8 millions de dossiers médicaux partagés ouverts en France, objectif 40 millions d'ici 2022

Dossier médical partagé
© Assurance Maladie

Cela a pris du temps, mais le dossier médical partagé commence vraiment à prendre son envol en France. La Caisse nationale de l'assurance maladie a ainsi annoncé avoir quadruplé son nombre d'ouvertures en un an et affiche des objectifs ambitieux pour les prochaines années.

Le dossier médical partagé (DMP), ou carnet de santé numérique, est une initiative qui date de 2004, mais qui n'a été véritablement lancée qu'en 2011. Il poursuit un double objectif : premièrement, permettre aux citoyens d'accéder facilement à leurs données de santé, et deuxièmement, favoriser le partage de ces informations entre les différents professionnels du domaine médical.

Les médecins l'utilisent de plus en plus

Le début de l'histoire a toutefois été compliqué pour le DMP, n'enregistrant que 50 000 ouvertures à ses débuts. En 2016, le dossier a finalement été confié à la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam), ce qui a permis d'amorcer la démocratisation du dispositif. Un phénomène qui s'est significativement accéléré depuis un an.

En effet, une relance initiée en novembre 2018 a permis de multiplier par quatre le nombre de DMP ouverts, atteignant ainsi les 8 millions. Le directeur général de la Cnam, Nicolas Revel, s'est réjoui de cette nouvelle, affirmant que le dispositif était « progressivement en train d'entrer dans les mœurs et dans les pratiques ». L'adoption serait notamment croissante chez les médecins généralistes, qui seraient 20 % à l'alimenter et 46 % à le « consulter plus ou moins ».


Pour l'instant, le DMP, c'est pas automatique

Il faudra cependant intensifier les efforts pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement : 40 millions de DMP ouverts d'ici 2022. Pour y parvenir, la Cnam prévoit d'accentuer son accompagnement auprès des professionnels de santé, notamment via des formations, et de multiplier les accords avec les hôpitaux et les EHPAD (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Par ailleurs, le DMP se verra lui-même amélioré. À partir de 2020, il comprendra un carnet de vaccination, qui viendra s'ajouter aux autres données déjà présentes : antécédents médicaux, résultats d'analyse médicale, comptes rendus d'hospitalisation, coordonnées de proches à contacter en cas d'urgence...


Aujourd'hui, tout individu âgé d'au moins 16 ans peut créer gratuitement son dossier médical partagé, via une caisse d'Assurance Maladie, une pharmacie ou un professionnel de santé. Et pour les personnes nées après juin 2021, il n'y aura plus de question à se poser : l'ouverture se fera automatiquement.

Source : L'Usine Digitale
Modifié le 07/11/2019 à 08h13
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
34
18
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Microsoft met à l'essai des boutons de recherche rapide dans Windows 10
Programme Artemis : Boeing a présenté son atterrisseur lunaire à la NASA
Le Oppo Reno 3 passera lui aussi à la sauce 64 mégapixels et écran 90 Hz
Diablo IV : 25 minutes de gameplay pour découvrir le Barbare et la Sorcière
Kickstarter Keydock : utilisez votre smartphone comme un ordinateur
131€ de bon d'achat offert pour l'achat de cet iPhone 11 chez Rakuten
La Chine fait marche arrière sur sa volonté d'interdire l'industrie du minage de Bitcoin
Cybersécurité de l’IoT :
Forfait Free mobile : zoom sur l'offre 50 Go à moins de 10€
La NBA lance sa plateforme de streaming (une de plus !)
Haut de page