8 millions de dossiers médicaux partagés ouverts en France, objectif 40 millions d'ici 2022

Bastien Contreras Contributeur
06 novembre 2019 à 19h23
0
Dossier médical partagé
© Assurance Maladie

Cela a pris du temps, mais le dossier médical partagé commence vraiment à prendre son envol en France. La Caisse nationale de l'assurance maladie a ainsi annoncé avoir quadruplé son nombre d'ouvertures en un an et affiche des objectifs ambitieux pour les prochaines années.

Le dossier médical partagé (DMP), ou carnet de santé numérique, est une initiative qui date de 2004, mais qui n'a été véritablement lancée qu'en 2011. Il poursuit un double objectif : premièrement, permettre aux citoyens d'accéder facilement à leurs données de santé, et deuxièmement, favoriser le partage de ces informations entre les différents professionnels du domaine médical.

Les médecins l'utilisent de plus en plus

Le début de l'histoire a toutefois été compliqué pour le DMP, n'enregistrant que 50 000 ouvertures à ses débuts. En 2016, le dossier a finalement été confié à la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam), ce qui a permis d'amorcer la démocratisation du dispositif. Un phénomène qui s'est significativement accéléré depuis un an.

En effet, une relance initiée en novembre 2018 a permis de multiplier par quatre le nombre de DMP ouverts, atteignant ainsi les 8 millions. Le directeur général de la Cnam, Nicolas Revel, s'est réjoui de cette nouvelle, affirmant que le dispositif était « progressivement en train d'entrer dans les mœurs et dans les pratiques ». L'adoption serait notamment croissante chez les médecins généralistes, qui seraient 20 % à l'alimenter et 46 % à le « consulter plus ou moins ».


Pour l'instant, le DMP, c'est pas automatique

Il faudra cependant intensifier les efforts pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement : 40 millions de DMP ouverts d'ici 2022. Pour y parvenir, la Cnam prévoit d'accentuer son accompagnement auprès des professionnels de santé, notamment via des formations, et de multiplier les accords avec les hôpitaux et les EHPAD (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Par ailleurs, le DMP se verra lui-même amélioré. À partir de 2020, il comprendra un carnet de vaccination, qui viendra s'ajouter aux autres données déjà présentes : antécédents médicaux, résultats d'analyse médicale, comptes rendus d'hospitalisation, coordonnées de proches à contacter en cas d'urgence...


Aujourd'hui, tout individu âgé d'au moins 16 ans peut créer gratuitement son dossier médical partagé, via une caisse d'Assurance Maladie, une pharmacie ou un professionnel de santé. Et pour les personnes nées après juin 2021, il n'y aura plus de question à se poser : l'ouverture se fera automatiquement.

Source : L'Usine Digitale
Modifié le 07/11/2019 à 08h12
25 réponses
17 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top