Taxe GAFA : pour les géants du numérique, Bruno Le Maire fait fausse route

06 mars 2019 à 07h34
42
Bruno Le Maire 4 vérités.png

Les professionnels du secteur ont contré plusieurs arguments et éléments avancés par le ministre de l'Économie pour justifier sa taxe des géants du numérique.

Ce week-end, Bruno Le Maire a accordé une interview au Parisien dans laquelle il s'est un peu plus justifié sur la nécessité d'une taxe Gafa en donnant de nouveaux éléments sur celle-ci alors que le projet de loi doit être déposé et discuté ce mercredi en conseil des ministres. Mais le ministre de l'Économie est contredit sur plusieurs points par l'Association des services Internet communautaires (Asic), qui regroupe les grands noms du numérique comme Google, Facebook, Microsoft, Netflix, Airbnb, Yahoo!, Deezer, Twitter, eBay, Rakuten ou encore Dailymotion.

Des recettes fiscales bien moins importantes qu'annoncées

Giuseppe de Martino, président de l'association, a d'abord contesté le montant avancé par Bruno Le Maire sur ce qu'une taxation de 3 % du chiffre d'affaires, pour les entreprises qui génèrent chacune un CA annuel mondial de 750 millions d'euros (dont 25 millions d'euros en France), rapporterait. Pour le ministre, elle ferait rapidement rentrer 500 millions d'euros par an de recettes fiscales dans les caisses de l'État.

Mais selon de Martino, « c'est un montant à la louche ». Le président de l'Asic rapporte que « les entreprises du secteur indiquent que cette taxe sur les activités numériques ne rapporterait pas davantage que 300 millions d'euros ». Le dirigeant de l'association reproche au ministre « d'avoir parlé sur un sujet pour dire qu'il agit ».

Les consommateurs et la French Tech devraient bien être impactés

Dans son interview, Bruno Le Maire a affirmé que les consommateurs ne subiraient aucun impact de la taxation des mastodontes du numérique. Encore une fois, cet argument est réfuté par Giuseppe de Martino : « On ne peut pas affirmer que le consommateur ne sera pas touché », explique-t-il, en se basant sur ce qu'une taxation similaire a pu coûter aux contribuables espagnols, « entre 450 et 600 millions d'euros par an », soutient-il.

Enfin, le président de l'association estime, contrairement à Bruno Le Maire, que cette taxe nationale enverrait un message assez négatif aux potentiels acquéreurs de start-up de la French Tech : « Concrètement, on dit aux entreprises françaises : ''vous êtes des nains et si vous grandissez, vous serez taxés'' », indique de Martino.

L'Asic a en tout cas prévu de saisir la CNIL afin de savoir quelles données seront collectées par l'État français pour définir l'assiette d'imposition. La Bpifrance (une Banque publique d'investissement) a elle aussi fait part de ses craintes sur cette imposition.

Que pensez-vous de cette taxe, qui sera bientôt discutée dans nos assemblées parlementaires ?

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
42
0
NickGTT172
Vu comment les GAFAs réagissent, visiblement nous sommes sur la bonne route !
tmtisfree
… sur la bonne route pour vous faire plumer, une fois de plus : les taxes, impôts et autres prélèvements sont toujours payés par les individus in fine, directement ou indirectement.<br /> fr.wikipedia.org<br /> Liste des impôts et taxes français<br /> Le système fiscal français comporte 214 taxes et impôts différents pour un total de 992,7 milliards d'euros en prévus 2018.<br /> Un décompte précis de leur nombre est difficile et reste d'ailleurs contestable, car il est fréquemment possible de considérer qu'une contribution n'est qu'une variante d'un autre impôt existant (exemple : la "Contribution de la Caisse des dépôts et consignations représentative de l’impôt sur les sociétés"), ou inversement qu'un même impôt recouvre en fait plusieurs contr...<br />
Guillaume1972
Ça ne peut qu’être contreproductif si ce n’est pas a minima une taxe à l’échelle d’un continent.Le meilleur moyen pour que ces entreprises se “rabattent” sur d’autres pays européens les taxant moins voir pas du tout (au hasard Irlande?).
