La police américaine s'équipe de caméras embarquées dotées de reconnaissance faciale

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
05 mars 2020 à 09h54
39
Caméra embarquée reconnaissance faciale
© Wolfcom

Voilà qui ne risque pas d'apaiser la controverse. Aux États-Unis, où l'usage de la reconnaissance faciale par les forces de l'ordre soulève de grandes interrogations, une entreprise admet avoir déjà fourni plus de 1 500 postes de police et organisations fédérales en caméras mobiles, potentiellement dopées à l'IA.

Un pas que Axon, leader du marché des caméras embarquées à destination des forces de police s'est toujours refusé à franchir, évoquant « de sérieuses craintes éthiques ». L'entreprise Wolfcom, elle, semble moins regardante sur ces considérations.


La reconnaissance faciale devient mobile

Wolfcom aurait déjà vendu ses caméras embarquées à plus de 1 500 départements de police et autres organisations fédérales au pays de l'Oncle Sam. Une information a priori des plus banales, mais que les découvertes du média OneZero agrémentent d'un détail délicat : l'entreprise développe des programmes de reconnaissance faciale à destination de ces mêmes caméras.

Une initiative, écrit OneZero, qui fait de Wolfcom le premier constructeur de caméras embarquées américain à assumer poursuivre le développement de la reconnaissance faciale à destination des forces de l'ordre.

« Avec Realtime Facial Recognition (le nom du logiciel en développement), WOLFCOM espère donner à nos amis de la police des outils qui les aideront à identifier si la personne à laquelle ils parlent est un suspect, un disparu ou une personne d'intérêt », aurait écrit Peter Austin Onruang dans un email destiné au département de police de l'Oklahoma en mai 2019.

Wolfcom
Un email de Wolfcom à destination des forces de police du pays. © OneZero

Un email également suivi aux départements policiers de Los Lunas, du Nouveau-Mexique et de Bakersfield, en Californie, dans lequel le patron de l'entreprise demande aux forces de l'ordre de bêta-tester sa technologie.


Une analyse des sentiments en temps réel

Toujours dans cette série d'emails obtenue par OneZero, Wolfcom invite ses interlocuteurs à prendre la mesure des bienfaits de son logiciel via une courte vidéo (disponible à cette adresse). Une présentation qui met en scène trois individus filmés par la caméra de Wolfcom, et dont le profil apparaît clairement sur un moniteur.

La personne de gauche est ainsi identifiée comme « personne disparue », de genre féminin, de 24 ans, et dispose d'un score de « bien-être » de -13. L'homme de 33 ans à sa gauche est quant à lui sous le coup d'un mandat d'arrêt (score de « bien-être » de -20), et son voisin de 27 ans est recherché pour une agression.

Caméra embarquée reconnaissance faciale
Démonstration du logiciel de reconnaissance faciale de Wolfcom. © Wolfcom

Une démonstration en laboratoire des plus concluantes, mais qui ne correspond pas vraiment aux performances actuelles du logiciel. Selon un représentant de la police de Los Lunas interrogé par OneZero, il faut pour le moment prendre en photo le visage de la personne et la mettre en ligne sur une application Android dédiée mise à disposition des bêta-testeurs. On est loin de la promesse initiale, mais Wolfcom a une astuce pour motiver les forces de l'ordre : tous les commissariats qui acceptent de participer à la phase de test pourront utiliser le logiciel final gratuitement.

Restera à voir si les attentes des forces de l'ordre sont comblées par les promesses de Wolfcom qui, lui, ne s'avance sur aucune obligation de résultat, ni même ne communique sur les bases de données qui seront interrogées par son logiciel pour permettre l'identification des individus. Une opacité encore plus inquiétante lorsque l'on ignore même si l'algorithme utilisé par Wolfcom est développé par ses soins ou loué à une entreprise tierce.

