Alors qu'on le pensait fini, Stratolaunch va reprendre ses essais de vol dès septembre

25 mars 2020 à 17h37
0
stratolaunch.png
© Stratolaunch

L'entreprise Stratolaunch revient sur le devant de la scène. Alors qu'elle avait un temps laissé penser qu'elle abandonnait son projet d'aéronef géant, elle a récemment décidé de lui faire reprendre ses vols d'essai. Les nouveaux tests devraient débuter dans moins de six mois.

L'histoire de Stratolaunch aura décidément été ponctuée de nombreuses turbulences. Mais après avoir connu un trou d'air important, le plus grand avion du monde semble désormais prêt à reprendre son envol.


Le plus grand avion du monde

Retour quelques mois en arrière. En avril 2019, Stratolaunch a marqué l'histoire de l'aviation, en faisant voler le plus grand aéroplane du monde. Ce projet était notamment l'œuvre de Paul Allen, cofondateur de Microsoft et décédé six mois plus tôt. Mais ce vol d'essai reste à ce jour le seul effectué par le gigantesque engin.

Car dès le mois de juin de la même année, la société semblait battre de l'aile. Des rumeurs insistantes faisaient même état d'une fin d'activité imminente.

En fin de compte, c'est un rachat qui a sauvé Stratolaunch, en octobre dernier. À l'époque, on ignorait l'identité du repreneur, mais on a finalement appris qu'il s'agissait du fonds d'investissement Cerberus Capital Management. Une acquisition qui ouvrait ainsi la porte à un retour de Stratolaunch dans les airs.


Des vols d'essai réguliers pendant huit mois

Cet espoir n'était pas une chimère. C'est ce qu'a confirmé ce mois-ci Mark Bitterman, Vice-président de la société en charge des relations gouvernementales et du développement commercial, indiquant travailler de concert avec la Federal Aviation Administration (FAA), l'agence américaine régulant l'aviation civile. « Nous cherchons à obtenir une certification de la FAA, donc à partir de septembre, nous volerons au moins une fois par mois », a-t-il déclaré.

Cette procédure, qui devrait durer environ huit mois, s'accompagne d'un repositionnement de l'entreprise. Alors que son ambition initiale était d'envoyer des satellites dans l'espace, elle poursuit à présent un nouvel objectif : réaliser des tests de vols à très haute vitesse (avions hypersoniques, par exemple), pour le compte de gouvernements ou d'acteurs industriels.

Source : SpaceNews
Modifié le 25/03/2020 à 17h41
9
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top