🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

2021, l'année du changement ? Les voitures électriques et hybrides ne se sont jamais aussi bien vendues en France

12 novembre 2021 à 18h30
23
Renautzoe © Renault

En octobre 2021, 28 199 véhicules électriques et PHEV immatriculés en France ; un chiffre en hausse de 33 % par rapport à octobre 2020.

C’est une tendance qui perdure depuis plusieurs mois : les voitures électriques et hybrides séduisent de plus en plus d'acquéreurs . En dépit d’une baisse de certaines aides à l’achat au cours de l’été, ces types de véhicules ont continué de gagner des parts de marché en septembre et octobre. Surtout, cette progression n’est pas seulement proportionnelle, potentiellement aidée par une baisse globale des immatriculations, mais bien absolue.

245 779 immatriculations de véhicules électriques et hybrides depuis le début d'année

D'emblée, précisons qu'en raison de la pandémie de semi-conducteurs, les immatriculations sur les véhicules particuliers pour le marché français sont en baisse de - 30 % en glissement annuel et de - 37 % par rapport à la même période en 2019 : le nombre total d’immatriculation s'est élevé à 118 521 en octobre 2021.

Malgré ce climat morose, les véhicules électriques et hybrides rechargeables tirent leur épingle du jeu. En effet, le mois dernier, 28 199 immatriculations ont été recensées pour ces deux catégories de véhicules, soit une hausse de 33 % en glissement annuel. Depuis début 2021, il y a eu 245 779 immatriculations de véhicules électriques et hybrides rechargeables au total, ce qui représente une augmentation de 78 % sur un an.

imatvoitureelectriqueoctobre © avere-france

Lorsque l’on regarde les chiffres en détail, on constate que ce sont les véhicules 100 % électriques qui suscitent le plus l’adhésion : 16 607 immatriculations en octobre contre 11 592 pour les véhicules hybrides rechargeables ; 131 763 depuis janvier 2021 contre 114 016 pour les PHEV. En revanche, les véhicules hybrides l’emportent franchement si l’on prend comme critère la progression (+ 125 % depuis le début d’année contre + 51 % pour les BEV).

Moisvoitureelectrique © Insideevs

2020 a certes été entrecoupée de plusieurs confinements susceptibles d’avoir eu une incidence sur les immatriculations certains mois, reste que, comme en témoigne le diagramme ci-dessus, les immatriculations mensuelles de véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2021 ont jusqu’ici toujours été supérieures à celles de 2020.

Un parc composé de 716 075 véhicules électriques et hybrides

Concrètement, le parc roulant actuel comprend 469 750 véhicules 100 % électriques et 246 325 véhicules hybrides rechargeables, soit 716 075 véhicules électrifiés en tout. Cela équivaut à 245 780 véhicules électriques et PHEV supplémentaires en moins d’un an ; c'est la hausse la plus importante jamais observée en France si l’on se fie aux relevés ci-dessous. Cette tendance s'observe d'ailleurs également chez nos voisins européens, les constructeurs de véhicules électriques ayant doublé leur part de marché en Europe en 2021 .

parcelectrique © avere-france

Renault ZOE et Peugeot 3008 en tête des ventes de leur catégorie en octobre

Après cette avalanche de chiffres, parlons un peu voitures. La Renault ZOE fut le véhicule électrique le plus vendu en France en octobre, avec 2 348 immatriculations. Cependant, son succès s’érode de 6,3 % par rapport à l’année précédente. Sa dauphine, la Dacia Spring Electric , se rapproche de la première place avec 2 204 modèles vendus. La Peugeot e-208 complète le podium avec 1 732 immatriculations au cours du mois. Plusieurs fois première et toujours leader sur l’année, la Tesla Model 3 se gare à la quatrième place du classement des meilleurs ventes des véhicules électriques en octobre.

