Le Royaume-Uni veut utiliser des microrobots pour travailler sur des sites dangereux

02 janvier 2019 à 20h30
4
chantier.jpg

Le gouvernement britannique investit des millions de livres dans des microrobots qui pourraient travailler sur des chantiers ou des sites dangereux pour l'homme.

Il n'est pas rare que des ouvriers soient victimes d'accidents malheureux lorsqu'ils interviennent sur des chantiers difficiles d'accès ou dangereux. Alors, pour limiter les risques, le gouvernement britannique investit plusieurs millions de livres dans le développement d'une flotte de microrobots capables de fonctionner dans des conduites souterraines de pétrole ou de gaz, au sein d'installations nucléaires déclassées, ou dans des parcs éoliens en mer.

Le gouvernement britannique compte sur la collaboration entre plusieurs universités

Le fraîchement nommé ministre des Universités et des Sciences britannique Chris Skidmore a annoncé, il y a quelques jours, un investissement global de 26,6 millions de livres (soit près de 30 millions d'euros) dans une quinzaine de projets, comme le développement de robots pour la maintenance de canalisations souterraines.

Le gouvernement souhaite que ces microrobots, développés par plusieurs universités britanniques telles que Sheffield, Birmingham, Bristol et Leeds, remplacent l'homme lors d'opérations risquées et marquent la fin des travaux routiers qui, en plus d'être coûteux, perturbent la circulation.

Des microrobots d'un centimètre de long

L'enjeu est de mettre au point de petits robots d'un centimètre de long, qui seront équipés d'un système de navigation et de capteurs et qui pourront effectuer des tâches délicates, comme la détection et la réparation de fissures dans des canalisations. Ces minuscules robots pourraient faire économiser quelque cinq milliards de livres par an à l'économie britannique.

À ce sujet, Sir Mark Walport, le Directeur général de United Kingdom Research and Innovation (l'Organisation pour la recherche et l'innovation au Royaume-Uni ou UKRI), a fait part de son enthousiasme et a déclaré que l'annonce d'un tel projet « démontre la manière dont les robots et l'intelligence artificielle vont révolutionner la façon dont nous menons des tâches complexes et dangereuses, allant de la maintenance de parcs éoliens offshore au démantèlement d'installations nucléaires ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
Momozemion
On attend les réflexions habituelles des beaufs qui vont râler contre les destructions d’emplois…
Urleur
non non tes tout seul !
Momozemion
Ah, toi, tu dois faire partie de la longue liste d’abrutis qui justement parlent d’emploi dès qu’on explique que ce sont les robots qui sont corvéables à merci.
Precrime
@ Momozemion<br /> Attends je vais chercher les popcorns
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Twitch dévoile le classement de ses meilleures chaînes en 2018
Pour lutter contre les abus, la Chine équipe des HLM de serrures à reconnaissance faciale
Google Chrome sous Windows 10 aura bientôt son mode sombre
Windows 10 et VLC déjà compatibles avec le codec vidéo AV1
La RAM en GDDR6 couterait 70% plus cher que la GDDR5
Contre le spam, Google Messages va collecter « quelques » données des SMS reçus
Larry Roberts, l'un des pères fondateurs d'Internet, est décédé
⚡️ Bon Plan : Smart TV Panasonic 43
L'UE lance un programme de Bug Bounty pour améliorer la sécurité des outils open source
⚡️ Bon Plan : Kit de démarrage Philips Hue 2 ampoules E27 + Pont de connexion à 60,49€
Haut de page