Pieter Nota qualifie la stratégie appliquée aux motorisations hybrides rechargeables du groupe BMW, incluant Mini. En tant que superviseur des ventes pour le groupe, Nota est proche du client et connaît ses différents besoins et désirs.

C’est dans cet esprit que BMW souhaite offrir le meilleur des deux mondes tout en répondant aux attentes de ses clients. L’hybride rechargeable apporte la solution aux grands rouleurs rebutés par les temps de charge des voitures électriques et de leur autonomie limitée tout en bénéficiant des avantages de la motorisation électrique en ville et permet de bénéficier d’une baisse de la consommation de carburant.

Pieter Nota indique d'ailleurs qu'à l'usage, sa BMW 745. Le consomme en moyenne seulement 2 litres de carburant pour 100 km parcourus et qu'il effectue 70 % de ses trajets en banlieue en mode électrique.

eDrive Technologie pour les hybrides rechargeables BMW

Pour les derniers modèles de BMW hybrides rechargeables, le constructeur utilise la technologie maison baptisée eDrive qui permet de faire basculer la voiture en mode électrique sur les zones urbaines 0 émission.

Cela permet de réduire la consommation de carburant et la pollution sans à avoir à se soucier de gérer le passage d’un mode énergétique à l’autre.

BMW série 6 GT Hybride © BMW

À l’avenir, le constructeur allemand va continuer à déployer ses déclinaisons hybrides et hybrides rechargeables sur ces nouveaux modèles et prévoit d’arriver sur certaines gammes à une autonomie en mode purement électrique de 100 km. BMW prévoit d’ici à 2023 d’avoir 25 modèles électrifiés disponibles, dont une majorité 100 % électrique.

Modifié le 18/06/2020 à 19h25
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
10
cpicchio
Tesla Killer ?<br /> Un vrai premium et pas de contrainte à l’usage. Reste le coût…<br /> L’autonomie annoncé en électrique (100 km) est un peu étonnante car cela va faire augmenter la consommation en mode thermique sur les longs trajets. Or, c’est l’usage de prédilection des berlines. 50km aurait semblé plus pertinent Pour limiter le poids (et accessoirement le coût)
rexxie
Génial d’avoir suffisamment d’autonomie électrique pour la très grande majorité de l’usage.<br /> J’habite à 30 km de la ville, alors ce serait parfait!<br /> Pour ceux qui craignent pour le poids, on ne tient jamais compte de l’inertie une fois en mouvement, ni du gain en freinage régénératif. La différence sera négligeable ou nulle.
CallMeLeDuc
L’Hybride rechargeable c’est l’avenir de la voiture pour au moins les 10 prochaines années.<br /> Le meilleur des 2 mondes thermiques + électrique mais surtout sans les contraintes
rexxie
Dans 3 ans l’électrique abordable avec 500 km d’autonomie sera normal.
catseye
Le problème c’est pas tant le prix ou l’autonomie, mais le temps que ça prend de faire «&nbsp;le plein&nbsp;» … Tant que ce sera pas 300km de plus en 5 min, ce sera un frein pour beaucoup de monde … Aussi il faudrait un réseau de bornes de recharge aussi étendu que celui des pompes à essence, sinon ce sera la file et donc encore plus de temps à attendre, dans ma boite c’est un vrai bordel cette rotation de véhicules sur les bornes de recharges …
rexxie
Meuh noon, plus de 90% des recharges se font à la maison aussi facilement que de recharger son mobile. On se fout du temps que ça prend, on dort.<br /> Et puis pas besoin de faire le détour à la station service pour respirer des toxiques et se vider le porte-feuille.<br /> Pour les plus rares longs déplacememts, le nombre de bornes de recharge n’a nul besoin d’approcher le nombre de pompes à essence, lesquelles sont obligatoires quand t’as une pétrolosaure.