Du côté des véhicules hybrides rechargeables, la Peugeot 3008 est leader incontestée avec 1 669 immatriculations en octobre. Elle devance de plusieurs tours les Citroën C5 AC (574) et Renaut Captur (565).

Topvoitureelectriqueoctobre © avere-france

La grosse majorité des ventes dans trois régions

Enfin, le baromètre de l’Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique) donne également des indications géographiques.

Sans grande surprise, les régions Ile de France, Auvergne-Rhône-Alpes et PACA compatibilisent le plus d’immatriculations de véhicules électriques et hybrides rechargeables. En queue de peloton, figurent la Corse et les Dom-Tom. Naturellement, il faut considérer ces chiffres en prenant en compte d’autres éléments tels que la population, les infrastructures, etc.

territoireelectrique © avere-france
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
13
Blackalf
@tehtwig message supprimé pour le motif message non constructif/à caractère insultant.<br /> 5. Restez courtois<br /> Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.<br /> 6. Publiez des messages utiles<br /> Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d’humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.
stefr
Combien d’achats par dépit à cause des restrictions dans les grandes villes et l’interdiction future des véhicules à énergie fossile ?
Blackalf
En Belgique, la région flamande a décidé d’interdire la vente et l’immatriculation des voitures thermiques neuves à partir de 2029.<br /> Alors que va-t’il se passer ? ben en 2027-2028-2029, il y aura un boom sur les ventes de VT, achetés par ceux qui pour diverses raisons auront plus d’inconvénients que d’avantages* à avoir un VE (et qui pourront aussi se permettre d’acheter neuf dans ces années-là). <br /> parce qu’il n’est pas niable qu’il y en a, il n’y a que ceux qui sont dans les conditions idéales pour croire que ce sera parfait pour tout le monde, et ne pas réfléchir plus loin.<br />
zoup01
je suis tout prêt à acheter un phev…un porsche cayenne coupé ,juste pour gagner 40000€ d’impôts.<br /> curieux, mon banquier coince un peu
Blackalf
Tu as un banquier bizarre, alors…le mien est très content quand je lui demande un financement. ^^
Metaphore54
Il manque la ventilation particuliers et entreprises.
Krypton_80
On va rire quand la prime à l’achat de ce type de véhicule va disparaître pour se transformer en une nouvelle taxe sur les voitures électriques/électrifiées… <br /> Je me demande bien comment ça s’est passé dans d’autres pays… <br /> (Pour le Canada, je sais déjà)
casimir79
Je viens d’acheter le puma flexifuel au superethanol, seul véhicule qui correspond à mes besoins :<br /> -80km aller-retour par jour sur autoroute<br /> -offre de transport qui ne correspondent pas à mes heures de travail (6h-14h/14h-22h)<br /> -Une seule borne de recharge pour 500 employés là où je travaille.
Eths25
De l’éthanol dans mon berlingo de 2002, c’est écolo et pas cher…<br /> Il faut arrêter de faire culpabiliser les automobilistes (je me demande comment c’est fait le passage du cheval à la voiture…)
Blackalf
Ce n’est pas comparable. ^^<br /> Ceux qui utilisaient des chevaux n’avaient sans doute pas les moyens de s’offrir une automobile, sans compter que le cheval était plus polyvalent : il pouvait transporter un cavalier, mais aussi tirer une charrette et aider à labourer un champ, l’automobile a donc été pendant sans doute longtemps un luxe pur.
gugus71
Après, il faut aussi que les constructeurs sortent des véhicules plus économes : mon 3008 PHEV Hybrid4 est sensé tenir 59 kms en autonomie. Dans les faits, après 3 mois d’utilisation, je n’ai en général qu’entre 35 et 44 km (en faisant attention à ma conduite).<br /> Très déçu de Peugeot, surtout quand je vois la concurrence comme le dernier Tucson de HYundai, qui lui, tient la route avec 60 à 65 km d’autonomie et une batterie quasi-similaire. Quand je vais sur les forums, je vois que je ne suis pas du tout le seul à être déçu ? Vu le prix du joujou, c’est quoi le problème chez Peugeot ?
