Volkswagen prévoit une seconde vie pour les batteries usagées de ses voitures électriques

Benoît Théry Contributeur
11 septembre 2019 à 20h03
0
Batterie Volkswagen
Crédit Volkswagen

L'objectif de Volkswagen est désormais annoncé : le groupe veut vendre un million de véhicules électriques d'ici 2025. Mais la société a aussi prévu un plan concernant les batteries usagées de ses véhicules.

Une initiative intéressante alors que, d'après un rapport de l'IDTechEx, 6 millions de packs de batteries usagées seront produits chaque année en 2030.

Un super-chargeur avec d'anciennes batteries

De plus en plus de véhicules électriques sont présents sur les routes. Nous vous parlions il y a peu du marché de l'occasion, qui détonne en affichant près 8 900 ventes en France durant le premier semestre 2019.

Mais tous ces véhicules, en particulier d'occasion, posent la question de leur composant le plus onéreux : la batterie. Que se passe-t-il lorsque, après huit à dix ans de bons et loyaux services, une batterie commence à s'épuiser ? Volkswagen se positionne sur le secteur. Outre son objectif de vente, l'enseigne a dévoilé un chargeur rapide mobile et composé de batteries de seconde main. Celui-ci pourrait atteindre jusqu'à 360 kWh et recharger jusqu'à quatre véhicules simultanément. Pour le groupe, il s'agit là d' « une approche flexible et efficace en termes de coûts, pour faire face à la rapide expansion des infrastructures de charge ».


Direction les stations

Le chargeur rapide promis par Volkswagen permettrait d'optimiser la durée de vie de batteries qui ne répondent plus aux exigences des véhicules électriques. Pourtant, le rapport de l'IDTechEx souligne le potentiel que ces « batteries de seconde main » représentent : les prévisions sur 10 ans de la capacité des batteries d'occasion issues des véhicules électriques (voitures, mais aussi bus, cars et poids lourds) montrent la taille potentielle et la constitution d'un marché autour de ces batteries. En 2030, la capacité représentée par les batteries d'occasion doit atteindre 275 GWh par an.

L'exploitation de cette puissance constituerait une alternative au recyclage des matériaux, qui reste l'option par défaut pour les batteries usagées. Pourtant, ces batteries peuvent encore, après leur retrait, stocker jusqu'à 70 ou 80% de leur capacité originelle. Elles peuvent donc être utilisées dans des applications moins gourmandes en énergie. C'est le cas des stations de recharge stationnaires.


Volkswagen a fait son choix, mais la marque n'est pas la première. D'autres compagnies ont déjà pris des initiatives et réalisé des tests concernant le sort des batteries usagées. Il y a déjà deux ans, Renault a réalisé un partenariat avec Powervault, et des tests pour l'utilisation de batteries d'occasion dans des centres de recharge.

Source : Smart-Energy
6 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top