Selon le patron d'Alibaba, la semaine de travail de 12 heures devrait être la norme grâce à l'lA

30 août 2019 à 06h44
25
Jack Ma

Jack Ma, le P.-D.G. milliardaire d'Alibaba, a estimé, ce jeudi 29 août lors de la Conférence mondiale sur l'intelligence artificielle à Shanghai, que la semaine de travail de 12 heures pourrait devenir la norme, grâce aux avantages apportés par l'IA. S'il ne s'inquiète pas pour l'emploi, il recommande une profonde réforme des systèmes éducatifs.

Sur scène, l'homme d'affaire chinois était accompagné d'un autre milliardaire bien connu : Elon Musk. Le directeur général de Tesla Inc. avait fait le déplacement à Shanghai, où sa Gigafactory 3 est en construction.

Travailler seulement 12 heures par semaine

Alors qu'il est connu pour être un ardent défenseur des difficiles conditions de travail en Chine (12 heures par jour, six jours par semaine), les propos du milliardaire Jack Ma, lors de la Conférence mondiale sur l'intelligence artificielle, ont surpris. En effet, selon lui, les gens devraient prochainement pouvoir travailler seulement 12 heures par semaine, grâce à l'intelligence artificielle.

Les progrès technologiques couplés à une réforme des systèmes éducatifs permettraient, selon lui, de travailler seulement quatre heures par jour, trois jours par semaine. Il a comparé ces avancées à l'électricité, arguant que cela donnerait plus de temps aux gens pour sortir et s'amuser : « Je pense que grâce à l'intelligence artificielle, les gens auront plus de temps pour être des êtres humains ».

Concernant le marché du travail, il répond simplement : « Je ne m'inquiète pas pour l'emploi ». Selon lui, l'IA aidera les humains plutôt que de supprimer leur travail. Optimiste, il estime que : « Les ordinateurs n'ont que des puces, les Hommes ont le cœur. C'est du cœur que vient la sagesse ».

Moderniser l'éducation

Il concède néanmoins que le système éducatif actuel doit être modernisé, pour préparer les enfants à cet avenir. « Si nous ne changeons pas le système éducatif dans lequel nous sommes, nous aurons tous des problèmes ». Selon lui, l'éducation est désuète, modelée pour la période industrielle.

Les machines surpasseront les humains dans les domaines de la mémoire et des compétences répétitives, alors Jack Ma considère que les futurs systèmes éducatifs devront aider les enfants à développer davantage leur créativité. Son voisin sur scène, Elon Musk, était visiblement d'accord, et en a profité pour mentionner son projet Neuralink.

« La façon dont l'éducation fonctionne à l'heure actuelle, c'est vraiment une bande passante très faible, c'est extrêmement lent, les cours magistraux sont les pires. Avec Neuralink, vous pouvez télécharger n'importe quel sujet instantanément, ce sera comme dans Matrix ».