CallMeLeDuc
désolé de calmer tes ardeurs sur le 100% elec mais en dehors des pur urbains qui ne sortent jamais de leur metropole.<br /> La majorité des Français soit plus de 60% ont besoin d’un élément indispensable pour leur déplacement en voiture:<br /> La capacité à «&nbsp;faire le plein&nbsp;» de leur auto/utilitaire/camion/moto très rapidement (moins de 10 mn)<br /> Pour la simple raison que même avec une autonomie de 500km (réel) aucun commercial ou travailleur du btp ou même touriste n’a le luxe de s’arrêter 2 heures à une station de recharge pour «&nbsp;faire le plein&nbsp;»<br /> D’où la supériorité du combo gagnant Hybride rechargeable + Thermique qui permet de faire ses trajet quotidien (boulot / dodo) et les long trajet pro ou touristiques en thermique sans un long temps d’attente en station service.<br /> Le principal frein au 100% electrique c’est la vitesse de recharge qui est encore très perfectible et cela pendant encore pas mal d’années.
lapin-tfc
Sauf que 90% des gens (peut être moins) n’ont pas cette possibilité de recharge, surtout là où est ce plus utile : en ville<br /> C’est 68% qui ont une maison, reste à savoir si ces 68% ont toute un garage pour pouvoir recharger, dans les maisons dites de ville ce n’est pas le cas la plupart du temps
rexxie
Je suis d’accord avec toi que c’est un bon compromis, mais je crois que tu exagères quand tu dis «&nbsp;des pur urbains qui ne sortent jamais de leur metropole.&nbsp;» Car 200 km aller - 200 km retour, ou 400 km aller + 40 minutes de recharge - 400 km retour est loin d’être du pur urbain (surtout vous en Europe ou les distances sont moindres entre chaque ville).<br /> La Tesla S en est à 647 km d’autonomie EPA (610 WLTP), (518 pour le Model 3) et les batteries continuent de s’améliorer d’année en année.<br /> Bien que l’hybride branchable soit un bon compromis, la pure électrique à bon prix/bonne autonomie est parfaitement faisable si produite massivement. Mais aucun ne s’est encore lancé… on va voir bientôt si VW démarre enfin la compette avec la ID.3<br /> Je vois cette vague naissante de PHEV comme une autre tentative de la part des fabricants pour retarder l’inéluctable abandon du complexe, sale et archaïque moteur thermique au lieu de se lancer dans les plus efficaces, simple et durables tout électriques qui nous font sauver argent de réparations/entretiens et émissions nocives, mais qui sont moins profitables pour eux.<br /> Et cette tentative se reflète dans les propos des détracteurs des électriques sur les sections commentaires depuis quelques mois, ce qui est un bon indicateur de vers où «&nbsp;on&nbsp;» veut nous orienter.<br /> Comme je disais, un PHEV de moins de 80 km d’autonomie électrique, ça n’est pas sérieux.<br /> @lapin-tfc Lorsque 68% des gens seront convertis aux électriques, on ne parlera même plus des thermiques, sauf pour se marrer en pensant comment elles étaient inadéquates. Il serait tout simple de mettre des bornes publiques directement sur la rue, dans les réverbères par exemple, comme BMW a fait dans un projet pilote. Ou encore des places de stationnement réservés pour les locataires qui ont chacun leur plage horaire de recharge réservée comme ça s’est fait dans une ville aux Pays-Bas. T’inquiète qu’avec l’adoption massive viendront les solutions pour tous.
lapin-tfc
avec des cables pour recharger et le vandalisme c’est un doux rêve franchement, par induction oui mais par cable en pleine rue j’y crois pas (mais je ne demande qu’à évoluer sur le sujet)
kgp
J’ai une BMW 225Xe, et le problème principal pour nous c’est vraiment l’autonomie. Elle ne permet pas de faire un aller-retour au travail avec du 100% électrique. Si ils augmentent l’autonomie à 100km, clairement elle répondrait alors très bien à nos besoins.
