Volkswagen prévoit une seconde vie pour les batteries usagées de ses voitures électriques

11 septembre 2019 à 20h03
9
Batterie Volkswagen
Crédit Volkswagen

L'objectif de Volkswagen est désormais annoncé : le groupe veut vendre un million de véhicules électriques d'ici 2025. Mais la société a aussi prévu un plan concernant les batteries usagées de ses véhicules.

Une initiative intéressante alors que, d'après un rapport de l'IDTechEx, 6 millions de packs de batteries usagées seront produits chaque année en 2030.

Un super-chargeur avec d'anciennes batteries

De plus en plus de véhicules électriques sont présents sur les routes. Nous vous parlions il y a peu du marché de l'occasion, qui détonne en affichant près 8 900 ventes en France durant le premier semestre 2019.

Mais tous ces véhicules, en particulier d'occasion, posent la question de leur composant le plus onéreux : la batterie. Que se passe-t-il lorsque, après huit à dix ans de bons et loyaux services, une batterie commence à s'épuiser ? Volkswagen se positionne sur le secteur. Outre son objectif de vente, l'enseigne a dévoilé un chargeur rapide mobile et composé de batteries de seconde main. Celui-ci pourrait atteindre jusqu'à 360 kWh et recharger jusqu'à quatre véhicules simultanément. Pour le groupe, il s'agit là d' « une approche flexible et efficace en termes de coûts, pour faire face à la rapide expansion des infrastructures de charge ».


Direction les stations

Le chargeur rapide promis par Volkswagen permettrait d'optimiser la durée de vie de batteries qui ne répondent plus aux exigences des véhicules électriques. Pourtant, le rapport de l'IDTechEx souligne le potentiel que ces « batteries de seconde main » représentent : les prévisions sur 10 ans de la capacité des batteries d'occasion issues des véhicules électriques (voitures, mais aussi bus, cars et poids lourds) montrent la taille potentielle et la constitution d'un marché autour de ces batteries. En 2030, la capacité représentée par les batteries d'occasion doit atteindre 275 GWh par an.

L'exploitation de cette puissance constituerait une alternative au recyclage des matériaux, qui reste l'option par défaut pour les batteries usagées. Pourtant, ces batteries peuvent encore, après leur retrait, stocker jusqu'à 70 ou 80% de leur capacité originelle. Elles peuvent donc être utilisées dans des applications moins gourmandes en énergie. C'est le cas des stations de recharge stationnaires.


Volkswagen a fait son choix, mais la marque n'est pas la première. D'autres compagnies ont déjà pris des initiatives et réalisé des tests concernant le sort des batteries usagées. Il y a déjà deux ans, Renault a réalisé un partenariat avec Powervault, et des tests pour l'utilisation de batteries d'occasion dans des centres de recharge.

Source : Smart-Energy
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
7
max_971
Pourrait-on pas les remettre à neuf ?
lithium
On est pas capable à l’heure actuelle de recycler à 100% les batteries pour en produire de nouvelles.<br /> Moi je me demande quelle est la baisse de rendement de ces vieilles batteries (pourcentage d’énergie consommée par rapport à celle restituée) puisque à mesure de l’usure les batteries se mettent à produire de plus en plus de chaleur (donc perte d’énergie) et sans parler de la dangerosité que ça peut représenter.
Nmut
Une cellule de base ne peut être regénérée ou “réparée”. Elle perd de sa capacité et de sa puissance instantannée disponible avec les cycles et l’age. C’est pour ça qu’elle n’est plus adaptée à un véhicule après un certain temps, d’ou une utilisation plus “douce” qui elle continuera à être relativement efficace, avant le recyclage final lorsque même cette utilisation deviendra problématique.
Nmut
Effectivement la résistance interne des LiIon augmente mais c’est pour cela que l’on ne les utilise plus que pour des décharges lentes, pour moins de pertes.<br /> Sinon, je ne vois pas quel danger supplémentaire apporte la “vieillesse” des batteries, tu as des infos la dessus?
toast
Avec l’âge et les décharges / recharges et en fonction de la chimie, des dentrites ont tendance à se former sur l’anode et peuvent, à la longue, nuire à l’intégrité de la cellule.
Nmut
Ok, c’est vrai, mais c’est controlable. On peut dire que effectivement c’est plus dangereux…
toug19
personnellement, je pense que les batteries des derniers véhicules pourraient tenir plus longtemps que prévue. La batterie de ma leaf a perdu 1% de capacité en 2 ans… Si on extrapole, ça ferait 8% environ en 15 ans. Les batteries des leafs plus anciennes étaient moins robustes, c’est ça qu’elles étaient garanties moins longtemps. La techno Li-ion ne date pas d’hier, les fabricants maîtrisent maintenant la techno et c’est aussi pour cela qu’on est pas près de changer de techno de batterie. Pour ce qui est du recyclage, il existe, mais il faut forcer les fabricants de cellule à utiliser des matières premières recyclées. La dessus, il y a ombre.
lithium
Il n’existe qu’une usine dans le monde capable de désassembler les batteries pour en récupérer tous les matériaux.<br /> Donc à plus de 99% de nos jours elles sont juste incinérées pour en récupérer que certains métaux et terres rares
televore
les batteries électriques sont actuellement recyclées à plus de 70% en France par la snam (pourcentage qui va augmenter) : https://www.automobile-propre.com/dossiers/recyclages-batteries-voitures-electriques/ et les prochaines usines visent 97% : https://fr.wikipedia.org/wiki/Recyclage_des_batteries
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Un mode Battle Royale débarque dans Civilization VI (si, si !)
Nintendo Switch : la mise à jour 9.0 est disponible avec des fonctionnalités inédites à la clé
Project Resistance, le prochain Resident Evil, dévoile sa première bande annonce
McDonald’s veut automatiser la prise de commande au drive
Polaroid Lab veut transformer vos photos numériques en véritables polaroids
L’assureur auto qui casse les prix en testant la conduite des automobilistes via une app
L'éditeur Kaspersky travaille sur un détecteur de triche destiné à l'e-sport
Des contrôles inclinables pour une prochaine Switch ? Nintendo y travaille...
Le torchon brûle entre Orange et l'Arcep : quand l'un accuse, l'autre menace
Haut de page