Netflix annule The Punisher et Jessica Jones, et acte son divorce avec Marvel

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
21 février 2019 à 07h01
13
0226000008429146-photo-the-punisher.jpg
Crédits : Netflix

Elles étaient la poule aux œufs d'or de Netflix, elles sont désormais déchues. Les séries Marvel n'ont plus droit de cité au catalogue du service de SVoD : hier, Netflix a officialisé l'annulation de Jessica Jones et The Punisher.

Depuis octobre 2018, c'est l'hécatombe. Ce sont d'abord Luke Cage et Iron Fist qui ont tiré leur révérence, suivis un mois plus tard par l'initiatique Daredevil. Hier, Netflix a signé les papiers du divorce avec Marvel (ou plutôt Disney) en annonçant l'annulation des deux séries restantes : Jessica Jones et The Punisher.

Netflix et Disney : d'anciens alliés devenus rivaux

Alors que The Punisher venait justement de revenir sur nos écrans avec une saison 2, et que Jessica Jones fera de même dans une troisième fournée, le catalogue super-héroïque de Netflix a grise mine. Véritable carton lors de leur arrivée sur le service il y a quatre ans, les séries estampillées Marvel sont devenues au fil du temps un problème pour la plateforme de Reed Hastings.

La raison ? Disney, qui nourrit des velléités de la concurrencer frontalement avec Disney+ - son propre service de SVoD à paraître. L'annulation des séries Marvel par Netflix répond ainsi moins à des résultats déceptifs qu'à une affaire d'exploitation de licence.



Voyant la quasi-totalité des acteurs de la tech se lancer à leur tour dans des démarches concurrentielles, Netflix met ainsi les bouchées doubles pour garnir son catalogue de contenus originaux. Ceux-là, au moins, il ne risque pas de se les faire chiper par un outsider. Ainsi Netflix a lancé pas moins de 189 nouveaux contenus originaux au cours de l'année 2018 et fait carburer la machine à billets pour s'offrir les showrunners les plus bankable du moment (Shonda Rhimes et Ryan Murphy vont tous deux sortir une série Netflix dans l'année).

Fin de vie pour les séries Marvel ?

Mais si Disney récupère les droits de ses séries, il est possible que leur production continue, n'est-ce pas ? Rien n'est moins sûr. Du moins, pas sur Disney+, qui devrait être un service répertoriant des contenus plus familiaux.

Hulu, en revanche, qui développe actuellement pas moins de quatre séries animées basées sur des super-héros Marvel (et qui appartient à 60 % à Disney depuis le rachat de la Fox), s'est dit intéressé par l'idée de reprendre la main sur les séries déchues de Netflix.

Toujours est-il qu'au vu de l'ébullition du marché de la vidéo en ligne par abonnement, il va sans dire que le contenu des différentes plateformes est amené à être de plus en plus compartimenté, forçant ainsi les consommateurs à multiplier les abonnements pour en profiter.

Via : The Wrap

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
raphta
Hors de question pour moi de multiplier les abonnements.<br /> Je vais attendre que tout ca se stabilise et que les producteurs de contenus comprennent qu’il vaut mieux être disponible sur toutes les plateformes.<br /> Cet apaisement à eu lieu pour la musique. J’espère qu’il viendra pour la vidéo.
Zebion
´forçant ainsi les consommateurs à multiplier les abonnements pour en profiter.´<br /> J’aurais plutôt dit forcant le retour d’une augmentation du piratage de séries/films. Pour ma part je garde Netflix et ce qui n’est pas sur Netflix se trouvera de moyen moins officiel. Je ne vais certainement pas prendre 36 abonnements.
rsebas3620
ca sera sans moi ocs netflix amazon prime hulu…maintenant disney… a coup de 13 euro par mois chacun… faudra qu’ils arretent un peu !!! personne ne suivra
Urleur
n’ayant aucun abonnement, je vais pas non plus payer disney, vive le streaming !
thivi44
Complètement d’accord avec Zebion, il ne faudra pas qu’ils viennent se plaindre si les solutions moins officielles reviennent en force.<br /> Perso, je vais conserver Netflix et Prime Vidéo qui est inclus dans mon abonnement Amazon Prime.
fox-idcom
même avis que précédemment !<br /> mais ce qui m’embête le plus dans l’histoire , c’est qu’ à cause de cette multiplication et de la récupération par disney , toutes ces supers séries sont annulées pour le moment , je suis vraiment dégouté.<br /> et en plus , aucune infos sur l’avenir des defenders
twist_54
“forçant ainsi les consommateurs à multiplier les abonnements pour en profiter”<br /> perso je ne regarde pas 36 séries en parallèle donc il suffit de s’abonner à une plateforme le temps d’une série et s’abonner à une autre ensuite.
Athlonic
Pfff … Va bientôt falloir ressortir les disques durs externes et rallumer les NAS.<br /> Moi qui pensait que le piratage était une histoire ancienne depuis le succès de Netflix …
buzzmankiller
C’est vraiment la misère ces histoires de licences et cette multiplication de plateformes.<br /> Le piratage a de beaux jours devant lui avec leurs conneries.
mart666
C’est encore nécessaire; plein de films et séries sur netflix sont en anglais seulement, et dispo en français sur le web, netflix étant trop paresseux…
Judah
Pas demain la veille que je vais arrêter de pirater les series on dirait bien.
big_yuul
Ces abrutis n’ont vraiment rien compris. Tout ce qu’ils vont réussir à faire c’est relancer le téléchargement et le streaming illégal. Bravo les gars, la course au pognon est délétère. Quel que soit le sujet, le lieu ou l’époque.<br /> Je sais que j’enfonce des portes ouvertes mais bon…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Logitech ressuscite la légendaire MX518
Inner source : Microsoft organise ses équipes sur l'open source
Cloud gaming : Shadow disponible en version alpha sur l'Apple TV
Google tiendra une conférence le 19 mars pour parler ... de jeu vidéo
⚡️ Bon Plan : Casque sans fil Beats Solo 3 à 169€ au lieu de 299,95€
Galaxy Fold : le smartphone pliable de Samsung sortira le 26 avril pour 2000$
Samsung Galaxy S10, S10+ et S10e : on vous dit tout des nouveaux flagship !
La Paris Games Week 2019 aura lieu du 30 octobre au 3 novembre
Square Enix : des résultats mitigés, une ambition débordante et une restructuration
YouTube Music est désormais accessible depuis Android Auto
Haut de page