Source : OneZero
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
39
16
PierreKaiL
« ne communique sur les bases de données qui seront interrogées par son logiciel »<br /> ? il y a besoin de communiquer là dessus ? la base de donnée sera constituée des gens déjà fichés ça paraît évident non ? C’est comme les controverses je comprends pas, c’est un outil qui sera plutôt efficace contre tous ceux qui nous pourrissent la vie, voleur braqueur violeur etc… donc franchement je capte pas la controverse, peut être que qqc m’échappe…
giz14123
la controverse ça s’appel la vie privée tout simplement!
Pierre_C
Tout le problème est là : ça ne fonctionne pas. À Londres, où l’usage de la reconnaissance faciale a été adopté, le taux d’erreur de la technologie est de 86% ! Cela va juste augmenter la charge de travail de la police qui va devoir s’amuser à trier les résultats, et faire en sorte que la population se sache épiée en permanence par des caméras qui, peut-être, les prendront pour quelqu’un d’autre et mènera à leur interpellation par la police.<br /> La controverse est simple : la surveillance généralisée instaure une société où la liberté d’aller et venir est remise en cause. Quand on se sait surveillé, on n’agit pas de la même façon que quand on ne l’est pas. Des siècles de recherche en psychologie sociale ont déjà prouvé cela.<br /> Le problème, c’est que les gouvernements préfèrent accorder du crédit à ces technologies certes novatrices mais bien mal calibrées, qui creusent considérablement les inégalités et risquent d’augmenter sensiblement la stigmatisation des personnes de couleur (les algorithmes ont énormément de mal à reconnaître une personne « racisée », car entraînés uniquement sur des personnes blanches). Alors que les premiers intéressés, les policiers, eux, ne demandent qu’une chose : davantage de moyens, du personnel, du matériel et des locaux modernes. Pas des caméras dernier cri que des start-ups promettent révolutionnaires.
Jenova
Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre.<br /> Il y a vraiment besoin de developper ?
Avi84
Vie privée sur la voie public, rien ne te choque ?<br /> La vie privée existe quand elle est protégé de la vue de tous !!!<br /> Dans la rue, il n’y a pas de vie privée, c’est une vie public comme sur internet, où tout est public…
Avi84
Pierre C à dit :<br /> "À Londres, où l’usage de la reconnaissance faciale a été adopté, le taux d’erreur de la technologie est de 86% ! "<br /> Faux, l’erreur est de 7 / 8 600 visages scannés, ce qui fait moins de 1/1000. Ce qui ne fait pas la même chose.<br /> Il faut ce méfier des chiffres, on peut leurs faire dirent n’importe quoi !!!<br /> Le problème de l’IA, c’est qu’elle apprend de son expérience. Pas d’expérimentation, pas d’apprentissage, donc, pas d’amélioration des résultats.<br /> C’est comme un enfant, pas d’école primaire, échec à l’université !!!<br /> On doit accepter les caméras et la reconnaissance faciale, tout en se montrant très stricte sur l’usage qui en est fait. Mais le refus est une aberration.<br /> Pour mémoire, les premières voitures à pétrole étaient refusées, aujourd’hui, on ne peut plus s’en passer !!!
Avi84
Oui, car on ne sacrifie pas sa liberté en acceptant les caméras et la reconnaissance faciale.<br /> Il n’y a que ceux qui n’ont pas la conscience tranquille qui craignent ces mesures. Les autres continuent à vivre normalement, sans gène.
Jenova
C’est bien une remarque de mouton ça … Une personne surveillé ne ce comportent pas de la meme maniere qu’une personne qui ne l’est pas
PierreKaiL
@Jenova On peut avoir un avis différent sans se traiter d’animaux, le dialogue respectueux ça te dit qqc ? besoin de développer ? Personnellement les caméras ne changeront rien à mon comportement, par contre une personne avec qui le dialogue se transforme rapidement en rabaissement inutile là ça pose problème. Parler de respect de la vie privée et ne même pas respecter le dialogue, aberrant.
PierreKaiL
