Affaire Safari : Google accepte une amende de 22,5 millions de dollars

09 août 2012 à 18h52
0
Google a accepté jeudi de régler l'amende de 22,5 millions de dollars prononcée à son encontre par la FTC américaine. Celle-ci reprochait au moteur d'avoir usé d'un subterfuge technique pour contourner les réglages de confidentialité par défaut du navigateur Safari.

00B4000002259446-photo-google-doubleclick.jpg
La Federal Trade Commission a annoncé jeudi la signature d'un accord avec Google, selon les termes duquel le moteur de recherche accepte de s'acquitter d'une amende de 22,5 millions de dollars, et s'engage à désactiver tous les cookies publicitaires qui n'auraient pas été installés dans les règles chez les internautes américains.

Dans sa plainte, la FTC accusait Google d'avoir sciemment contourné les réglages par défaut du navigateur Safari, afin d'augmenter ses capacités de ciblage. Le navigateur d'Apple est en effet réglé pour n'accepter que les cookies qui proviennent des sites visités par l'utilisateur. Ceux qui sont associés aux bannières publicitaires sont normalement rejetés, dans la mesure où ils proviennent d'un domaine différent.

Google est accusé d'avoir diffusé des cookies par l'intermédiaire des bannières du réseau Doubleclick tout en laissant entendre aux utilisateurs, via ses pages d'aide, qu'ils étaient protégés grâce aux réglages par défaut de Safari (voir notre article de février pour de plus amples explications sur ce que sont les cookies et les reproches formulés à l'encontre de Google).

Pour la FTC, la pratique est d'autant plus condamnable que Google est membre de la Network Advertising Initiative, un groupement de régies publicitaires dont les membres s'engagent, entre autres choses, à la transparence vis à vis de leurs utilisateurs.

Le montant record de l'amende est quant à lui motivé par ce que la FTC considère comme la violation d'un accord précédemment passé avec Google. En 2010, il était reproché au moteur d'avoir automatiquement invité les contacts Gmail des internautes utilisant le défunt Google Buzz à rejoindre le service. Épinglé, Google avait alors été condamné à une amende de 8,5 millions de dollars, et avait dû prendre l'engagement de ne plus entretenir le flou autour du traitement appliqué aux informations personnelles des internautes concernés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Flash Player : une classe d'ActionScript jugée trop peu sécurisée
Le service Pulse lance une web app... optimisée pour IE10
Battle.net victime d'une intrusion, des données dans la nature
Nokia revend 500 brevets pour 22 millions de dollars
Dopé par Tegra, Nvidia signe un deuxième trimestre en croissance
Google Drive : bientôt une bibliothèque de photos gratuites pour illustrer les documents
Gauss : un nouveau virus espionne les transactions financières
Silverstone lance son alimentation SFX 450W 80 Plus Gold
PC : Acer en passe de détrôner HP sur le marché français
Nvidia annonce une Quadro K5000 en Kepler et ses déclinaisons mobiles
Haut de page