dozy5341
T’inquiète pas quand tu n’as rien difficile de te faire plumer
saerdryl2
Avec l ouverture du monde, qu est ce qui empêche Amazon de fermer sont site français et de nous rediriger vers sont site allemand, italien, polonais… en version française. Rien.<br /> Et de ne laisser en France qu’une filiale déficitaire s’occupant du stockage.<br /> Voir 3 ou 4 autres sociétés, assurant le stockage et la livraison pour Amazon et n’appartenant pas à Amazon, du moins directement. rien là non plus. alors arrêtons les mesures stupide. Comme a chaque fois devinez qui payera les pots cassés ???<br /> Nous les citoyen français.<br /> C est comme l’ISF, vu que les riches ont fui la France à la fin, les 6 milliards de manque à gagner (taxe, emploi, investissement, perte de croissance…), c est les autres français qui les ont payés indirectement.<br /> Merci Mr le ministre des finances
Doss
Si Amazon à des délais de livraison &gt; 48H ils perdent un max de clients surtout chez les abonnées Amazon prime qui profite de la livraison le jour même. Donc, ils ont besoin de géré la chaine de a-z car de passer par des sociétés tiers coutera bien plus que les 3% de tax.
Urleur
bien sur qu’il faut les taxer ou alors qu’ils viennent s’implanter chez nous car évidement ils sont dans des pays autres que la france pour encore moins payer d’impôts.
Nmut
Oui, mais pourquoi ne parle t’on jamais de l’utilisation de ces prélèvements. Là est le vrai problème. Le France est une championne du prélèvement, mais surtout une chamoinne (et de loin) de la redistribution. Mais est-ce que cette redistribution est efficace (aide à l’économie, réduction de la pauvreté, …) et bien répartie?
saerdryl2
@Doss Amazon peut vendre et réaliser son chiffre d’affaire en Pologne et sous traiter à des entreprises le stockage en France et la livraison en France. Voir même créer sa propre société faisant moins de 750 M€…<br /> Le consommateur ne verra aucun changement. Il y aura juste une vague de licenciement chez Amazon France. Idem pour google, facebook…
lopaq_0
dans ce cas la au client d’arrêter d’utiliser amazon, il y a d’autres vendeurs sur internet.<br /> Cette amazon a souvent des prix plus bas, mais bon, il faut savoir ce que l’on veut.<br /> Perso amazon c’est seulement si je trouve nul part ailleurs.<br /> cva demande plus de temps de chercher ailleurs, mais mon dernier ssd crucial 74€ sur amazon, je l’ai acheté direct sur le site de crucial a 74€ également je préfère que crucial récupère “100%” du pognon qu’amazon prend une part.
Panicstation
Sauf que Amazon, ce n’est pas que les prix bas. C’est aussi des délais de livraison courts, la déduction de la TVA directement (pour ceux concernés) un SAV d’une efficacité incroyable.<br /> J’ai essayé de nombreux revendeurs, entre autres LDLC qui même si c’était pas mal sont toujours moins bien qu’Amazon !
BetaGamma
LA bonne route serait de compléter le dispositif avec des règlementations particulièrement dures contre leurs méthodes de cowboys !<br /> A savoir… règlementer l’organisation des systèmes d’exploitations distribués (couche système, fonctions de base, et fonctions annexes)… rendre la concurrence obligatoire et les apis ouvertes pour les deux dernières… concurrence sur les stores !<br /> Obligation d’intégrer les standards reconnus par l’état (ouvert, etc.) sinon TVA à 200% …<br /> Contrôles parentaux simples à mettre en œuvre et compatibles avec des regles dures (pas de pubs visibles avant 12 ans, pas de achats en ligne visibles avant 16 ans, etc. etc. etc.)<br /> Rendre pénalement responsable les régies publicitaires des contenus diffusés<br /> Et on pourrait en rajouter à la pelle !<br /> tout logiciel doit fonctionner en mode deconnecté quand c’est possible fonctionnellement,<br /> Tout matériel (TV, tel, enceintes, etc.) doit fonctionner avec la seule couche technique sur les 3 … et doit pouvoir être déconnecté du réseau par un bouton physique !