Source : Bloomberg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
15
GRITI
Il faudra donc réfléchir à une autre façon de faire gagner de l’argent aux gens pour “sortir et s’amuser” et consommer.<br /> De plus il risque d’y avoir des disparités entre le métiers remplacés par l’IA et les autres qui risquent d’avoir du mal à recruter s’il faut travailler 3 ou 4 fois plus (infirmièr(e)s, instit/prof (on va pas les remplacer par l’IA quand même…) etc).<br /> Citation<br /> arguant que cela donnerait plus de temps aux gens pour sortir et s’amuser : « Je pense que grâce à l’intelligence artificielle, les gens auront plus de temps pour être des êtres humains<br /> Personnellement, je ne pense pas qu’être un être humain ne se résume qu’à sortir et s’amuser.<br /> Si on en arrivait là, bonjour les dégât en cas d’IA inutilisable sur plusieurs mois si les gens ont pris l’habitude d’uniquement s’amuser…<br /> Citation<br /> vous pouvez télécharger n’importe quel sujet instantanément, ce sera comme dans Matrix<br /> D’un côté ça me fait rêver. Il y a tellement de chose que je voudrais apprendre. D’un autre je suis sceptique car l’apprentissage, avec la répétition et le travail de réflexion permet d’ancrer les connaissances. Je ne suis pas sûr qu’une telle méthode soit possible.<br /> Et enfin, cela me fait peur car on touche au cerveau…dont on ne connaît pas tant de choses au final. Même si les neurosciences ont bien progressé. Sans compter les éventuel abus avec ce genre d’outil…
obyoneone
Moins de travail, moins de morts dans les 5 ans qui suivent la retraite, donc plus de monde sur terre et plus de richesses accumulées à redistribuer.<br /> C’est pas bien capitaliste ça, Mr Alibaba.
GRITI
obyoneone:<br /> Moins de travail, moins de morts dans les 5 ans qui suivent la retraite, donc plus de monde sur terre et plus de richesses accumulées à redistribuer.<br /> Ca ce n’est pas sûr… On peut imaginer aussi davantage d’obèses ou de maladies de civilisation. Tout dépend à quoi est utilisé le temps qui n’est plus passé au travail: loisirs numériques/culturels ou activité physique, voyages?<br /> De plus, davantage de monde et avec du temps libre= davantage de consommateurs potentiels de services ou d’obejts. Et cela, c’est très capitaliste je trouve
elminster44
Plus de monde sur terre, MDR on est déjà en surnombre par rapport aux ressources de la planète, avant de chercher les moyens de rien glander, il faudrait peut être chercher par comment survivre sans défoncer notre planète…
PirBip
GRITI:<br /> il risque d’y avoir des disparités entre le métiers remplacés par l’IA et les autres qui risquent d’avoir du mal à recruter s’il faut travailler 3 ou 4 fois plus (infirmièr(e)s, instit/prof (on va pas les remplacer par l’IA quand même…) etc).<br /> En réalité il faudrait réévaluer à l’IA ce que signifie être infirmier(e) ou professeur(e).<br /> Même si une machine devient plus efficace qu’un humain pour effectuer du travail de précision biologique, la moindre erreur machine conduira à une levée de boucliers presque immédiate. Ce qui ne se passe pas souvent avec l’être humain, car on considère instinctivement qu’un humain a le droit à l’erreur quand la machine, elle, non. Il suffit de voir comment on pardonne un bug humain de petite envergure (e.g. “J’ai oublié mon rendez-vous d’hier chez le coiffeur”) et moins un bug machine de même niveau (e.g. “AgendaCoiffeur.exe a cessé de fonctionner”);<br /> Par exemple, un humain qui pique mal un patient sera moins mal vu qu’une machine qui pique mal un patient, car la machine n’est pas instinctivement reliée à l’humain – or ce sont bien des humains qui programment les machines aujourd’hui, l’IA qui s’auto-code, ce ne sera pas avant au moins 20 ans.<br /> De même, si toutes les connaissances nécessaires au développement humain sont disponibles gratuitement et accessibles à tous, alors le métier de professeur va muter considérablement. Il ne sera plus question d’inculquer un savoir inaccessible, mais d’éduquer à la compréhension de ce savoir, et de se forger un esprit critique. Bien évidemment, ça va désacraliser une institution, mais est-ce un mal, et est-il nécessaire ?<br /> GRITI:<br /> D’un côté ça me fait rêver. Il y a tellement de chose que je voudrais apprendre. D’un autre je suis sceptique car l’apprentissage, avec la répétition et le travail de réflexion permet d’ancrer les connaissances. Je ne suis pas sûr qu’une telle méthode soit possible.<br /> Dans tous les cas, l’accès au savoir sera instantané. Par exemple, on ne cherchera plus “Géographie” sur Internet (ce qui prend pas tant de temps que ça pour du savoir basique), on dira simplement par exemple “Géographie”, et là on aura toute une mine de savoir et d’approfondissement des connaissances à portée.<br /> Et si , comme le prévoit M. Ma, les humains auront 12 heures de travail par semaine, alors le temps pour forger les connaissances sera bien plus grand qu’à 35 heures par semaine par exemple, ou qu’à 72 heures par semaine comme c’est le cas en Chine. On pourrait aussi, dans cette optique, former plus facilement des professeurs, des infirmières, etc.
