Pentagone : un investissement sans précédent dans l’IA

Par
Le 11 septembre 2018
 0
defense

Pas le temps ? L'actu résumée :

> L'armée américaine investit largement dans l'intelligence artificielle
> L'objectif est de développer des armes capables de s'adapter aux situations
> Les premiers équipements visés seraient les drones (aériens, aquatiques et terrestres)

Le pentagone, département de la Défense des États-Unis, a fait part vendredi de son intention d'investir 2 milliards de dollars dans la recherche sur l'intelligence artificielle. Le but est de développer des machines capables de s'adapter dans des environnements variables et de se mettre à jour toutes seules.

Une enveloppe de 2 milliards pour la Darpa

L'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (Darpa) va donc bénéficier d'une enveloppe de 2 milliards de dollars sur cinq ans pour financer des projets de recherche dans le domaine de l'intelligence artificielle. L'agence scientifique de l'armée américaine prévoit de lancer de « multiples » projets dans l'année à venir et de mener à bien la vingtaine de projets déjà entamés à l'heure actuelle.

Le but de ces investissements est de relever les grands défis de l'IA aujourd'hui afin de la rendre plus fiable pour son utilisation à des fins militaires. Pour cela, la Darpa compte d'abord développer le « sens commun » de l'IA. Steven Walker, directeur de la Darpa, explique : « Nous voulons étudier la façon dont des machines peuvent acquérir une communication et des capacités de raisonnement quasi humaines, en étant capables de reconnaître qu'une situation ou un environnement a changé et de s'y adapter ».

Toutefois, bien que la recherche sur l'IA puisse permettre de grandes avancées, son utilisation à des fins militaires soulève de nombreuses questions, surtout que l'on en sait encore peu sur les machines dotées de telles capacités.

Des machines bientôt entièrement autonomes

Financé entièrement par le Pentagone, on se doute bien que les recherches réalisées par la Darpa serviront à l'effort de guerre. On parle déjà de plusieurs applications possibles pour l'IA sur le terrain de guerre. Parmi elles, le déploiement de drones réutilisables et sans pilotes pour des missions de surveillance ou de reconnaissance, ou encore la fabrication d'un sous-marin autonome capable de naviguer plusieurs milliers de kilomètres sans aucune intervention humaine. Autre projet, le dénommé « Blackjack » consiste en une myriade de petits satellites positionnés en orbite basse, leur mission est de fournir une couverture continue pour tous types d'opérations militaires. À ce propos, Steven Walker a déclaré en conférence de presse : « Nous allons étudier, au sein de ce programme, comment nous pouvons aider les satellites à communiquer entre eux et à développer un comportement de groupe ».

Reste à savoir, malgré l'aversion de nombreux chercheurs et d'ONG envers l'utilisation de l'IA à des fins militaires, si les États-Unis oseront développer des machines capables de sélectionner et amorcer un tir sur une cible de façon totalement autonome. Nul doute que si les recherches de la Darpa sont fructueuses, l'administration Trump ne se gênera pas pour mettre en place de telles machines de guerre.

Source : The Verge
Modifié le 11/09/2018 à 13h21
scroll top