Des chercheurs conçoivent un robot capable d'assembler ses "bébés" et de les perfectionner

Des chercheurs de l'Université de Cambridge ont mis au point un robot capable de se construire des « enfants », et d'apprendre des progrès de ses créations pour perfectionner les suivants.

Un robot capable d'avoir des « enfants » ? Si c'est la description avancée par les chercheurs de l'Université de Cambridge, elle est cependant à prendre avec des pincettes. Le réel intérêt de leur robot, ce n'est pas qu'il est capable d'en fabriquer d'autres - rien de bien nouveau ici - mais qu'il peut suivre l'évolution de ses créations dans le but de perfectionner les suivants.

08138670-photo-robot-cambridge.jpg

Concrètement, le robot est capable d'assembler des modules actifs et passifs, en les collant les uns aux autres grâce à son bras. Le robot « maman » fonctionne grâce à un algorithme développé par des chercheurs basés à Cambridge et à Zurich. Lorsque le robot « enfant » est conçu, il est mis en fonctionnement, et à l'aide d'une caméra, son créateur analyse sa capacité de mouvement. Il peut alors optimiser son prochain « bébé » en apprenant de ses erreurs.

Ce qui rend l'expérience d'autant plus impressionnante, c'est que la démarche est effectuée par le robot sans intervention humaine, ni simulations informatiques externes. « Les machines construisent généralement la même chose, encore et encore. Nous utilisons ici une sorte d'algorithme génétique qui rend chaque opération différente » explique Luzius Brodbeck, l'un des chercheurs en charge du projet, à CNBC.

Un pas de plus vers la Singularité ?

Un robot capable de perfectionner petit à petit sa création : une démarche qui n'est pas sans rappeler la théorie de la Singularité technologique de Raymond Kurzweil. Ce théoricien et futurologue, actuellement employé par Google en tant que directeur de l'ingénierie, pense que les machines et l'intelligence artificielle finiront par arriver à un tel degré d'autonomie qu'elles n'auront plus besoin de l'homme pour se perfectionner.

0320000008138672-photo-robot-cambridge.jpg

Il y a fort à parier que le travail des chercheurs de Cambridge va remettre de l'huile sur le feu en ce qui concerne les travaux sur l'intelligence artificielle, et les inquiétudes d'une partie de la communauté scientifique sur le sujet. Un avis que ne partage pas Brodbeck : « Je pense qu'il est normal de réfléchir au sujet, mais je n'ai personnellement pas peur que les robots conquièrent le monde » a-t-il déclaré.


A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

FLoC, de Google, le traçage sans cookies : cohortes et protection des utilisateurs, nos explications
Détruire un satellite : l'art de la dissuasion militaire en orbite
Test Xgimi Horizon Pro : un vidéoprojecteur 4K polyvalent offrant une belle image
Airbnb et néo-nomadisme : 24% des réservations sont maintenant de plus de 4 semaines
Android 12 : la nouvelle interface se dévoile avant la Google I/O
Ethereum : tour d'horizon et chiffres clés sur l'écosystème de la deuxième cryptomonnaie mondiale
L'Italie condamne Google à une amende de 102 millions d'euros pour abus de position dominante
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Chute de prix sur les Apple AirPods Pro chez Amazon 🔥
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Haut de page