sexeplat
Avec plus de temp de libre ,il va avoir des gros a bouffé toute la journée devant netflix<br /> Oui a chaque fois il prenne de la place dans les transport parisien
protopixel
Si c’est son choix en connaissant les risques autant le respecter , mais il y a tellement mieux à faire que de passer la totalité de sa journée à travailler en se basant sur le modele des insectes seulement aveuglés par le désir financier ( faire du sport , s’instruire , voyager , social , etc ) sauf peut être pour ceux qui se considerent moins proche d’un mammifere que d’une fourmi pensant qu’elle deviendra peut être un jour la reine.
Vanilla
Personne n’a pensé que si vous faites 3 fois moins d’heures par semaine, il y a de fortes chances que votre salaire soit trois fois plus petit, AUSSI ??? LoL
Vanilla
Aucune fourmi ne DEVIENT reine, la reine est reine dès sa naissance !!!
protopixel
pourquoi ? , est ce une loi fondamentale et incontournable de l’univers ?
protopixel
Merci d’apporter des précisions au sujet de la métaphore de la fourmi pensante
GRITI
@protopixel<br /> C’est le niveau de soin et le type de nourriture reçu à l’état larvaire qui détermine si<br /> un œuf fécondé donnera une future reine ou une ouvrière.<br /> Donc à priori oui, un ouvrière ne peut devenir reine.<br /> Je pense que la métaphore est pour certains humains qui, inconsciemment ou de façon acquise , se prennent et agissent comme des insectes (la fourmi ici). C’est-à-dire que pour eux, ils sont juste bons à bosser toute leur vie sans pouvoir évoluer, sans pouvoir quitter la colonie.
carinae
c’est bien beau tout ça … mais ça s’appuie sur quel modèle économique ? parce faire du sport, voyager … ça demande des investissements et certainement bien plus lourds qu’aujourd’hui car les gens auront davantage de temps … L’oisiveté a un prix …
GRITI
@carinae<br /> En effet, estimer que nous serons plus nombreux et en plus à baigner dans les loisirs sans que cela change quelque chose est utopique: infrastructures (de loisirs, voyages, logements), nourriture à produire, ressources puisées pour satisfaire ces loisirs, déchets générés par ces loisirs et par tout ces gens potentiellement en plus…<br /> Après, on peut se dire qu’au bout d’un moment les gens seront tellement habitués aux loisirs, qu’avoir des enfants ne leur dira rien…trop fatiguant. Ou élevés par l’IA <br /> Pour moi, ce discours de l’IA fera qu’on travaillera moins et que donc on pourra faire plus de choses en termes de détentes et loisirs, cela revient une fois de plus à reconnaître qu’on ne veut rien changer dans nos sociétés =&gt; produire-consommer-produire etc…<br /> Perso, je pense que ce n’est pas viable.
bmustang
MA et ses actionnaires seront beaucoup plus riches et nous entrains de crever. Ce type ne se met pas une seconde à notre place et pense qu’on peut vivre avec rien. L’IA prend un essor considérable dans le but de nous écarter/remplacer et sera notre combat de demain pour la détruire.<br /> Je vais finir par croire que skynet sera bientôt là et que ce n’était pas que dans un film !?
philumax
il existe des gens, qu n’ont même pas les moyens d’avoir une box.<br /> des gens qui n’ont RIEN!<br /> et il y en a beaucoup.
GRITI
@philumax<br /> Même pas besoin d’aller à l’étranger.
philumax
tout à fait!
Popoulo
T’as un problème avec les gros ?<br /> Au passage, tu pourras profiter de ce temps libre pour apprendre à écrire. Tout n’est pas perdu.
duck69
ça marche pas vite , pue et coute un max en frais de santé.
GRITI
@Popoulo<br /> Popoulo:<br /> T’as un problème avec les gros ?<br /> Ah mon avis c’était pour dire que si les gens ne travaillent presque plus il y a de fortes chance qu’ils passent davantage de temps devant les écrans et que cela favorise l’obésité. Ce qui est déjà en cours depuis un moment d’ailleurs.
GRITI
@TuxPhilips<br /> Le nombre de personnes souffrant de la soif et de la faim est juste énorme.<br /> Voir de vastes étendues de territoire n’est pas suffisant pour dire qu’il y a assez de ressources. Déjà, ces territoires, il faut les viabiliser: amener eau potable et énergie, développer les routes pour y aller. Ensuite il faut construire les habitations et les autres types de bâtiments. Tout cela demande des ressources.<br /> La question des ressources doit se poser à deux niveaux pour moi: a-t-on assez de ressources actuellement pour que tout les habitants pauvres de la planète vivent comme un français “moyen” ? Avoir voiture, smartphone, PC, manger à sa faim, avoir de l’eau potable, partir en vacances, changer de vêtements, prendre l’avion, avoir une grande TV, accès à des infrastructures (hôpitaux bibliothèques etc…). A cela il faut rajouter la production de nourriture (de façon saine tant qu’à faire). Surtout que les bio carburants prennent de plus en plus de terres agricoles. Sans compter, que plus nous nous étendons et plus nous prenons des ressources naturelles, plus l’impact sur la nature est fort. Et il faut aussi penser à la gestion des déchets générés en plus si tout le monde vivait au même niveau que nous.