Google reconnait ses erreurs en matière de respect de la vie privée

Matthieu Legouge Contributeur
27 septembre 2018 à 20h45
0
sénat USA

Le géant de Mountain View a choisi sa stratégie pour se défendre devant le Sénat américain. Convoqué devant une commission sénatoriale à propos de protection du respect de la vie privée, Google tenterait de se défendre en « plaidant coupable ».

Selon l'agence de presse Reuters, Google admettrait avoir commis « une série d'erreurs » par le passé.

Un solide programme de confidentialité ?


La multinationale filiale d'Alphabet se présente actuellement en compagnie d'autres entreprises de la tech (Apple, Amazon, AT&T, etc.), devant une commission sénatoriale qui porte sur la protection et la confidentialité des données des consommateurs. Les informations ressortant de cette commission n'ont pas été rendues publiques, mais l'agence Reuters aurait déjà pu mettre la main sur un document contenant certaines déclarations des dirigeants de ces entreprises.

On peut ainsi lire la déclaration de Keith Enright, directeur de l'unité de protection des données chez Google, qui admet « avoir commis des erreurs par le passé, mais nous avons appris d'elles et amélioré ainsi notre solide programme de confidentialité ». On ne sait toutefois pas quelles sont la nature et la portée de ses erreurs.

Google peut-il vraiment montrer patte blanche ?


En outre, on est en droit de se demander si Google a réellement amélioré « son solide programme de confidentialité », surtout en sachant que récemment, le géant de la tech a été pris la main dans le sac en activant le système de localisation de votre smartphone, alors même que vous l'aviez désactivé. Cette semaine, c'est la nouvelle version de Chrome qui pose problème avec sa « connexion forcée » à tous les services de Google.

Google a par ailleurs déjà été condamné aux États-Unis à une amende de 22,5 millions de dollars pour avoir trompé les utilisateurs de Safari sur les conditions d'utilisation de ses services.

Vers un RGPD américain ?


Le débat fait rage outre-Atlantique et nombreux sont ceux qui aimeraient qu'une loi similaire soit adoptée.

John Thune, président de la commission sénatoriale, n'est pas contre l'idée. Il explique : « Le Congrès doit travailler à l'élaboration d'une loi sur la protection de la confidentialité des données. Bien que les États-Unis ne soient pas encore prêts à adopter une résolution de grande envergure en matière de protection de la vie privée, nous sommes globalement favorables à une réglementation plus stricte ».
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top