Le Royaume-Uni veut utiliser des microrobots pour travailler sur des sites dangereux

Alexandre Boero Contributeur
02 janvier 2019 à 20h30
0
chantier.jpg

Le gouvernement britannique investit des millions de livres dans des microrobots qui pourraient travailler sur des chantiers ou des sites dangereux pour l'homme.

Il n'est pas rare que des ouvriers soient victimes d'accidents malheureux lorsqu'ils interviennent sur des chantiers difficiles d'accès ou dangereux. Alors, pour limiter les risques, le gouvernement britannique investit plusieurs millions de livres dans le développement d'une flotte de microrobots capables de fonctionner dans des conduites souterraines de pétrole ou de gaz, au sein d'installations nucléaires déclassées, ou dans des parcs éoliens en mer.

Le gouvernement britannique compte sur la collaboration entre plusieurs universités


Le fraîchement nommé ministre des Universités et des Sciences britannique Chris Skidmore a annoncé, il y a quelques jours, un investissement global de 26,6 millions de livres (soit près de 30 millions d'euros) dans une quinzaine de projets, comme le développement de robots pour la maintenance de canalisations souterraines.

Le gouvernement souhaite que ces microrobots, développés par plusieurs universités britanniques telles que Sheffield, Birmingham, Bristol et Leeds, remplacent l'homme lors d'opérations risquées et marquent la fin des travaux routiers qui, en plus d'être coûteux, perturbent la circulation.

Des microrobots d'un centimètre de long


L'enjeu est de mettre au point de petits robots d'un centimètre de long, qui seront équipés d'un système de navigation et de capteurs et qui pourront effectuer des tâches délicates, comme la détection et la réparation de fissures dans des canalisations. Ces minuscules robots pourraient faire économiser quelque cinq milliards de livres par an à l'économie britannique.

À ce sujet, Sir Mark Walport, le Directeur général de United Kingdom Research and Innovation (l'Organisation pour la recherche et l'innovation au Royaume-Uni ou UKRI), a fait part de son enthousiasme et a déclaré que l'annonce d'un tel projet « démontre la manière dont les robots et l'intelligence artificielle vont révolutionner la façon dont nous menons des tâches complexes et dangereuses, allant de la maintenance de parcs éoliens offshore au démantèlement d'installations nucléaires ».

4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top