<br /> Ensuite, selon la réponse, on voit si on peut accueillir davantage de monde en garantissant un bon niveau: de nourriture, eau, soin, sécurité, éducation.<br /> Il y a de moins en moins de sable de qualité (problème pour le bâtiment et pour fabriquer les puces électroniques), de moins en moins d’énergies fossiles. En France, de plus en plus de communes n’ont plus d’eau potable, de façon ponctuelle, et doivent être ravitaillées par des camions citernes.<br /> Je trouve que pour nous autres “riches” privilégiés (par rapport à quelqu’un des favellas ou vivant dans pays non développé) il est facile (indécent?) de dire qu’il y a assez de ressources quand on voit les milliards de gens qui n’ont pas notre niveau de vie. Et ce n’est pas une attaque contre toi. Je parle de façon générale. N’oublions pas qu’en France nous sommes des privilégiés. Même s’il peut y avoir de très grandes disparités parmi les Français.
quartiersauvage
Non ça n’est pas bien capitaliste, d’ailleurs Marx expliquait qu’en remplaçant le travail vivant, humain, par du travail mort, le taux de plus value diminue, parce qu’une machine n’incorpore rien de plus que sa propre valeur à la marchandise qu’elle transforme.<br /> Tandis que le travail humain incorpore à la fois l’équivalent de son salaire et une plus value.<br /> Jack Ma serait membre du Parti Communiste Chinois selon Le Monde Jack Ma, l’homme le plus riche de Chine, est aussi membre du parti communiste.<br /> Mais en Chine cela ne signifie pas forcément une allégeance totale, cette appartenance n’est pas toujours une profession de foi idéologique.<br /> Selon l’article ce milliardaire a favorisé la politique du PCC mais pas de façon systématique. Il a aussi déclaré « ma philosophie est d’aimer le gouvernement, mais de ne jamais me marier avec lui ».<br /> Dans tous les cas on a déjà observé que la mécanisation a libéré le travail pour d’autres tâches, l’automatisation aussi, et l’intelligence artificielle fera de même.<br /> A moins d’inventer les robots qui entretiennent des robots, qui les réparent, les fabriquent et les inventent, il y aura toujours de nouvelles tâches et de nouveaux métiers.<br /> Sauf qu’il faut aussi former à d’autres tâches ceux qui seront remplacés par les robots, pour les entretenir, les réparer, les fabriquer et les inventer. Tout le problème est là.
Peter_Vilmen
Le Monde.fr – 3 Nov 17<br /> La malnutrition n’épargne plus aucun pays dans le monde<br /> Une personne sur trois souffre de ce fléau, qu’il s’agisse de retard de croissance chez l’enfant ou de surpoids chez l’adulte.<br />
Peter_Vilmen
Je peux vous en trouver des tonnes de news de journaux fiables, d’articles de recherche, des rapports d’organisations internationales, tout le monde concorde, sauf TuxPhilips qui dans sa vaste ignorance pense en savoir plus que ceux sur le terrain. Des enfants meurent de faim tous les jours. Par contre, ce n’est pas parce qu’il est impossible de les nourrir, mais parce qu’ils n’ont pas les moyens / c’est difficile à cause du climat politique.<br /> Pour ce qui est du surnombre, on est probablement en surnombre par rapport à notre mode de vie. Les économies d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie vont petit à petit converger vers celles des pays riches, or quasiment toutes les matières premières sont en voie de raréfaction. Aussi, l’agriculture (principalement l’élevage) génère énormément de CO2 donc si tout le monde se met à vouloir de la viande, ça risque d’être la fin des haricots.
Peter_Vilmen
On peut être en surnombre dans avoir saturé la planète de terres agricoles, les poissons disparaissent, la production de viande et toutes les cultures accentuent le réchauffement climatique… on est en surnombre dans le sens ou tout se passerait mieux si l’on était moins.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google Maps vous permet maintenant de mixer vélo et transports en commun
L'UE envisage de créer un fonds de 100 milliards d'euros pour contrer les géants du numérique
Sony renouvelle ses hybrides APS-C avec les a6100 et a6600 au mode rafale impressionnant
Apple s'excuse et annonce de gros changements dans les écoutes de Siri
🔥 Promo de la rentrée : SSD Samsung, Kingston et Crucial à prix cassés !
La NASA invite les enfants à donner un nom à son prochain rover à destination de Mars
Aladdin et le Roi Lion de retour (en 16 bits) sur PS4, Xbox et Nintendo Switch !
Blacksmith B3 : un nouveau scooter futuriste 100% électrique
Téléviseur 8K : Sharp va présenter le plus grand modèle LCD au monde à l'IFA de Berlin
Les trois smartphones de la gamme Oppo Reno 2 et leur
Haut de page