Désolé, pour ma part la surveillance généralisé ne me pose aucun problème, recherche en psychologie ou pas, j’aurai des choses à redire sur certaines lois mais certainement pas sur la surveillance. L’idéal serait surement de pouvoir choisir de vivre dans un endroit surveillé ou pas, je te laisse l’endroit sans surveillance avec plaisir.
Avi84
Merci pour le mouton, moi aussi je peux te donner des noms désobligeant !!!<br /> Ta remarque est fausse, ce n’est pas la personne surveillé qui ne ce comportent pas de la même manière qu’une personne qui ne l’est pas.<br /> C’est une personne surveillé qui n’a pas la conscience tranquille qui ne ce comportent pas de la même manière qu’une personne qui a l’esprit tranquille.<br /> Reprend l’article La police de Londres s’essaye à la reconnaissance faciale. Pour plus de 8600 personne, les caméras et la reconnaissance faciale ne les ont pas empêchée de vivre normalement.
Pierre_C
Mais personne ne dit que les intentions derrière la reco faciale ne sont pas nobles. Le problème c’est que les débordements sont sinon déjà visibles, inévitables.<br /> Un exemple « tarte à la crème » ? La Chine, qui se repose notamment sur son réseau de caméras (une caméra pour deux habitants d’ici la fin de l’année) pour faire appliquer sa politique de répression et faire la chasse aux minorités.<br /> Évidemment que tout le monde souhaite que les criminels soient arrêtés, que les disparus soient retrouvés et que l’on vive dans un monde plus sûr. Le problème c’est que ce ne sont pas les citoyens qui décident de ce qui est légal ou pas, et que demain peut-être il sera aussi interdit en France de - je ne sais pas, au hasard - manifester son désaccord avec la réforme des retraites.<br /> Les promesses de l’IA sont enthousiasmantes. Mais jusqu’à présent ses applications dans le domaine de la sécurité ont surtout augmenté la paranoïa ambiante (tous potentiellement coupables de quelque chose) et favorisé les discriminations sur les minorités. Mais les gouvernements se mettent des oeillères et préfèrent forcer le déploiement d’une technologie qui est très, très loin d’être au point pour répondre aux attentes.
cirdan
Tu devrais te renseigner sur la manière dont sont utilisées les caméras et la reconnaissance faciale en Chine en ayant à l’esprit que la même chose pourrait arriver chez nous. Et tu pourras ainsi avoir une réflexion plus éclairée sur le prix à payer pour arrêter plus (ou pas) de délinquants ou autres (c’est la raison officielle, les autres on n’en parle pas) et ainsi mieux comprendre la controverse que ces outils provoquent.<br /> Comme on dit, l’enfer est pavé de bonnes intentions.
share_the_pain
Le futur est triste et anxiogène
share_the_pain
Si les lois étaient appliqués il n’y aurai pas besoin de tout ca…<br /> Mais comme la justice ne marche pas on compense ailleurs
share_the_pain
Normalement, oui, vous avez raison<br /> Mais il n’y aura pas que ça… vous pourrez être verbalisé pour tout et n’importe-quoi avec l’IA<br /> Une peau de banane par terre ? PV<br /> Un papier tombé de votre poche sans même vous en apercevoir ? PV<br /> Un gros mot en public ? PV<br /> Un doigt d’honneur vers votre ami juste pour rire ? PV<br /> Marcher en dehors du passage piéton ? PV<br /> Oublier de se laver les mains en sortant des WC ? PV<br /> Courir à un endroit ou c’est interdit ? PV<br /> Rassemblement entre potes à un endroit gênant ? PV<br /> Et j’en passe… des milliers de motifs sont applicables Bref c’est une source inépuisable de revenus.<br /> Si la justice faisait son travail il y aurai pas besoin de ça<br /> Regardez le film démolition man, ça arrive
share_the_pain
Vous et moi n’avons pas de casier c’est cool on est en phase mais nous avons un autre point commun nous sommes des êtres humains et vous pouvez faire des erreurs sans même vous en rendre compte par contre l’IA elle ne vous ratera pas . Ici il est question de contrôle de police mais demain on remplacera ces agents par des caméras doté d’IA et vous recevrez des PV dans votre BAL pour des broutilles que vous auriez même pas imaginé parce-que LA, il y a des milliards à récolter
