Un ancien ingénieur de Google est accusé d'avoir vendu à Uber des données sur la conduite autonome

Mathieu Grumiaux Contributeur
28 août 2019 à 19h00
0
Anthony Levandowski

Anthony Levandowski est un pionnier du véhicule autonome et l'un des fondateurs de Waymo en 2009. Il est accusé d'avoir dérobé des documents sensibles concernant la conception des systèmes LIDAR.

L'affaire opposant Uber et Waymo prend une autre tournure. Si la société de VTC a payé 245 millions de dollars pour régler le litige l'opposant à la filiale de Google concernant un vol de brevets, la justice américaine a inculpé ce mardi 27 août Anthony Levandowski, l'un des pionniers du véhicule autonome.

L'un des membres fondateurs de Waymo accusé de vol industriel

L'ingénieur, arrivé chez Waymo en 2009 et qui a fait partie de l'équipe d'origine avant de démissionner en 2016 pour fonder sa propre start-up, est accusé d'avoir emmené dans ses cartons plus de 14 000 documents confidentiels sur la conception des systèmes LIDAR équipant les véhicules Waymo.

Après quelques mois d'activité, sa société baptisée Otoo a été achetée par Uber pou la somme de 680 millions de dollars. L'ancien PDG d'Uber, Travis Kalanick, avait alors pour ambition de développer ses propres systèmes de conduite autonome pour ne pas se faire distancer par Google sur ce marché.

Anthony Levandowski s'est rendu de lui-même aux autorités et a été relâché quelques heures plus tard, contre le paiement d'une caution de deux millions de dollars. Ses passeports lui ont été retirés, la justice craignant que l'homme, qui possède la double nationalité américaine et française, ne prenne la fuite.


Il est accusé aujourd'hui de 33 chefs d'accusation et risque au total une amende de 8,25 millions de dollars et de 10 années d'emprisonnement s'il est reconnu coupable. L'homme nie en bloc ses accusations par la voix de son avocat : « Il n'a rien volé à personne. Cette affaire rejette des plaintes déjà discréditées dans une affaire civile qui s'est réglée il y a plus d'un an ».

Uber a bien du mal à réparer les conséquences des pratiques de son ex-PDG

C'est également une bien mauvaise affaire pour Uber, qui, si elle n'est pas directement impliquée dans cette affaire, vient de passer les deux dernières années à assainir les pratiques et la gouvernance de l'entreprise après les différents scandales qu'elle a connus suite aux comportements de Travis Kalanick.


Si l'action n'a baissé que d'1 % après l'annonce de cette inculpation, les investisseurs restent très prudents quant à l'avenir du service de VTC et sa capacité à générer du profit.

Source : Market Watch
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top