CallMeLeDuc
Oui c’est un poil caricatural mais c’était juste pour cibler plus facilement la clientèle clairement intéressé par le 100% élec et ceux qui ne peuvent clairement pas l’adopter.<br /> Bien sur les Urbains font eux aussi parfois plus de 200km heureusement pour eux d’ailleurs
mikrocefal
3 ans !! ??? alors que cela fait plus de 70 ans qu’on fait des véhicules électriques en nous promettant la lune !
nordic16
Soyons sérieux ça ne fait que quelques années qu’il s’en fabrique et commercialise réellement pas 70 ans. Ce serait bien qu’on se rappelle toutes les décennies d’innovations qu’ont eus les véhicules thermiques pour arriver a ce qu’ils sont aujourd’hui. Faudrait tout de même donner un peu de temps pour que la technologie de la voiture électrique arrive à maturité. On ne parle plus de décennies mais de quelques années à peine ou elle pourra enfin compétitionner directement les voitures à moteur thermique en autonomie et coût d’achat. Ça ne fait aucun doutes que dans un avenir pas si lointain seuls les véhicules à «&nbsp;0&nbsp;» émissions pourront circuler dans les grandes villes ce qui contribuera directement à la diminution de la pollution de l’air par ozone et autres cochonneries qui rendent l’air des villes actuellement irrespirables. Les citadins ont autant le droit que les autres à une qualité de vie et qualité de l’air a respirer.
cpicchio
Il y a eu 3 tentatives depuis 45 ans.<br /> La première tentative dans les années 70 : batteries au plomb, moins de 100 km d’autonomie, adaptation de véhicules thermiques. Diffusion confidentielle.<br /> La seconde dans les années 90 : batteries NiCd, 100 km d’autonomie, adaptation de véhicules thermiques. Diffusion confidentielle.<br /> La troisième dans les années 2010 (et suivantes) : batteries lithium ion, véhicule connecté avec écosystème complet, certains modèles conçus spécifiquement, autonomie de 200 jusqu’à 500 km. Diffusion large avec de nombreux modèles<br /> Je trouve que le produit est déjà arrivé à maturité mais n’est pas une réponse pour tous les besoins.
orionb1
On produit déjà en masse et en pleine capacité des usines. Je ne vois pas en quoi produire plus va faire baisser les prix. Bien au contraire puisque la raréfaction de certains matériaux va renchérir le prix de revient.
rexxie
Il n’y a aucune production de masse de voitures électriques suffisante pour faire jouer les économies d’échelle normales comme pour tous les modèles thermiques populaires.<br /> Tesla le voudrait bien, mais n’a encore que 3 usines, alors que VW en a 60 par exemple. VW est le seul à date qui semble sérieux avec la ID3, on verra…<br /> Et il n’y a aucune pénurie de matière première en vue.<br /> Le lithium est abondant, et se recycle, contrairement à l’essence.<br /> Les matériaux des batteries sont dé$irables et récupérables à 95%,
rexxie
cpicchio:<br /> La seconde dans les années 90 : batteries NiCd, 100 km d’autonomie, adaptation de véhicules thermiques. Diffusion confidentielle.<br /> Batteries au Plomb, Lithium et Ni-MH. Jusqu’à 169 km (EPA plus sévère de 2015) d’autonomie. Adaptations de voitures thermiques ET modèles originaux.<br /> Diffusion à des milliers d’exemplaires en Californie, puis en 2003, reprise forcée des locations, entraînant protestations et offres d’achat de groupe (Qui a tué l’auto électrique). Déclenchement de la vague Prius en 2004 pour calmer la grogne.<br /> Les nouveaux modèles font jusqu’à 600 km et il n’y a vraiment pas beaucoup de choix encore, et à des prix trop élevés.<br /> On ne connait pas encore la limite de la densité des technologies de stockage de l’électricité. Présentement, les piles Li-Ion augmentent d’efficacité d’environ 7% par année.
