En perte de vitesse en Europe, Nissan abandonne les SUV diesel pour l'hybride rechargeable

17 décembre 2019 à 16h00
0
nissan-qashqai
© Nissan

Actuellement en difficulté en Europe, Nissan a pris la décision de mettre de côté le diesel afin d'électrifier doucement mais sûrement ses SUV. Deux modèles devraient être prochainement remplacés, et le constructeur va également tenter de se refaire une place de choix sur le marché du 100 % électrique.

L'année 2019 n'a pas été un franc succès pour Nissan sur le Vieux Continent. L'entreprise affiche une perte de 24 % avec 334 505 nouvelles immatriculations sur les dix premiers mois, selon l'Association des Constructeurs Européens d'Automobiles (ACEA). La firme peut blâmer sa gamme de véhicule vieillissante, mais aussi l'évolution du marché qui tend de plus en plus vers l'hybride.

Les QASHQAI et X-Trail deviennent hybrides

Le constructeur nippon compte bientôt changer la donne. Récemment, il commercialisait son nouveau SUV Juke, modèle qui devrait être vendu avec une technologie hybride au courant de l'année 2020. C'est justement sur les véhicules hybrides rechargeables que la firme mise pour renflouer les caisses. Elle va ainsi remplacer certains de ses SUV emblématiques très prochainement.


D'après Automotive News, le fameux X-Trail devrait ainsi être remplacé par une version hybride au cours des six prochains mois. Idem pour le nouveau QASHQAI, dont deux versions hybrides seront dévoilées en 2020.

Ce véhicule sera en outre l'occasion pour Nissan de présenter sa technologie E-power en Europe. Les nouveaux X-Trail et Qashqai devraient par ailleurs être équipés de l'excellent système hybride de Mitsubishi. Tout cela implique l'abandon du diesel, dont les ventes ont baissé de 30 % selon Gianluca de Ficchy, patron de Nissan Europe. Reste à voir si le constructeur pourra retrouver sa place sur un marché européen dominé par l'Outlander PHEV de Mitsubishi, et le BMW 330e.


Nissan n'oublie pas le 100 % électrique

Nissan prépare également un très gros coup pour l'année 2020 avec l'Ariya Concept, son SUV haut de gamme 100 % électrique. Doté d'une plateforme qu'elle partagera avec Renault, cette voiture devrait coûter entre 50 000 et 70 000 euros.

En 2018, Nissan a d'ailleurs commercialisé la LEAF 2, nouveau modèle de la voiture électrique emblématique du constructeur.

Avec tous ces véhicules, Nissan pourra bientôt se vanter de posséder l'une des gammes de voitures électriques les plus étendues du marché européen, et espérer rattraper son retard.

Source : Electrek
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top