cpicchio
Il n’y a pas de problème, ils sont juste arrivé dans l’électrique dernièrement car ils n’y croyaient pas. Ils manquent juste un peu d’expérience !
cpicchio
L’interdiction à la vente n’est pas pour tout de suite (2040 au mieux), donc on a largement le temps de voir venir. Et à l’usage, y en aura-t-il hors grandes villes ?<br /> Je ne vous rejoins pas sur le côté achat forcé. Aujourd’hui, en petites voitures, l’offre full électrique devient plus que pertinente et a de vrais avantages par rapport au thermique. Reste le prix, mais les constructeurs y travaillent.<br /> Par contre, pour la voiture principale, là, cela reste un acte militant tant les contraintes sont importantes.<br /> Derrière ce mouvement (qui ne touche pas que l’automobile, ce sera pareil avec les chaudières au gaz / fioul), il y a une volonté d’indépendance énergétique, il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe actuellement avec le gaz…
Krypton_80
cpicchio:<br /> Aujourd’hui, en petites voitures, l’offre full électrique devient plus que pertinente et a de vrais avantages par rapport au thermique. Reste le prix, mais les constructeurs y travaillent.<br /> Reste aussi la possibilité de pouvoir recharger depuis son domicile, obligatoire pour rouler en VEB, je pense à certaines copropriétés pas du tout adaptées à l’installation de bornes dédiées, ou alors avec des travaux à un prix exorbitant.
aladin_78
Tres bon article, merci bcp Remi!<br /> On va dans le bon sens ecologiquement parlant.<br /> La crise des prix du petrole n’est pas etrangere au phenomene des VE je presume.<br /> On va attendre la prochaine generation des VE.
Krypton_80
aladin_78:<br /> La crise des prix du petrole n’est pas etrangere au phenomene des VE je presume.<br /> Tu présumes bien, quelle coïncidence hein, ou l’art d’inciter les gens à acheter un véhicule électrique. Par contre, pour ce qui est de l’écologie, elle n’est hélas pas supprimée mais juste déplacée, donc si tu parles de l’Europe, ça va sans doute dans le bon sens, car pour la planète ça ne change rien, fabriquer un VE et les batteries qui vont avec pollue aussi, mais de manière masquée et sur d’autres continents dont l’Europe se fout.<br /> Je suis d’accord pour attendre la prochaine génération de VE, c.a.d avec une PAC.
cpicchio
C’est un fait mais cela ne pourra pas rester en l’état car ne pas avoir des bornes de recharges dans les co-propriétés rendre votre bien moins attractif à la revente. Donc il faudra s’y mettre.
cpicchio
C’est surtout sur l’axe du prix qu’il faut que le VE se démocratise. Pour le reste, les ingénieurs trouveront les solutions qu’il faut pour optimiser progressivement le rendement et la densité massique des batteries.<br /> Sortir un VE avec 800 km d’autonomie, on saura le faire d’ici à 5 ans. Par contre, cela intéressera quelle portion de la population si le véhicule coûte 100 000 Euros ?
Krypton_80
cpicchio:<br /> ne pas avoir des bornes de recharges dans les co-propriétés rendre votre bien moins attractif à la revente.<br /> Pour le neuf sans doute, mais pas pour l’ancien, en tout cas pas tant que le parc automobile - à ne pas confondre avec les ventes de véhicules neufs - reste majoritairement composé de véhicules thermiques. Quand le prix de l’installation de bornes devient trop élevé, souvent le syndic d’une copro vote non car le parc automobile ne sera jamais composé à 100% de VE ou hybride «&nbsp;rechargeable&nbsp;», même dans 20 ans. Dans les copros il y a aussi des locataires qui préfèrent prendre les transports en commun pour moins polluer, mais aussi parce qu’ils ne peuvent pas financièrement se permettre de passer à l’électrique, et l’attractivité de l’appart à la revente est souvent le cadet de leurs soucis.