Deepfake : une nouvelle appli chinoise, Zao, rencontre succès et critiques éthiques sur la confidentialité

Alexandre Boero Contributeur
03 septembre 2019 à 20h31
0
ZAO-deepfake.png

Après la russe FaceApp, une nouvelle application deepfake, chinoise cette fois, vient de faire son apparition. Il ne lui a fallu que quelques jours pour créer la polémique et les inquiétudes, tout en devenant virale.

Avec les progrès incessants de la technologie, l'émergence de la technologie deepfake a pu créer une sorte de fascination chez les observateurs, du moins au démarrage. Mais alors que le mouvement anti-fake news s'est renforcé ces dernières années, une telle technologie s'avère plus dangereuse que jouissive. Voilà pourquoi l'application chinoise Zao, mise en ligne vendredi dernier et déjà très populaire, suscite l'inquiétude.

Zao réclame une série de selfies pour vous incruster dans une vidéo

Zao propose de remplacer un visage, le vôtre par exemple, par un autre, que ce soit celui d'une célébrité, d'une star du sport ou d'un acteur. Certains se sont ainsi déjà amusés, vous le voyez sur notre photo de couverture, à faire un remake de Game of Thrones ou de Titanic.


Développée par Momo Inc, une entreprise chinoise cotée au Nasdaq, connue pour être la spécialiste des applications chinoises locales, Zao est déjà populaire en Chine, avec des milliers et des milliers de téléchargements déjà recensés, effet de curiosité oblige.

Pour utiliser l'application, vous devez lui fournir une série de selfies, représentant chacun une expression faciale différente. Zao se charge ensuite de décortiquer vos photos puis les utilise pour par exemple faire disparaître Kit Harington (l'acteur qui incarne Jon Snow dans GoT) et le remplacer par un autre.


Des photos postées sur Internet, accessibles à tous

Mais comme souvent, il existe des effets pervers. L'éditeur de Zao fait concéder aux utilisateurs un droit « irrévocable, permanent et transférable » sur les photos. Comprenez bien : cela sous-entend que vos photos ne vous appartiennent plus et que Momo Inc. peut en faire ce qu'il désire. Cela n'est pas sans rappeler la polémique créée par l'application russe FaceApp, qui vous permet, entre autres, de voir votre tête avec 30 ans de plus.


Face à la grogne, Zao a pris la peine d'ajuster ses conditions d'utilisation ce week-end, promettant ainsi de n'utiliser les photos et vidéos fournies par les utilisateurs que pour améliorer l'application. L'éditeur indique aussi que chaque contenu effacé par les internautes sera écarté de ses serveurs. L'application est tout de même susceptible de fournir les images postées (et hébergées donc en ligne et non sur le téléphone, contrairement à FaceApp) aux autorités, si celles-ci venaient à mener une enquête. Décidément, IA, progrès et vie privée ne font pas bon ménage.

Source : The Guardian
Modifié le 04/09/2019 à 09h49
8 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top