cpicchio
Je parlais des véhicules vendus en Europe dans les années 90 où la diffusion a été Tout aussi confidentielle qu’en Californie.<br /> A l’échelle des Us, 140 km d’autonomie (disons 110 - 120 en utilisation réelle), c’était juste insuffisant, même pour un usage urbain
rexxie
Pas du tout confidentiel, où vas-tu chercher ça, c’était public et très publicisé.<br /> Et 170 km c’était en réel, même plus de 200 selon des témoins et le style de conduite. Les utilisateurs les adoraient. Voir « Qui a tué l’auto électrique".<br /> Et voir les millages au bas de ce lien.<br /> La vérité c’est que le cartel pétro-auto, avec l’aide de George Petroleum Bush, a cassé le momentum initié par les règles du CARB, et a tué l’élan de la voiture électrique.<br /> freeway commuting with minimal stop and go: 130-150 miles per charge<br /> city driving mixed with freeway (including «&nbsp;performance demonstrations&nbsp;»): 100-130 miles per charge<br /> worst case - hard use including driving in the hills: 75-100 miles per charge<br /> http://www.kingoftheroad.net/charge_across_america/charge_html/nimh_test2.html
orionb1
Confidentielle dans ce contexte veut dire que ça ne s’est pas beaucoup vendu, pas que c’était caché
cpicchio
C’était l’idée. La GM EV1 était plus de l’ordre du prototype que du véhicule de série. Si cette voiture avait été vendue (et pas louée), le prix (estimé à 80 000 $ d’après Wikipedia) aurait été dissuasif, surtout pour une deux places de… 4,3 mètres<br /> L’article sur Wikipedia est intéressant car il pose bien le problème, entre le lobby pétrolier qui n’a pas aidé et surtout, à la technologie de l’époque qui n’était pas commercialement viable, notamment au niveau des contraintes associées (wallbox pratiquement de la taille d’une armoire normande par exemple).<br /> Comme en France avec la Clio électrique, cette génération a préparé l’arrivée de celle que l’on connaît aujourd’hui et qui est tout à fait mature pour l’urbain et l’inter-urbain (mais pas adaptée du tout aux longs trajets sur autoroutes)
rexxie
Non, encore faux. Le prototype c’était la Impact développée depuis 1990.<br /> «&nbsp;The M.S.R.P. for the EV1 ranged from $33,995 to $43,995, depending on the model year and the battery pack. The monthly lease payment ranged from $349 to $574.&nbsp;»<br /> Tiré du site de GM de 2002.<br /> Ça n’est pas la technologie qui n’était pas viable. N’importe quel modèle de bagnole fabriqué en petite série (environ 1100 EV1) ne sera pas commercialement viable, c’est la base de la fabrication de masse de faire baisser les prix en amortissant les coûts de développement. Et selon ce Prix affiché par GM, ils avaient l’intention (apparemment) en 2002 d’en fabriquer beaucoup, car elles étaient très aimées.<br /> Si tu veux dire chargeur par «&nbsp;wallbox&nbsp;» il n’était assurément pas aussi gros qu’une «&nbsp;armoire normande&nbsp;» dont nous ignorons les dimensions de mon côté de l’océan.<br /> Tu m’as l’air de chercher des poux où il n’y en a pas… à répétition…<br /> 3958×3138 1.93 MB
cpicchio
Je ne cherche pas des poux mais faire croire que le VE n’a que des avantages est faux, tout comme son caractère largement plus écologique que le thermique.<br /> Pour moi, la réponses est plus nuancée actuellement. Il n’y a plus trop de débat pour les citadines au bémol du coût (mais ça baisse année après année et le point d’équilibre est attendu à 100$ par kWH). Par contre, la technologie est inadapté aujourd’hui pour les berlines.<br /> Mais comme la chimie des batteries progresse d’année en année, il y aura un moment où cette technologie dépassera celle des véhicules thermiques. On en est encore loin (15 - 20 ans ?) mais en attendant, les PHEV seront une solution (certes imparfaite) d’attente compte-tenu des contraintes réglementaires (surtout en Europe, aux USA avec Trump, c’est largement différent).<br /> C’est mon point de vue et je comprends parfaitement que l’on puisse avoir un point de vue différent.<br /> Pour la EV1, j’ai repris les chiffre de l’article Wikipedia. 574$ par mois, c’est quand même 35K$ sur 5 ans, 70 K$ sur 10 ans (soit environ l’espérance de vie d’un véhicule). ça fait quand même très cher pour une voiture deux places avec une autonomie aussi faible. Le lobby pétrolier a surement joué, mais à la base, reconnaissez quand même que personne aujourd’hui n’achèterait une voiture qui aurait de telles caractéristiques.<br /> Cela n’enlève pas le caractère positif et innovant de cette génération de VE (étonnamment, c’est une voiture française, la Citroën Saxo, qui fût la plus vendue en ce temps là avec 5000 exemplaires) qui a été très utile comme base de réflexion pour la génération que l’on connait aujourd’hui.