thurim
Le problème, c’est qu’encore une fois, on considère que le monde doit s’adapter à la France, et non que la France doit s’adapter aux évolutions du reste du monde.<br /> Résultat, une fois de plus, on va faire n’importe quoi dans notre coin, constater que ça marche pas, et absolument pas nous remettre en question…<br /> On l’a fait pour le minitel, pour la VOD, pour les voitures électriques et j’en passe…<br /> C’est juste ridicule… Les gens se barrent car on taxe trop, et la seule réponse : ok, on va taxer différemment.<br /> En attendant, nos voisins ont de bons taux de croissances, s’enrichissent, et réduisent leurs dettes.<br /> En 15 ans, on a quand même inversé le ratio de pauvreté entre Allemand et Français
Feladan
Prendre le taux de croissance n’a aucun sens. Car il varie chaque année. Mais il est globalement stable et constant. 2004, France 2.8, Allemagne 1.2. 2017, France 1.8, Allemagne 2.2. Sachant que par exemple, en 2009 l’Allemagne c’est tappé -5.1, et nous -2.9.<br /> Quand aux ratio de pauvreté entre Allemand et Français, c’est une fake news:<br /> En 2000 nous avions un niveau similaire.<br /> En 2017, l’Allemagne a 16,1 % ,9,6 %et 4,2 % en fonction des tranches (60 / 50/ 40) la France a 14,1 %,6,9 %,3,2 % .<br /> L’Allemagne a toujours plus de gens sous le seuil de pauvreté que la France, et cela depuis les années 2004/2005 et c’est encore le cas aujourd’hui.<br /> Donc je ne vois pas vraiment où l’on a inversé quoi que ce soit, c’est toujours aussi contant. Ni non plus en quoi nos voisins s’enrichissent et nous non. Il serait bon de vérifier les informations qu’on entend des politiques sur radio moquette
BetaGamma
Il ne s’agit pas de taxer les plus… dans ce cas… mais de faire en sorte que ceux qui disruptent un système, qui tue des petits entrepreneurs, qui s’enrichissent indument… ne paient AUCUN import
BetaGamma
S’ils peuvent faire cela… et cela s’appelle du dumping… c’est justement parce qu’ils ne paient pas d’impôts contrairement aux autres… et que leurs pratiques anti écologiques, esclavagistes, etc. sont récompensées !
Ninomadre
Et si on regarde la trajectoire des finances publiques depuis 2008 pour ces deux pays ? La France est juste en train de tomber en faillite alors que les Allemands ne savent plus quoi faire de leur cash.
Doss
saerdryl2:<br /> @Doss Amazon peut vendre et réaliser son chiffre d’affaire en Pologne et sous traiter à des entreprises le stockage en France et la livraison en France. Voir même créer sa propre société faisant moins de 750 M€…<br /> Le consommateur ne verra aucun changement. Il y aura juste une vague de licenciement chez Amazon France. Idem pour google, facebook…<br /> Amazon à un logistique ultra optimisé et rationalisé à l’échelle mondial, donc de passer par des sous-société spécifiquement pour le marché français leur contera bien plus cher avec probablement une qualité de service dégradé pour pas grand chose. Bref c’est plus simple d’augmenté les prix sur Amazon France de 3% que de ce faire chier.<br /> thurim:<br /> Le problème, c’est qu’encore une fois, on considère que le monde doit s’adapter à la France, et non que la France doit s’adapter aux évolutions du reste du monde.<br /> Pour l’optimisation fiscal les GAFAM savent trés bien s’adapté au spécificité de chaque pays. Donc bon je ne me fait pas trop de soucie par la capacité des services juridique et fiscal des GAFAM à s’adapter.