<br /> cpicchio:<br /> Pour le reste, les ingénieurs trouveront les solutions qu’il faut pour optimiser progressivement le rendement et la densité massique des batteries.<br /> Oui enfin…, jusqu’à une certaine limite, car comme pour la pile à combustible, il y a aussi des lois de la physique qui s’appliquent aux batteries, et à vouloir en mettre toujours plus (du jus) dans toujours moins (la pile), cela risque de devenir instable, d’une façon ou d’une autre, donc je n’y crois pas trop.<br /> cpicchio:<br /> Par contre, cela intéressera quelle portion de la population si le véhicule coûte 100 000 Euros ?<br /> Qui sait, il paraît que les Porsche électriques se vendent comme des petits pains. Par contre pour les 800 km d’autonomie en VE, on sait déjà le faire avec la PAC et pour moins de €100K. Ce qui manque encore c’est la volonté politique pour l’installation de stations. Mais chaque chose en son temps, laissons d’abord les constructeurs automobile faire quelques bénéfices - mais sans moi - avec les VEB avant de démocratiser l’hydrogène.
blackdoor
Selon le CCFA , Les Véhicules Particuliers VE + PHEV représentent 17.1% de part de marché sur 10 mois 2021 contre 9.8% en 2020. Le VE ne gagne «&nbsp;que&nbsp;» 2,9% de part de marché. La somme des contraintes des VE combinée à des prix de vente trop élevés pour une majorité de Francais ne leurs permettent pas (encore ?) une franche percée. Si l’équation ne change pas , on va assister à un plafonnement des VE. Si le calcul des émissions de CO² des PHEV est revu selon l’utilisation réelle des véhicules , je ne donne pas cher de la peau des PHEV.
cpicchio
Sauf erreur de ma part, les locataires ne votent pas dans les assemblées générales de copropriété…<br /> Là où vous vous trompez, c’est que le mouvement actuel est inévitable et va largement au delà de l’automobile. C’est une volonté des pouvoirs publics (limiter les émissions de CO2 mais aussi d’indépendance énergétique et volonté de relancer le nucléaire) qui ont l’arme absolue : la fiscalité et la loi. Et pour les syndic récalcitrants, la pose de bornes de recharge deviendra la norme à un moment donné.<br /> Dans 5 ans, tous les véhicules neufs seront électrisés avec les normes (et la fiscalité) à venir. Dans 10 ans, tous les véhicules seront a minima PHEV pour ne pas être assommés de taxes.<br /> Dans 20 ans, la majorité du parc roulant sera PHEV ou électrique avec un effet mécanique.<br /> L’hydrogène est une chimère : mauvais rendement, dangereux et pas totalement adapté aux véhicules particuliers (mais plus aux camions). Par contre la nouvelle génération de batteries en approche (début d’industrialisation, notamment chez TESLA avec ses partenaires) permet justement d’éviter les problèmes d’instabilité.
cid1
Clubic a écrit : D’emblée, précisons qu’en raison de la pandémie de semi-conducteurs, les immatriculations sur les véhicules<br /> ll n’y a pas de pandémie de semi-conducteurs, a moins que vous n’ayez inventé un virus puissant atteignant beaucoup de semi-conducteurs par contre il y a une PÉNURIE de semi-conducteurs
cid1
a Eths25: ça c’est fait dans un énorme fatras de fèces chevalines, c’est une des raisons qui fait que le décrottoir existe sur les vieilles demeures des beaux quartier déjà parti—&gt;
Krypton_80
