Malade ou dépressif ? Alexa veut le savoir... pour vous vendre des médicaments

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
15 octobre 2018 à 10h01
11
Alexa chuchotement

Amazon aurait développé une technologie brevetée qui permettra à Alexa d'analyser votre voix et de détecter si vous être malade ou dépressif. Amazon souhaiterait-il que son assistant vocal endosse le rôle d'un médecin traitant ?

Dites « trente-trois »

Le brevet initialement déposé en mars 2017 par Amazon a été repéré récemment par les journalistes de Digital Trends. Il décrit un procédé de détermination vocale des caractéristiques physiques et émotionnelles des utilisateurs par le biais d'un appareil connecté contrôlé par la voix humaine. Concrètement, on dirait bien que Echo pourra s'improviser médecin traitant !

Alexa serait en effet capable de déceler votre humeur grâce à de légères différences dans votre voix et votre intonation, ou encore de savoir si vous êtes malade grâce à la reconnaissance de sons tels que des reniflements, des éternuements, ou une toux. Reste à voir si elle sera capable de distinguer une toux sèche ou une toux grasse !

Alexa pourrait alors vous prodiguer plusieurs solutions pour vous soigner, la première introduirait des conseils et autres « recettes de grand-mère » tels que prendre une infusion de camomille pour faire redescendre l'excitation, ou encore une bonne soupe de poulet pour renforcer le système immunitaire (je n'invente rien c'est écrit dans le brevet !).

Dans un second temps, Alexa vous proposerait de commander des médicaments directement sur Amazon comme " par exemple, certains produits, tels que les antitussifs ou des médicaments contre la grippe, peuvent être destinés aux utilisateurs qui ont mal à la gorge".

Une fonctionnalité déjà compromise

Pour le moment, rien ne garantit qu'Amazon intégrera cette fonctionnalité dans ses appareils. En effet, le dépôt d'un brevet n'est pas toujours synonyme de mise sur le marché.

En outre, récemment auditionné sur le sujet de la confidentialité des données par une commission sénatoriale aux États-Unis en compagnie d'autres géants de la Tech, Amazon pourrait bien être forcé de revoir sa feuille de route concernant cette éventuelle fonctionnalité, si les sénateurs décident d'écrire une nouvelle loi sur la protection des données.

En effet, outre l'analyse de votre état physique et émotionnel, le brevet indique prendre en compte « des critères de ciblage comportemental » et « contextuel ». Concrètement, il s'agit de l'analyse d'un grand nombre d'informations comme les historiques de navigation, de clics et d'achats ou encore de mots-clefs et de métadonnées d'instance.

Et vous, seriez-vous prêt à faire confiance au diagnostic médical d'Alexa ?

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
0
mang_kon_si_kaow
On marche sur la tète
tampigns
Pour l’interdiction d’un tel appareil, c’est même plus simple. Il faut passer par la FCC et un appareil qui fait des diagnostiques (et pas simplement des mesures) est considéré au plus haut niveau dans la complexité des certifications qui se calculent alors en centaines de millions et l’appareil ne peut plus évoluer simplement. Donc c’est inimaginable pour un produit de ce type.
Felaz
Vivement que l’Arcep mette son nez dedans … https://www.clubic.com/technologies-d-avenir/enceinte-intelligente//actualite-846280-arcep-souhaite-reguler-enceintes-connectees.html
tampigns
L’ARCEP ne peut absolument pas intervenir dans la régulation de ce type de services. Donc ca ne changera pas grand chose.
obbiclubic
C’est très grave. Qu’en est-il des allergies médicamenteuses et autres intolérances ? Ca devient n’importe quoi ce monde électronique … hormis le côté “fun” de la chose, on oublie une fois de plus qu’on est des humains.
masaku
Une petite bombe truffé de capteurs et de micros en plein milieu de sa maison à qui on donne notre consentement (légal) pour espionner nos moindres faits et geste dans le but de nous vendre du rêve… Mais c’est ce que font les réseaux sociaux et les smartphone depuis presque toujours!<br /> Au final rien de nouveau mais rien ne s’arrange… et c’est toujours les gogo qui se font avoir.
tampigns
il y a un changement majeur par apport aux réseaux sociaux.<br /> Ici c’est une action physique et une surveillance constante.<br /> Le produit écoute, pourrait filmer, et contrôle des appareils de la maison.<br /> Autant les réseaux sociaux sont selon moi sans gravité (du moment que l’on sait ce que l’on fait) autant là, je ne vois pas comment on peut en être certain. Et les dérives d’abus des fabricants peuvent être rapides.
ariakas
Alexa: Oh, vous êtes déprimé, voulez vous un rendez vous avec un psychologue ?<br /> Moi: Bah non, je passe une mauvaise période c’est tout, j’ai pas de boulot, je perd mon fric sur la FDJ, je suis seul, Elite Rencontre me propose que des dames recherchant des papiers, c’est pas la forme mais ça va quoi…<br /> Alexa: Oh vous êtes déprimé, voulez vous un rendez vous avec un psychologue ? prendre des anti déprésseurs sur amazon ?<br /> Moi: bof j’hésite maintenant, si même un bot dit que ça ne va plus… j’envisage la corde…<br /> Alexa: Voulez vous acheter une corde ?<br /> Moi: non j’ai ce qu’il faut à la maison, un drap fera l’affaire.<br /> Alexa: Ravi d’avoir pu vous aider
ariakas
Cela reste au libre arbitre des gens.<br /> Perso, je ne vois pas de soucis à cela.<br /> Le trip du “je suis regardé, écouté, évalué”, je m’en fou completement.<br /> Alexa a accès à ma caméra de sécurité Logitech et je peux écouter la musique qui me plait en lui demandant, les infos etc…<br /> les trips conspirationistes des chinois du FBI, bof. C’est très geek et très schizophrène comme peurs. Je ne dis pas que ce n’est pas fondé, mais le mix avec Linky qui permet de voir ce que l’on consomme à distance, et gnagna, bon, c’est de l’épuisement psychologique pour rien à mon humble avis
Klm285
Pour rappel, tout ceci est impossible en France. Déjà, il faut être pharmacien pour pouvoir vendre des médicaments, même non remboursé. Les pharmacies en ligne doivent être rattachées à des pharmacies physique. Même Leclerc n’a toujours pas réussi a vendre des médicaments en France.<br /> De plus, la France est un des pays les plus restrictifs sur l’utilisation du médical par internet, et la sauvegarde de données médicales sur serveurs.
sylvio50
Salut,<br /> C’est de cela dont il est question :<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Coolermaster dévoile l'Aimpad, l'analogique au bout des doigts
Un prototype du casque AR Microsoft HoloLens vu dans une vidéo de la NASA
DuckDuckGo atteint les 30 millions de recherches par jour
NVIDIA présente la plateforme open-source RAPIDS, dédiée au machine learning
Orange accusé de ne plus entretenir son réseau ADSL
Google : une boîte à outils pour éduquer les enfants à la sécurité sur Internet
Instagram : tapoter pour faire défiler les photos, comme pour les stories
Facebook annonce avoir supprimé 800 comptes et pages de
Google Assistant : bientôt accessible également depuis un écran verrouillé
Squadron 42 : un trailer hollywoodien pour la campagne solo de Star Citizen
Haut de page