Ninomadre
Le problème est que ce n’est pas aussi simple que certains semblent penser. C’est comme ceux qui pensent qu’on pourra récupérer les soit disant 60milliards de fraude fiscale pour financer tel ou tel budget.<br /> En voulant mener la terre au GAFA le gouvernement met les pieds sur un sol très glissant et risque au contraire de pénaliser les gens qu’il veut protéger
saerdryl2
tout a fait d’accord, comme d’habitude la France veut cavalier seul et va encore se prendre les pieds dans le tapis. Et c est encore les français qui devront payer. Mais cette mesure est juste là pour calmer les gilets jaunes. Car à Bercy ils le savent très bien que cela sert à rien. C est juste un effet d’annonce pour les européennes. après le clavier azerty, le secam, le minitel, les pont limitant la hauteur des camions, le nuage de Tchernobyl qui s’arrête à la frontière, l’ISF voici la taxe GAFA…
Moogle12
En même temps ils allaient pas dire “Oh bonne idée on adore se faire taxer !”<br /> Non non non, c’est à nous de payer les prolos et moyennes classes
Panicstation
Je ne vois pas en quoi, avoir des délais courts, pouvoir déduire automatiquement la TVA de la facture pour le client pro et avoir un SAV performant est signe de dumping d’anti-écologie ou quoi que ce soit !
Startide
OSEF de leur site, on taxe ce qui sort des centres de distribution implantés sur notre territoire et le problème est réglé. Quand ils pourront plus livrer en 24h les gens iront acheter ailleurs.
Doss
Qui sont ceux qu’on veux protéger et qui vont être pénalisé ? c’est juste une histoire de justice fiscal rien de plus. Généralement je suis contre les réglementations et la démagos. Mais la je pense vraiment que ça va rien changer, au pire une petit augmentions des prix chez Amazon et des tarif des annonceurs pub pour Google et Facebook. Au mieux les GAFA qui ce sentent perdant par cette tax vont peut être réfléchir à un moyen pour déclarer leur bénéfice réel en France.
Feladan
Lien ? Source ? Ou des simples petits chiffres ?<br /> Non parceque les interprétations et les grandes phrases de la sorte, ça mène à rien :). Je viens déjà de faire l’effort de chercher des chiffres pour démonter une fausse idée. Flemme de revérifier autre chose, chose qui ressemble étrangement à une idée reçue et fausse, comme les deux autres précédemment.<br /> Car "tomber en faillite " et “ne plus savoir quoi faire de leur cash”, sont des expressions tellement fortes, que j’espère que t’as de bon chiffre béton. En attendant, ils ont toujours le même ratio depuis 2008 de personnes en dessous du seuil de pauvreté, par rapport à nous, et sont toujours devant.
carinae
saerdryl2 ----&gt; je ne vois pas trop le rapport. Peut-etre qu’effectivement l’annonce sort au moment opprtun, mais ce probleme d’impositon n’est pas nouveau et date de plusieurs années. Forcement les entreprises qui sont sencées payer ne vont pas le faire de gaité de coeur, mais c’est l’eternel probleme … pourquoi certains paient des impots pas d’autres (et c’est aussi d’ailleurs le même probleme pour le particulier). Il n’y a pas de raison que ces entreprises qui utilisent l’infrastructure d’un pays ne paient pas d’impots … alors que les autres le font …
Blues_Blanche
Il faut taxer les infos au volume et selon leur type (localisation, santé…). C’est pas plus compliqué. Que ces entreprises arrêtent de piller et de menacer les états / les démocraties… Pas de quartier !!!
