Selon le patron d'Alibaba, la semaine de travail de 12 heures devrait être la norme grâce à l'lA

30 août 2019 à 06h44
0
Jack Ma

Jack Ma, le P.-D.G. milliardaire d'Alibaba, a estimé, ce jeudi 29 août lors de la Conférence mondiale sur l'intelligence artificielle à Shanghai, que la semaine de travail de 12 heures pourrait devenir la norme, grâce aux avantages apportés par l'IA. S'il ne s'inquiète pas pour l'emploi, il recommande une profonde réforme des systèmes éducatifs.

Sur scène, l'homme d'affaire chinois était accompagné d'un autre milliardaire bien connu : Elon Musk. Le directeur général de Tesla Inc. avait fait le déplacement à Shanghai, où sa Gigafactory 3 est en construction.

Travailler seulement 12 heures par semaine

Alors qu'il est connu pour être un ardent défenseur des difficiles conditions de travail en Chine (12 heures par jour, six jours par semaine), les propos du milliardaire Jack Ma, lors de la Conférence mondiale sur l'intelligence artificielle, ont surpris. En effet, selon lui, les gens devraient prochainement pouvoir travailler seulement 12 heures par semaine, grâce à l'intelligence artificielle.

Les progrès technologiques couplés à une réforme des systèmes éducatifs permettraient, selon lui, de travailler seulement quatre heures par jour, trois jours par semaine. Il a comparé ces avancées à l'électricité, arguant que cela donnerait plus de temps aux gens pour sortir et s'amuser : « Je pense que grâce à l'intelligence artificielle, les gens auront plus de temps pour être des êtres humains ».

Concernant le marché du travail, il répond simplement : « Je ne m'inquiète pas pour l'emploi ». Selon lui, l'IA aidera les humains plutôt que de supprimer leur travail. Optimiste, il estime que : « Les ordinateurs n'ont que des puces, les Hommes ont le cœur. C'est du cœur que vient la sagesse ».

Moderniser l'éducation

Il concède néanmoins que le système éducatif actuel doit être modernisé, pour préparer les enfants à cet avenir. « Si nous ne changeons pas le système éducatif dans lequel nous sommes, nous aurons tous des problèmes ». Selon lui, l'éducation est désuète, modelée pour la période industrielle.

Les machines surpasseront les humains dans les domaines de la mémoire et des compétences répétitives, alors Jack Ma considère que les futurs systèmes éducatifs devront aider les enfants à développer davantage leur créativité. Son voisin sur scène, Elon Musk, était visiblement d'accord, et en a profité pour mentionner son projet Neuralink.

« La façon dont l'éducation fonctionne à l'heure actuelle, c'est vraiment une bande passante très faible, c'est extrêmement lent, les cours magistraux sont les pires. Avec Neuralink, vous pouvez télécharger n'importe quel sujet instantanément, ce sera comme dans Matrix ».



Source : Bloomberg
25
15
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
scroll top