share_the_pain
« Il ne faut pas confondre l’outil et l’utilisation qu’on peut en faire. »<br /> Nous sommes d’accords l’IA c’est génial dans des tas de domaines mais c’est aussi source de revenus inépuisables ou on vous dira « si vous respectez les loi vous ne craignez rien »<br /> « Là vous décrivez un système ou le contrôle et la sanction sont fusionnés. Vous arriverez aux même dérives si ce sont des humains. » c’est déjà le cas avec les radars<br /> Ces dérives sont moins présentes avec des humains car il y a dialogue, pas avec des robots<br /> « Vous avez plus a craindre de la mondialisation et des hyper lobby financier que de l’IA dans que la séparation des pouvoirs est gérée démocratiquement. »<br /> Ba c’est exactement ça en définitive, je craint le lobbying associé à l’IA<br /> Demain le GAFA auront une IA qu’ils pourrons proposer au états en disant vous voyez Mr le président avec cet IA on peut contrôler jusqu’à 100 000 infractions dans les rues mais si les citoyens respectent les lois il n’y a rien a craindre pour eux !<br /> « Pas la peine d’attendre l’IA pour subir des traitements automatiques, a l’époque de nos parents un vol de plaque d’immatriculation entraînait des pv a la chaîne avec autant de possibilités de les corriger que maintenant : ZÉRO. »<br /> C’est exact mais baisser de 10klm/h les limitations pour faire fructifier les PV stupides c’est une preuve des dérives et de l’appât du gain que représente ces technologies aussi.
faciliteur_de_transit
Quelques-uns devraient méditer cette citation attribuée à Richelieu : « qu’on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme, et j’y trouverai de quoi le faire prendre ». A l’époque de Richelieu, il n’y avait pas d’informatique pour stocker des informations sans limite de durée et interrogeables de manière très efficace.
share_the_pain
Vous avez probablement raison mais quand on vois les différents présidents qu’on as eu jusqu’à maintenant mes inquiétudes sont légitimes si c’était déjà au point ils sauteraient sur l’occasion que j’ai décrite.<br /> Mais tout ça ce n’est que mon avis j’espère sincèrement me tromper et que vous avez raison mais dans 10 ans j’espère ne pas sortir la même phrase de jeff goldblum dans jurassic park assis dans ma bagnole
Popoulo
Oui ils savaient faire de belles phrases à l’époque.<br /> Toutefois, un gars n’avait pas besoin d’écrits ou quelconques autres balivernes pour te faire pendre ou écarteler du moment qu’il avait les bons appuis ou placé plus haut que toi dans l’échelle sociale. Donc bon…
faciliteur_de_transit
cette citation, je la comprends d’une autre façon : ce qui est anodin aujourd’hui peut être transformé en élément à charge demain par une personne mal intentionnée. A méditer.
Alexi
En théorie on imagine un résultat, en pratique chacun peut imaginer ce que cela pourrait donner si le logiciel se trompait de personnes…<br /> Chacun aura un score social comme en Chine… Les logiciels décideront à la place des hommes.
Avi84
Pierre_C:<br /> Un exemple « tarte à la crème » ? La Chine, qui se repose notamment sur son réseau de caméras (une caméra pour deux habitants d’ici la fin de l’année) pour faire appliquer sa politique de répression et faire la chasse aux minorités.<br /> « Exemple de la Chine » : tu es sérieux ? Comparer une dictature avec une démocratie ?<br /> Pierre_C:<br /> Le problème c’est que ce ne sont pas les citoyens qui décident de ce qui est légal ou pas,<br /> Faux : les loi sont proposées par le gouvernement mais sont votées par les députés élus par le peuple. A toi d’élire de bon députés qui agissent pour le bien du peuple et non en fonction des directives du parti.<br /> Pierre_C:<br /> Les promesses de l’IA sont enthousiasmantes. Mais jusqu’à présent ses applications dans le domaine de la sécurité ont surtout augmenté la paranoïa ambiante (tous potentiellement coupables de quelque chose) et favorisé les discriminations sur les minorités.