rexxie
cpicchio:<br /> reconnaissez quand même que personne aujourd’hui n’achèterait une voiture qui aurait de telles caractéristiques.<br /> Monsieur de la Palice n’aurait pas mieux dit. C’était le coureur de tête, très innovant il y a 20 ANS!<br /> L’électrique est largement plus écologique que le thermique, et a aussi ses défauts.<br /> cpicchio:<br /> On en est encore loin (15 - 20 ans ?)<br /> Dans 3-4 ans.<br /> Les PHEV sont destinés à retarder cet échéance de la déchéance des thermiques en incitant l’acheteur à se contenter de cette solution à moitié cuite, au lieu de sauter l’étape dépassée PHEV et de fabriquer massivement , suffisamment de VÉBs pour faire tomber les prix.
cpicchio
Sauf que les thermiques d’il y a 20 ans avaient globalement les mêmes caractéristiques qu’aujourd’hui en terme d’autonomie et de consommation. Donc si aujourd’hui, on n’achèterait pas une EV1 (en admettant qu’elle soit la seule VE sur le marché), on ne l’aurait pas acheté il y a 20 ans…<br /> C’est cela qui a tué la EV1 qui avait une technologie qui imposait trop de limitations.<br /> Cela m’étonnerait que l’on ait 600 km d’autonomie sur autoroutes d’ici à 4 ans. La progression est de 10% par an (ce qui est énorme en soit) pour la capacité des batteries et la technologie actuelle commence à montrer ses limites.<br /> Peut être que les batteries solides vont permettre de faire un bond plus important mais si le rythme est tenu dans la durée (ce qui sera un challenge), il faudra au moins 10 ans pour arriver à faire 5 heures de route sans dépendre de bornes qui seront saturés le jour des départs en vacances par exemple.<br /> Reste le prix, tout le monde n’a pas le moyens de dépenser 60 KE ou K$ à mettre dans sa voiture. 15 ans me semble plus raisonnable pour cocher toutes les cases.
rexxie
cpicchio:<br /> Cela m’étonnerait que l’on ait 600 km d’autonomie sur autoroutes d’ici à 4 ans.<br /> On a DÉJÀ 600 km.
cpicchio
On s’entend à un prix ‘acceptable’, soit 50 KEuros (ce qui limite déjà fortement les acheteurs potentiels)<br /> Sur quelle voiture car 600 km réels à 130 km/h, c’est 800 km en cycle d’homologation, et perso, je ne vois pas beaucoup de VE capable de ceci
orionb1
Surtout en mode vacances avec le coffre bien rempli et l air conditionné, ça doit bien limiter la batterie
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Kia propose son e-Niro électrique à 47€ par mois en location longue durée
Loi sur les contenus haineux : le Conseil constitutionnel censure la quasi-totalité du texte
Des études font état de nombreuses planètes habitables et civilisations extra-terrestres (en théorie)
Volkswagen annonce 200 millions de dollars de plus en faveur des batteries solid-state
Pourquoi Huawei va (re)lancer son 30 Pro, dans une
Cyberpunk 2077 finalement repoussé au mois de novembre
Pour fêter la réouverture des salles de cinéma, AlloCiné va changer de nom le 22 juin
Marvel's Spider-Man: Miles Morales sera un jeu complet qui utilisera toutes les fonctionnalités de la PS5
Offre flash Amazon : la carte MicroSDHC SanDisk Ultra 128 Go à moins de 22€
La caméra de surveillance Xiaomi Mi Home 1080p à moins de 30€
Haut de page