petrus20167
boff si le Français qui gagne 6 sous aime payer l impôt et celui qui gagnes des millions très peut c est sont affaire mais après faut pas pleurer pour avoir plus de sociales donc faut réduire les alloc ,le chômage ,moi je ne veut pas payer pour des branleurs etc…c est aussi un point de vue
Ninomadre
Il faut regarder l’état des finances publiques des 2 pays sur la décennie.<br /> Par exemple l’année dernière l’Allemagne sort un excédent de 50 milliards d’euro quand la France sort un déficit de 80 milliards…
Ninomadre
Personne ne dit que c’est juste mais le problème est que le réflexe de la taxe a tout va est contre-productif voire débile. De toute façon je suis quasiment sur que LeMaire le sait mais qu’il voit en cette annonce bonbon politique qu’il distribue pour apaiser la situation sociale. Il sait très bien qu’il n’arrivera pas a corriger cette injustice de cette façon
nelectron
Je suis une PME, je dépense 400 € par mois de pub google, je vais donc payer 3% de plus. Ce n’est pas Gogol qui va payer l’impôt GAFA, ce sont les clients français de Gogol et de ces multinationales visées par nos génies fiscaux.
Krypton_80
@tmtisfree<br /> C’est pas faut, et c’est pas par hazard si certains pays d’Europe n’ont pas voulu de cette taxe, la France championne du monde des taxes. Qui a inventé la TVA/VAT ? La France bien sûr, on dirait que c’est un sport national.<br /> Le gouvernement français va peut-être récupérer quelques centaines de millions d’€ d’un côté, mais tous les investisseurs étrangers du numérique vont y réfléchir à 2 fois avant d’investir dans des startups françaises.
Blues_Blanche
Vous m’avez convaincu : pas de taxe Data. Il y a mieux… puisque les data sont une ressource (comme les minerais, le charbon…) et bien on les nationalisent et on revant aux plus offrants, avec un système d’enchères. Rien n’empêche de les scinder, ni de vendre les mêmes data plusieurs fois.<br /> Les PME subissent les gafa comme une charge, voilà qui donnerait à l’état (nous donc) ke moyen de les décharger.<br /> Il faut voir en grand, à l’échelle des ces entreprises.
thurim
Pour l’optimisation fiscal les GAFAM savent trés bien s’adapté au spécificité de chaque pays. Donc bon je ne me fait pas trop de soucie par la capacité des services juridique et fiscal des GAFAM à s’adapter.<br /> Tu vois, ta réponse illustre le problème selon moi : tu parles de mécanismes, je parle de taux.<br /> L’optimisation fiscale existe principalement parce qu’on taxe presque 3x plus que là bas : c’est un problème, surtout quand on est très au dessus de la taxation moyenne.
thurim
Prendre le taux de croissance n’a aucun sens. Car il varie chaque année. Mais il est globalement stable et constant. 2004, France 2.8, Allemagne 1.2. 2017, France 1.8, Allemagne 2.2. Sachant que par exemple, en 2009 l’Allemagne c’est tappé -5.1, et nous -2.9.<br /> Quand aux ratio de pauvreté entre Allemand et Français, c’est une fake news:<br /> En 2000 nous avions un niveau similaire.<br /> En 2017, l’Allemagne a 16,1 % ,9,6 %et 4,2 % en fonction des tranches (60 / 50/ 40) la France a 14,1 %,6,9 %,3,2 % .<br /> L’Allemagne a toujours plus de gens sous le seuil de pauvreté que la France, et cela depuis les années 2004/2005 et c’est encore le cas aujourd’hui.<br /> Donc je ne vois pas vraiment où l’on a inversé quoi que ce soit, c’est toujours aussi contant. Ni non plus en quoi nos voisins s’enrichissent et nous non. Il serait bon de vérifier les informations qu’on entend des politiques sur radio moquette <br /> Sauf que le taux de pauvreté, cela n’a du sens que lorsque tu compares au sein d’un même pays. En effet, le seuil de pauvreté est fixé en fonction d’une gaussienne. Il n’est donc pas le même d’un pays à l’autre. Si on rajoute le fait que le pouvoir d’achat n’est (encore une fois) pas le même d’un pays à l’autre, comparer ce taux n’a juste plus aucun sens.