Bill Gates met en garde au sujet des futurs progrès de l’intelligence artificielle

30 janvier 2015 à 17h56
0
Après le chercheur Stephen Hawking et l'entrepreneur Elon Musk, c'est au tour de Bill Gates de demander à ce que chacun réfléchisse aux progrès de l'intelligence artificielle. Le fondateur de Microsoft confie son inquiétude sur le sujet.

« Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ». La formule de Rabelais trouve une nouvelle résonnance aux yeux de certains chercheurs, entrepreneurs et personnalités reconnues du monde des Sciences. Plusieurs d'entre eux n'hésitent désormais pas à témoigner de leurs inquiétudes au sujet de l'évolution de l'intelligence artificielle.

Bill Gates s'interroge à ce sujet et considère que l'utilisation de ce type de technologie doit provoquer des réflexions en chacun de nous. L'ancien dirigeant de Microsoft rejoint des questionnements déjà entamés par Stephen Hawking ou même par le fondateur de PayPal, SpaceX et Tesla, Elon Musk.

0226000007342164-photo-bill-gates.jpg


« Je ne comprends pas pourquoi certaines personnes ne s'en préoccupent pas »

Interrogé dans le cadre d'une session de questions/réponses organisée sur le site Reddit, Bill Gates explique : « Je suis dans le camp de ceux qui se préoccupent de l'évolution des super intelligences. Tout d'abord, les machines exécuteront de nombreuses tâches à notre place et n'auront pas besoin d'être réellement dotées d'une intelligence redoutable. Ce doit donc être un mouvement positif si nous les gérons correctement. Mais plusieurs décennies après, cette même intelligence sera suffisamment puissante pour qu'elle représente un problème. Je suis donc totalement en accord avec les propos d'Elon Musk et d'autres à ce sujet, et je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi certaines personnes ne s'en préoccupent pas ».

L'ancien dirigeant de Microsoft souhaite donc que les progrès futurs de l'intelligence artificielle puissent être observés et éventuellement interrogés. Il considère cependant la technologie comme un élément important de nos sociétés.

Au cours de la même session ouverte de questions/réponses, Bill Gates précise : « la technologie ne rend pas les gens moins intelligents. [...] Elle leur permet de mieux répondre à certaines de leurs questions afin qu'ils demeurent encore plus curieux. De nos jours, il est plus facile d'en savoir plus sur de nombreux sujets importants, ce qui nous permet de résoudre des problèmes complexes ».

Des inquiétudes déjà formulées par Stephen Hawking ou Elon Musk

Dans une tribune co-signée avec trois autres scientifiques, le physicien Stephen Hawking a formulé cette année des inquiétudes similaires au sujet du développement des intelligences artificielles. Leurs propos, repris dans la presse britannique, évoquaient les réalisations actuelles comme des éléments qui « feront sans doute pâle figure par rapport à ce que les prochaines décennies apporteront ».

0226000007847033-photo-elon-musk.jpg


« On peut imaginer que cette technologie soit capable de déjouer les marchés financiers, de dépasser les scientifiques humains, de manipuler les dirigeants et développer des armes qu'on ne puisse pas comprendre. L'incidence à court terme de l'intelligence artificielle dépend de celui qui la contrôle, mais, à long terme, cela dépend de la possibilité concrète de la contrôler », ajoutaient les chercheurs.

Plus récemment, Elon Musk, a également livré ses inquiétudes à ce sujet. Le dirigeant de Tesla et SpaceX expliquait qu'avec l'intelligence artificielle, « nous invoquons un démon. Dans toutes les histoires mettant en scène un type avec un pentagramme et de l'eau bénite, il est sûr et certain qu'il va pouvoir contrôler le démon. Sauf qu'il n'y arrive pas. » Là encore, l'entrepreneur en appelait à la prudence.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Raspberry Pi : une carte d'extension offre la 5G au mini-ordinateur
Le disque dur externe Western Digital 2 To à moins de 70€ 🔥
Microsoft aide une ONG à nettoyer les océans grâce au machine learning
Bon plan antivirus : Nortont 360 Deluxe passe sous la barre de 35€
En Chine, Auchan cède sa filiale SunArt à Alibaba pour 3 milliards d'euros
Amazfit ZenBuds : des écouteurs pour dormir sur ces deux oreilles
L'opérateur RED by SFR casse les prix sur ses forfaits mobiles 4G
La Karma GSe-6 sera affichée à un prix de départ de 79 900 dollars
Basemark lance un nouveau bench GPUScore pour le haut de gamme et le Ray Tracing
Ubisoft : des hackers dérobent le code source de Watch Dogs: Legion et réclament une rançon
scroll top