cpicchio:<br /> Sauf erreur de ma part, les locataires ne votent pas dans les assemblées générales de copropriété…<br /> En effet, mais je n’ai pas mentionné les locataires qui vivent dans des copros pour cette raison, puisque ce n’est pas le cas. Je dis que les locataires recherchant un appartement dans une copro pour y vivre, pas pour l’acheter et la revendre par la suite, ne se préoccupent pas du prix d’un appartement à la revente, car il n’y a pas forcément 100% de propriétaires dans une copropriété, certains se contentent de louer leur bien, et le font souvent payer plus cher quand le bien en question est équipé de bornes, qu’elles soient utilisées ou non. Encore une fois, je parle de l’ancien, pas du neuf à venir. Quant aux propriétaires qui refusent d’installer les bornes dans les assemblées générales c’est tout simplement parce que le coût des travaux est trop élevé par rapport à la structure de l’immeuble et en déduisent donc que le bénéficé apporté par ce type d’équipement ne vaut pas la dépense qui serait beaucoup trop longue à récupérer d’une façon ou d’une autre, les aides de l’état étant généralement plafonnées, maintenant peut-être qu’en France c’est différent.<br /> cpicchio:<br /> Là où vous vous trompez, c’est que le mouvement actuel est inévitable et va largement au delà de l’automobile.<br /> Celui de l’hydrogène aussi, donc ce n’est pas du tout une chimère. Toyota et Hyundai y travaillent pour les voitures, en attendant que les autres se réveillent.<br /> cpicchio:<br /> Dans 5 ans, tous les véhicules neufs seront électrisés avec les normes (et la fiscalité) à venir. Dans 10 ans, tous les véhicules seront a minima PHEV pour ne pas être assommés de taxes.<br /> Dans 20 ans, la majorité du parc roulant sera PHEV ou électrique avec un effet mécanique.<br /> Un lien crédible et non sponsorisé peut-être pour étayer tout ça ou bien est-ce juste une projection théorique?<br /> cpicchio:<br /> Par contre la nouvelle génération de batteries en approche (début d’industrialisation, notamment chez TESLA avec ses partenaires) permet justement d’éviter les problèmes d’instabilité.<br /> Seul l’avenir nous dira si c’est effectivement le cas. Quant au mauvais rendement de l’hydrogène, c’est un faux problème, sinon pourquoi - à ce qu’il paraît - la France serait-elle un des pays d’Europe le plus en avance dans ce domaine? Sauf pour le nombre de stations bien sûr, mais pas à cause d’un quelconque mauvais rendement ou une certaine dangerosité, mais tout simplement parce que la France et le nucléaire, c’est une grande histoire d’amour, et c’est bien pratique de produire de l’électricité avec du nuke afin d’alimenter les bornes de recharges, privées ou publiques, entre autres, «&nbsp;à moindre frais&nbsp;» et sans charbon. C’est très important, surtout quand il y a des éléctions présidentielles en approche. Reste à savoir si les «&nbsp;écolos&nbsp;» français sont pro-nuke ou anti-nuke.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Renault fait de sa 4L une voiture volante, et ce n'est pas une blague
Voilà à quoi ressemble une trottinette de course, faite pour passer les 100 km/h
Bornes de recharge : coup d'accélérateur sur le réseau en 2021 en France avec près de 50 000 bornes recensées
Finalement, Waze, Coyote et cie pourront continuer à signaler les contrôles de vitesse !
Les trottinettes électriques finalement bridées à 10 km/h dans tout Paris (sauf sur les grands axes)
Kia dévoile son nouveau Niro, disponible en hybride, PHEV ou entièrement électrique
NIU lance le plus rapide de ses scooters, un scooter hybride, des trottinettes électriques, et aussi une moto
Tesla aurait pour 80 milliards de dollars de commandes pour le Cybertruck
À partir de l’été 2022, les nouveaux modèles de voitures biperont en cas d’excès de vitesse : tout savoir sur le système d’Adaptation Intelligente de la Vitesse
Les prises pour véhicules électriques obligatoires dans les nouvelles maisons au Royaume-Uni dès 2022
Haut de page