<br /> L’IA n’en ait qu’à son balbutiement. Si la paranoïa augmente, c’est parce que les gens n’ont pas la conscience tranquille !!!<br /> Pierre_C:<br /> Mais les gouvernements se mettent des oeillères et préfèrent forcer le déploiement d’une technologie qui est très, très loin d’être au point pour répondre aux attentes.<br /> L’apprentissage de l’IA se fait par l’expérimentation, pas d’apprentissage, pas d’amélioration des résultats !!!<br /> La loi Française est très stricte, l’infraction doit être constaté par un agent verbalisateur (un humain !!!), sinon, il n’est pas valable (cas d’annulation de PV).
Avi84
Alexi:<br /> En théorie on imagine un résultat, en pratique chacun peut imaginer ce que cela pourrait donner si le logiciel se trompait de personnes…<br /> Pareil si un policier se trompe et t’accuse de quelque chose que tu n’as pas commis !!!<br /> Quel différence avec aujourd’hui ?<br /> Encore une fois, toutes comparaison avec la Chine (dictature) est absurde.<br /> La loi Française est très stricte, l’infraction doit être constaté par un agent verbalisateur (un humain !!!), sinon, il n’est pas valable (cas d’annulation de PV).<br /> faciliteur_de_transit:<br /> Quelques-uns devraient méditer cette citation attribuée à Richelieu : « qu’on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme, et j’y trouverai de quoi le faire prendre ». A l’époque de Richelieu, il n’y avait pas d’informatique pour stocker des informations sans limite de durée et interrogeables de manière très efficace.<br /> A l’époque, ils n’avait pas de loi écrite, ils jugeaient comme bon leurs semblaient !!!
Avi84
share_the_pain:<br /> Vous avez probablement raison mais quand on vois les différents présidents qu’on as eu jusqu’à maintenant mes inquiétudes sont légitimes si c’était déjà au point ils sauteraient sur l’occasion que j’ai décrite.<br /> Faux : les loi sont proposées par le gouvernement mais sont votées par les députés élus par le peuple. A toi d’élire de bon députés qui agissent pour le bien du peuple et non en fonction des directives du parti.<br /> Quant aux différents Présidents que l’on a eu, c’est le peuple qui les a élus.<br /> On a ce que l’on décide.
phil15
Au vu des différents commentaires avec en trame de fond le « Je me moque de la liberté, j’ai la conscience tranquille… Ceux que ça inquiètent doivent avoir quelque chose à se reprocher… » ce type de technologie ne peinera pas à trouver sa place dans nos pays dits « démocratiques ». Pour certains il n’y en aura jamais assez jusqu’à vivre entouré d’enceintes protectrice et de gardiens (sans oublier nos chères caméras). Mais bon ça n’est déjà pas de la SF puisque cela existe déjà dans certains quartiers fortunés ça et là sur notre planète.<br /> Il est bien facile de se considérer dans le norme édictée par des lois ou un régime. Mais le « toujours plus » au prétexte sécuritaire et les ambitions peu démocratiques du parti communiste chinois nous conduisent dès à présent à considérer les dérives dangereuses comme acceptables (recherche et oppression des minorités, ethniques, religieuses, politiques…), tout y passe lorsque le régime l’a décidé.<br /> Alors, demain, le quidam pas (encore) concerné par cette chasse risque, lui aussi, de venir grossir les rangs de ceux que l’on enferme et soumets aux violences, brimades et persécutions parce que l’homosexualité aura été décidée contraire aux doctrines du parti.<br /> Et en France me direz-vous ? Ne nous faisons pas d’illusions les innombrables « tests » officiels et surtout officieux traduisent cette envie de contrôle à la chinoise, mais pour, encore aujourd’hui, dans un cadre qui porte toujours le nom de démocratie. Mais demain, au vu des secousses de notre humanité, que pourrait-il advenir de l’émergence d’un pouvoir autoritaire. Déjà ce type de loi n’est pas très en phase avec le mot démocratie, c’est mon avis :<br /> https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/decret-no-2020-151-le-regime-221805<br /> Pour finir, quid de ces voitures radars qui verbalisent automatiquement des milliers de voitures pour stationnement non payé, temps dépassé, mal garé, gênant, etc… ? On est bien loin de ces aubergines au nom évocateur (ce n’est pas de la nostalgie, mais il est clair que chacun constatera la facilité avec laquelle il est devenu PLUS verbalisable, sans que cela fasse de nous un délinquant notoire. Question de curseur !..