<br /> Pour schématiser : on vit mieux avec 1000€ à Brest qu’avec 1000€ à Paris.<br /> Si tu regardes l’évolution du PIB par habitant, on était similaire en 2000, et on a gagné 30% là où ils en ont gagné plus de 40% : cela représente un appauvrissement si on raisonne en valeurs relatives (ce qui devrait être la norme quand on parle économie…).<br /> Si on rajoutes la prise en compte de l’indice Big Mac (évaluation du pouvoir d’achat), on constate que le cout de la vie est plus faible en Allemagne…<br /> Bref, d’un point de vu purement économique, on est juste complètement entrain de dévisser… et on continue à avoir des débats existentielles sur le fait qu’il y a des pauvres en Allemagne, alors qu’on est juste pire
Feladan
Oui enfin, si tu ne regarde que ça, ce n’est qu’un indicateur.<br /> C’est ce que je reproche souvent à tous les gens qui se permettent de comparer un pays avec un autre, et proclamer que un est en déficit, et l’autre est blindé de thune.<br /> Regarder l’état des finances publiques n’est qu’un indicateur parmi d’autres sur l’état financier d’un pays. Il ne permet pas à lui seul de juger de quoi que ce soit.<br /> La preuve en est, encore une fois, il y a plus de travailleur sous le seuil de pauvreté que nous. Les dépenses publiques et remboursement ne sont pas les mêmes, les investissements ne sont pas les mêmes, les retours sur investissement ne sont pas les mêmes, les décisions ne sont pas les mêmes, tout l’historique n’est pas le même, la budgétisation n’est pas la même (car c’est par rapport à un budget prévisionnel tes chiffres. Si on sous-chiffre, on est forcement en déficit à la fin, si on sur-chiffre, on se retrouve en excédant…).<br /> Pour simple exemple, l’Allemagne ne lâche pas autant d’aide à son peuple que nous. 18 857 euros par habitant en France en moyenne par An contre 16 787 euros en Allemagne. L’Allemagne balance énormément dans les entreprises, mais je te laisse voir les clivages qu’il y a sur la retraite ou le budget de l’éducation. Et c’est bien plus justifié qu’ici en France. Où l’on balance “un pognon de dingue” comme dit Macron (ce qui est vrai, la France est top 1 des dépenses publiques en europe), et on gueule toujours. Nous à contrario, on part sur faire des économies là dessus, sans essayer de toucher aux dépenses publiques.<br /> Bref. Ce n’est qu’un indicateur comme un autre et les politiques des pays ne sont pas aussi facilement comparable. Et se baser la dessus pour sortir des fakes news type “L’Allemagne est blindé de thune et nous en crise”. Bof bof. Ca serait le cas, tous les indicateurs seraient au vert. Et ce n’est pas le cas. L’Allemagne cache une pauvreté du peuple plus grande que nous.<br /> Mais c’est un très bon indicateur cependant, tu as raison là dessus.
Feladan
C’est toi qui a parlé de seuil de pauvreté, non moi. Je suis parfaitement d’accord avec ton analyse. Mais je te donne les chiffres visibles par toi et moi, non une appréciation/ analyse personnelle qui n’a aucune valeur. Ta remarque est pertinente, mais on peut l’étendre également ton raisonnement au PIB par habitant, c’est encore incomplet pour juger de la pauvreté, il ne reflète pas les inégalités, toutes les dépenses publiques ne sont pas comptées en fonction de la méthode de calcul (typiquement la SS, certains calculs l’intègre, d’autres non). Etc etc on en finira jamais.<br /> Il n’en reste pas moins que ton “En 15an, on a quand même inversé le ratio de pauvreté entre Allemand et Français” et comparer les taux de croissances également sont une grossièreté alarmiste qui est incomplète et basée sur ton interprétation perso.<br /> En somme, c’est plus compliqué que ce qu’on dit toi et moi :D. La différence c’est que je tempère, je ne suis pas alarmiste et tranchant que toi.
