Reconnaissance faciale : un taux d'erreur de 81% pour le système de la police britannique

Alexandre Boero Contributeur
06 juillet 2019 à 09h00
0
IA Reconnaissance Faciale
(Crédits : Shutterstock)

Un rapport universitaire égratigne la technologie de reconnaissance faciale de la police métropolitaine anglaise, dont la vue est encore un peu floue.

Dans un rapport publié cette semaine par une poignée de médias britanniques, les chercheurs de l'Université d'Essex ont fait état de leurs résultats concernant la technologie de reconnaissance faciale de la police locale. Et ces derniers ne sont clairement pas reluisants, puisque dans 81 % des cas, soit quatre fois sur cinq, le système a signalé à la police des personnes innocentes, alors qu'il était censé rechercher des criminels.

Les chercheurs appellent Scotland Yard à cesser le programme

L'étude universitaire fait part de ses « préoccupations importantes » au sujet de la reconnaissance faciale et appelle Scotland Yard à cesser d'exploiter son programme, fonctionnel depuis août 2016 et installé à l'occasion du Carnaval de Notting Hill. Pour les chercheurs, l'utilisation de la technologie par la police pourrait être contestée par la justice. Depuis 2016, le Metropolitan Police Service (Met) a utilisé sa technologie de reconnaissance faciale à dix reprises.

Pour étoffer leur rapport, les chercheurs Pete Fussey et Daragh Murray ont évalué l'utilisation de l'IA sur six des dix manifestations durant lesquelles elle fut utilisée. Ils ont noté que sur les 42 correspondances étudiées, seules huit furent vérifiées, justifiant ainsi le monumental taux d'erreur de 81 %.

Outre les défauts techniques, le rapport pointe du doigt une question éthique : celle du consentement. La technologie ayant été utilisée lors de manifestations publiques, la police se devait d'en informer les participants. Si des panneaux ont bien été affichés, les chercheurs considèrent que le consentement significatif était très compliqué à obtenir.



Le Met contredit le rapport universitaire

De son côté, le Met se défend en indiquant établir des mesures différentes de celles du rapport. La police préfère se baser sur les chiffres totaux des visages traités, plutôt que sur le taux de réussite entre correspondances réussies et non réussies. Ainsi, la police britannique indique que sa technologie ne commet qu'une seule erreur pour 1 000 cas, soit un taux d'erreur de 0,1 %.

« Nous sommes extrêmement déçus du ton négatif et déséquilibré de ce rapport. Nous disposons d'un fondement juridique pour cette période test et nous avons suivi les conseils juridiques tout au long de celle-ci. Nous pensons que le public s'attend définitivement à ce que nous essayons des méthodes innovantes de lutte contre la criminalité afin de rendre Londres plus sûre », a réagi le Met par l'intermédiaire de son sous-commissaire, Duncan Ball.

Source : Sky News
6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top