La police de Londres va étendre la reconnaissance faciale à toute la ville

24 janvier 2020 à 17h30
0
Fotolia Reconnaissance faciale

Londres va disposer d'un arsenal de caméras relié à un système de reconnaissance faciale afin d'aider la police à faire son travail et retrouver des individus recherchés.

La phase de test est terminée et concluante : les caméras de sécurité avec reconnaissance faciale vont être déployées à grande échelle à Londres, a communiqué la Metropolitan Police de la ville.

Identifier les personnes recherchées

Chaque caméra équipée de cette technologie analysera les visages qui passeront dans son champ de vision et croisera ses informations avec une base de données dans le but de détecter des individus recherchés pour des infractions graves et violentes.

Lorsque le système détecte et signale un individu, des policiers sont envoyés sur place pour l'appréhender. Une vérification d'identité est réalisée et si la personne est bien sur une liste de surveillance, elle est arrêtée. Selon la police londonienne, il s'agit avant tout d'un outil permettant de faciliter le travail de la police pour mettre la main sur des individus déjà recherchés.


Les caméras seront avant tout situées dans les zones touristiques de la capitale anglaise. « En tant que force de police moderne, je crois que nous avons le devoir d'utiliser les nouvelles technologies pour assurer la sécurité des personnes à Londres », estime un officiel. « Chaque jour, nos policiers sont informés de suspects à surveiller et la reconnaissance faciale améliore l'efficacité de cette approche ».

L'Union européenne se méfie

Les critiques sont nombreuses quant à la mise en place de ce système de surveillance. Des avocats spécialisés dans le domaine de la vie privée dénonce une attaque contre les libertés civiles. L'efficacité même de la technologie est remise en cause : selon un document utilisé lors d'un procès, 81 % des correspondances trouvées par la reconnaissance faciale se sont révélées être fausses.

Une version des faits bien différente chez la Metropolitan Police, qui assure que les caméras identifient 70 % des suspects recherchés et ne génère une fausse alerte qu'une fois sur mille.


La reconnaissance faciale soulève de nombreux débats dans le monde entier. Une étude a par exemple conclu qu'elle était coupable de biais racistes. L'Union européenne songe même à l'interdire pendant plusieurs années le temps d'établir une réglementation bien encadrée. Même Google a admis qu'il pouvait s'agir d'une bonne idée, alors que Microsoft s'y est opposée.

Source : The Verge
12
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top