Japon : une chaîne d’hôtel renvoie plus de la moitié... de ses robots

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
16 janvier 2019 à 12h31
0
Henn na Hotel par Michał Mazur
Henn na Hotel par Michal Mazur (via Youtube, vidéo ci-dessous)

Terre de toutes les innovations et excentricités, le Japon est aussi le théâtre de bien des expériences socio-technologiques loupées. Celle de cet hôtel, géré presque entièrement par des robots, pourrait bientôt être à classer dans cette catégorie.

Bien qu'un brin discutable d'un point de vue éthique, le concept de l'hôtel Hen-na (« Étrange » en français) s'annonçait comme novateur à bien des égards en 2015, lors de son inauguration. Rien d'étonnant à cela, l'établissement était censé remplacer la quasi-totalité du personnel humain par des automates et autres robots doués d'une raison... toute artificielle. On apprend désormais du Wall Street Journal qu'à peine plus de trois ans après son ouverture, l'établissement « renvoie » 243 de ses automates, soit plus de la moitié de ses effectifs robotiques.

Chu-ri, le robot de table de chevet... qui s'active en pleine nuit au bruit des ronflements

La raison de cette vague massive de « licenciement » ? Les robots du Hen-na ont en fait tendance à générer plus de problèmes qu'ils ne peuvent en résoudre, explique Engadget.


Chu-ri, l'assistant personnel kawaii installé sur les tables de chevet, s'active en plein milieu de la nuit suite aux ronflements des occupants de la chambre, le robot en charge du check-in a besoin d'être aidé pour mener à bien sa mission et celui chargé d'amener les bagages dans les chambres... ne parvient pas toujours à les trouver. Les clients de l'hôtel doivent également faire face à des robots de divertissement qui tombent en panne.

Dans les faits, seul le bras mécanique géant qui permet de stocker les bagages dans les consignes remplit ses fonctions à merveille. Preuve que la robotique dans les établissements hôteliers n'est peut-être pas entièrement dénuée d'intérêt lorsqu'elle est utilisée avec parcimonie. D'autres hôtels japonais, plus traditionnels, ont d'ailleurs recours à ce bras mécanique.

Les responsables du Hen-na en pleine prise de conscience

Face à cet échec cuisant, Takeyoshi Oe (manager de l'hôtel) et Hideo Sawada (président de la compagnie propriétaire de l'établissement) ont reconnu de concert les limitations pratiques des robots en matière d'hôtellerie, admettant que la technologie évolue trop vite pour permettre à des établissements comme le Hen-na de tenir la cadence. Des robots à la pointe de la technique en 2015 se révèlent bien souvent obsolètes en 2019... et leur remplacement est un véritable gouffre financier.

Plus intéressant, Oe et Sawada pointent par ailleurs que les automates installés dans le Hen-na étaient bien souvent superflus. Il y a des situations dans lesquelles les robots « ne sons pas utiles », a notamment déclaré Hideo Sawada. « Et parfois, ils ne font qu'énerver les gens », a-t-il poursuivi. Une prise de conscience douloureuse, mais potentiellement salutaire pour l'avenir immédiat de l'hôtel.


Modifié le 16/01/2019 à 13h44
4
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top