thurim
C’est vrai que je n’aurai pas du parler de pauvreté.<br /> Mais croissance / chomage / investissement / balance commerciale extérieure, là cela à sa place.<br /> La raison pour laquelle je suis “tranchant”, c’est mon expérience personnelle : je bosse quelques jours en Allemagne chaque mois, depuis une dizaine d’année. Et quand tu vois les évolutions, bah c’est indiscutable : on stagne voir on décline légèrement, là où eux se développent à toute vitesse.<br /> Au final, on s’appauvrit en valeur absolue
Feladan
Je peux parfaitement comprendre ton ressentiment. Je ne sais pas de quelles évolutions tu parles (et cela m’intéresse sincèrement, pas dans l’optique de te coincer ou d’avoir raison ^^). Mais maintenant comme tu le marque, tu as une expérience de quelques jours chaque mois, pendant une dizaine d’années. Ce qui n’est absolument en rien représentatif d’une nation entière.<br /> Tu peux peut être comparer des secteurs ou des choses particulières, mais tu ne peux absolument pas parler dans la globalité. As-tu des aides sociales ? Es-tu sous le seuil de pauvreté pour faire la différence de niveau de vie ? Vois-tu les différences d’investissement dans l’éducation par exemple ? Qu’en est t’il des remboursements ? Le secteur de la défense ? La recherche ? Par exemple, l’Allemagne n’avait pas de salaire minimum avant 2015. Ca a été mis en place car la précarité augmentait tous les ans. La totalité des entreprises y sont soumises depuis 2017, attends de voir d’ici quelques années, l’économie de l’industrie pour voir les répercussions de ce type de décision. A mon humble avis, chaque années il y aura moins de bénéfices.<br /> Bref, ce que je dis, c’est que l’humain est vite dans une dynamique de voir “ce qui est mieux” chez les autres et en tirer des conclusions hâtives en mode “notre pays il est trop nul”. Sans gratter le “ce qui est moins bien”, et qui impact tout à fait l’économie. L’Allemagne restitue moins à sa population que la France. Et peut donc se permettre d’investir, d’économiser, ou de budgétiser différemment. Vois-tu par exemple que l’année prochaine, des aides supplémentaires sont libérées pour les parents en situation (ou avec un enfant) handicapé ? Qu’en est t’il en Allemagne ? Tout ceci impact le budget, et les investissements. Peut être vois-tu des différences de vitesses, mais en comparaison, les aides sociales sont bien moindre en Allemagne qu’en France. Si tu redistribue moins, forcement tu as une meilleure croissance économique, car ce type d’aide est souvent retiré dans les calculs de PIB par habitant.<br /> Mais je ne t’en veux pas, c’est la nature humaine, de voir le meilleur chez les autres quand on passe peu de temps (car tu passes peu de temps en final :)). Cela me rappel mes potes de promotions d’avant qui, après 1 an passé dans tel ou tel pays, revenaient en mode “C’est trop bien la-bas je veux y vivre, la France c’est nul en comparaison”. C’est arrivé aux parents d’une amie qui sont parti à la Réunion, après 1 an, ils se sont lancés. Finalement ils veulent revenir en France, et ils ne peuvent plus car ils sont coincés. Alors imagines dans un pays étranger.<br /> Bref, gros pavé désolé, au final je voulais dire qu’être tranchant comme tu l’es, ce n’est absolument pas objectif :). C’est juste le reflet de ta perception de ta situation particulière.