share_the_pain
Voila tout est dit ! +1
share_the_pain
C’est vrai mais il y a des tas de lois qui n’étaient pas prévues en générale…<br /> Et sur de nombreux sujet ça devrai être au peuple de voter par RIC comme c’est le cas en Suisse mais non… toujours les mêmes hommes et femmes en costard cravate qui se mêlent de sujets qui ne les concernent pas
Avi84
Déjà dit dans un autre post<br /> Avi84:<br /> « Exemple de la Chine » : tu es sérieux ? Comparer une dictature avec une démocratie ?<br /> Avi84:<br /> les loi sont proposées par le gouvernement mais sont votées par les députés élus par le peuple. A toi d’élire de bon députés qui agissent pour le bien du peuple et non en fonction des directives du parti.<br /> Avi84:<br /> La loi Française est très stricte, l’infraction doit être constaté par un agent verbalisateur (un humain !!!), sinon, il n’est pas valable (cas d’annulation de PV).<br /> Avi84:<br /> On doit accepter les caméras et la reconnaissance faciale, tout en se montrant très stricte sur l’usage qui en est fait. Mais le refus est une aberration.<br /> En France, la loi condamne les faits pas les intentions.<br /> On n’est pas dans « Minority report ».<br /> Un peu de sérieux !!!<br /> Comment peux-t’on avancer si on refuse tout progrès<br /> Il faut essayer et corriger ce qui ne va pas, c’est aussi simple que ça.<br /> Ayez confiance en l’avenir et dans le pouvoir du peuple, on a déjà fait une révolution et abattu un régime que l’on considérait comme dictatorial, on peut recommencer.<br /> phil15:<br /> Déjà ce type de loi n’est pas très en phase avec le mot démocratie, c’est mon avis :<br /> https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/decret-no-2020-151-le-regime-221805<br /> Ce que LégiFrance m’apprends :<br /> https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041615919&amp;categorieLien=id<br /> " La collecte et le traitement des données à caractère personnel de la nature de celles mentionnées au I de l’article 6 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée relatives à la prétendue origine raciale ou ethnique, aux opinions politiques, philosophiques ou religieuses, à l’appartenance syndicale, à la santé ou à la vie sexuelle ou l’orientation sexuelle ne sont possibles qu’en cas de nécessité absolue pour les seules fins et dans le strict respect des conditions définies au présent décret, dans les limites des nécessités de la mission au titre de laquelle elles sont collectées. Elles ne peuvent être saisies que dans la zone mentionnée au V de l’annexe au présent décret. Il est interdit de sélectionner une catégorie particulière de personnes à partir de ces seules informations."<br /> « Les données à caractère personnel et informations mentionnées à l’article 2 sont conservées pendant une durée de trois mois à compter de la date de leur enregistrement. En cas de modification dans ce délai, la durée de conservation est prorogée de trois mois à compter de la date de la dernière modification.<br /> La durée maximale de conservation ne peut excéder un an. »<br /> « I. - Ont accès à tout ou partie des données et informations enregistrées dans le traitement mentionné à l’article 1er, à raison de leurs attributions et dans la limite du besoin d’en connaître :<br /> 1° Le militaire de la gendarmerie nationale, rédacteur de la note, et les autres militaires de la gendarmerie nationale affectés dans son unité, sauf s’il s’y oppose. Dans ce cas, seuls les militaires de la gendarmerie nationale individuellement désignés par le rédacteur de la note affectés dans son unité peuvent y accéder ;<br /> 2° Les militaires de la gendarmerie nationale individuellement désignés par le rédacteur de la note affectés dans une autre unité.