Ninomadre
D’accord mais il fait aussi ne plus se voiler la face. Quand une voiture conduit vers le ravin on peut aussi dire que les ceintures de sécurité fonctionnent, le niveau d’huile et la clim sont ok, tout confort quoi… Jusqu’à la chute.<br /> Je dis de regarder la trajectoire des finances publiques car c’est pour moi l’indicateur essentiel qui permet d’assurer la continuité d’une nation. Bien sûr qu’il vaut mieux être au chômage en France qu’en Allemagne, mais combien de temps encore pourrons nous financer le modèle social français ? Les autorités européennes ou même la cour des comptes chez nous se lamentent exercice après exercice sur le laxisme français en terme de maîtrise des finances publiques qui ne peut mener nul part ailleurs qu’a faillite. Nos déficits s’accumulent, les marges de manœuvre se réduisent dangereusement et pourtant la moindre réforme en France est considérée comme un trahison asservissante alors que ce n’est que du bon sens budgétaire.<br /> C’est juste mathématique a force d’exploser continuellement nos budgets nous nous retrouverons forcément face au ravin dans lequel la Grèce a faillit chuter.<br /> Bien sûr tout cela peut être évitée par un redressement des budgets mais quand ? Comment ?<br /> Donc oui avant de s’indigner du manque de confort du navire allemand il faudrait surtout s’alarmer du fait que notre somptueux paquebot est en train de couler.
Feladan
Ninomadre:<br /> Bien sûr tout cela peut être évitée par un redressement des budgets mais quand ? Comment ?<br /> Malheureusement … Là est la question. Et quand on voit la mentalité Française on est mal barré. Chaque suppression d’aide fait un scandale, une hausse de carburant pour l’écologie de quelques cts fait un scandale aussi.<br /> Mais c’est la mentalité de base, à en donner trop, on arrive plus à faire demi-tour. J’aimerai sincèrement pas être à la place du gouvernement actuellement <br /> Après je voulais juste dire à la base que des phrases types “on est en faillite eux sont pétés de thunes”, c’est n’importe quoi actuellement :D. Mais peut être que d’ici quelques années ça sera le cas.<br /> Ravi d’avoir discuté avec toi en tout cas.
Ninomadre
Oui j’ai volontairement grossit le trait mais c’est pour marquer la différence sur la décennie entre l’Allemagne et la France en terme de maîtrise de budgets.<br /> Moi non plus je n’aimerais pas être au manettes car la situation semble réellement bloquée. Surtout quand on voit les reformes qui vont devoir arriver comme celle des retraites, de l’assurance chômage, de la fonction publique etc<br /> La mentalité française semble être un handicap effectivement. Les français sont un peu trop idéalistes. Ils savent ce qu’ils veulent mais n’ont pas conscience du prix a payer. Nous somme le pays avec les avantages sociaux les plis importants et la réduction des inégalités les plus forte pourtant nous arrivons a mettre une partie du peuple dans la rue. Il y a un gros problème avec la façon dont notre état providence opéré aujourd’hui et ça doit changer. La richesse est la mais il faut mieux m’organiser et mieux la dépenser.<br /> Mais au final je pense que les français ont un vrai problème avec le capitalisme (je ne dis pas que c’est une mauvaise chose). Ils sont de moins en moins tolérants avec les inégalités de revenu alors que ces inégalités sont le moteur même du capitalisme. C’est en cela qu’il s’oppose au communisme où chacun gagné et console autant que son voisin. Il fait vraiment faire des choix societaux et se demander si en France on accepté de vivre avec ces inégalités ou si on les chasse du pays, sachant, comme nous l’avons déjà montré l’histoire, que si ont empêché les inégalités ont freine la création de richesses
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Salon Auto de Genève : Alfa Romeo dévoile Tonale, un SUV hybride racé
ZTE Blade V10 : un module 32MP en façade pour les amoureux du selfie
Directive Copyright : Google demande de rapides clarifications à l'UE
Salon Auto de Genève : la Peugeot e-208 électrique en images
LEGO : le fabricant de jouets trolle Samsung et Huawei avec son Lego Fold
Google affirme avoir mieux payé les femmes que les hommes pour un poste similaire
Salon Auto de Genève : Nissan lève le voile sur son concept électrique IMQ
Haut de page