<br /> II. - Les autorités judiciaires sont destinataires des données et informations enregistrées dans le traitement mentionné à l’article 1er dans le cadre et dans les limites des besoins de l’exercice de leurs compétences.<br /> Peuvent également être destinataires de tout ou partie des données et des informations enregistrées dans le traitement mentionné à l’article 1er, à raison de leurs attributions et dans la stricte limite où l’exercice de leurs compétences le rend nécessaire, sous réserve que le cadre dans lequel ces informations ont été collectées rende possible cette communication, et dans la stricte limite du besoin d’en connaître :<br /> 1° Le préfet et le sous-préfet territorialement compétents ;<br /> 2° Le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française ;<br /> 3° Le maire de la commune concernée. »<br /> « ANNEXE<br /> DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL ET INFORMATIONS ENREGISTRÉES DANS LE TRAITEMENT<br /> V. - Données et informations enregistrées dans les zones de commentaires libres :<br /> Ne peuvent être enregistrées dans les zones de commentaires libres que les données et informations strictement nécessaires, adéquates et non excessives au regard des finalités poursuivies. Les données autres que celles mentionnées aux paragraphes I à IV de la présente annexe ne peuvent faire l’objet d’un pré-renseignement dans d’autres traitements. »<br /> Des gardes-fous on été mis en place :<br /> le fichier n’est pas lisible par tous<br /> durée de 3 mois si pas de nouveau fait, effacer au bout de 1 an après l’ouverture<br /> les données discriminantes sont renseigné dans un champ libre où on ne peut faire de recherche<br /> Il faut se méfier des sites qui donnent des informations tronquées.<br /> Toujours prendre les informations à la source !!!
Ayetek
Je crois qu’il y a des « ravis de la crèche » qui n’ont pas bien compris les méfaits de la surveillance de masse et que l’usage peut varier en fonction du niveau démocratique de la gouvernance qui se cache derrière.<br /> Une fois, j’ai connu quelqu’un qui me disait je suis pour plus de caméras de surveillance, je n’ai rien à cacher, et gna gna gna… Une fois que j’ai émis l’hypothèse que les impôts et l’URSSAF pourraient vouloir en mettre dans son restaurant pour lutter contre la fraude fiscale, il s’est calmé ! J’aurais pu aussi parler des caméras dans sa cuisine pour les services de l’hygiène…<br /> Levallois-Perret est l’une des communes les plus dotées en caméras de surveillance, cela n’a pas empêcher le maire et son épouse d’être de sacrés bandits et de piller le bien commun. Faire surveiller les autres et truander à répétition en même temps, chapeau les artistes !<br /> Ah les adeptes du tout sécuritaire…
faciliteur_de_transit
On interprète cette citation comme on veut. Je l’interprète de la manière suivante : des écrits considérés comme anodins à une époque et dans un contexte pourront être présentés comme éléments à charge quelques années plus tard, dans un autre contexte et par une personne mal intentionnée.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Half-Life: Alyx ne sera pas le dernier épisode de la saga
La police de Londres s'essaye à la reconnaissance faciale
Half-Life: Alyx se dévoile encore à travers 13 minutes de gameplay commentées par Valve et IGN
Offre exclusive Microsoft : bénéficiez de 15% de réduction sur Surface Laptop 3 256 Go
Fiat 500e électrique : plus de 300 kilomètres d'autonomie… pour une version limitée
Forfait mobile : le retour de la série Free 60 Go sans engagement !
Coronavirus : l'E3 2020 maintenu malgré l'état d'urgence décrété à Los Angeles
Les annonces d'Apple TV+ au SXSW annulées à cause du Covid-19
Procurez-vous l'enceinte JBL Charge 3 à prix réduit grâce au code promo MARS20
Haut de page