Reconnaissance faciale dans l'UE : Google favorable à une régulation, Microsoft à une utilisation

21 janvier 2020 à 14h00
5
Reconnaissance faciale

Les deux géants n'ont pas le même avis quant à la volonté de la Commission européenne de faire interdire l'usage de la technologie pour une durée pouvant aller jusqu'à cinq ans.

Le livre blanc publié par la Commission européenne vous a beaucoup fait réagir ces derniers jours sur Clubic. Et pour cause ! L'institution voudrait interdire le recours aux technologies de reconnaissance faciale sur une durée pouvant aller de trois à cinq ans, le temps d'instaurer de nouvelles règles de façon à protéger les citoyens européens et leurs données. Si cette idée reste pour le moment à l'état de pré-proposition, elle n'a pas manqué non plus de faire réagir quelques grands noms du numérique mondial, parmi lesquels les patrons de Google et Microsoft.

sundar-pichai-PDG-alphabet-Google.jpg
Sundar Pichai (© Google)

Sundar Pichai favorable à une réglementation

Le Président-Directeur Général d'Alphabet, la maison-mère de Google, est sorti du bois lundi pour apporter son soutien à la proposition de la Commission européenne. « Je pense qu'il est important que les gouvernements et les réglementations s'y attaquent le plus tôt possible et lui donnent un cadre », déclare Sundar Pichai lors d'une conférence de presse donnée à Bruxelles.


L'homme fort de Google considère que la reconnaissance faciale peut effectivement être utilisée à des fins malveillantes et reconnaît qu'il y a « peut-être une période d'attente (à observer) avant de vraiment réfléchir à la façon » dont la technologie sera utilisée. « Il appartient aux gouvernements de tracer la voie », dit-il en signe de soutien à la Commission.

Toutefois, Sundar Pichai encourage l'Europe à adopter « une approche proportionnée », en mettant en place des règles différentes selon les secteurs dans lesquels la technologie est amenée à être utilisée.

brad-smith-président-microsoft.jpg
Brad Smith (© Microsoft)

Pour Brad Smith, il n'y pas d'alternative à la reconnaissance faciale

Le Président de Microsoft, Brad Smith, est diamétralement opposé au patron d'Alphabet. Ce dernier préfère souligner les avantages que la reconnaissance faciale peut offrir. « Je suis vraiment réticent à dire empêchons les gens d'utiliser une technologie qui permettra de réunir des familles lorsqu'elle pourra les aider à le faire », affirme le dirigeant et aussi spécialiste des questions juridiques du groupe.


Et Smith de poursuivre : « La deuxième chose que je dirais est que vous ne l'interdisez pas si vous croyez réellement qu'il existe une alternative raisonnable qui nous permettra, par exemple, de résoudre ce problème avec un scalpel plutôt qu'au hachoir ».

La position du président de Microsoft est donc simple : le seul moyen d'améliorer la technologie sera de l'utiliser.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Source : Gizmodo
Modifié le 22/01/2020 à 14h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Affaire du Joy-Con Drift : la Commission Européenne sommée d'enquêter suite à 25 000 plaintes
Signal : faut-il modérer les groupes de discussion ? Les employés lancent le débat en interne
Valve poursuivie pour violation d'un brevet de manette sur lequel le Steam Controller se baserait
Soldes 2ème démarque : les Samsung Galaxy Buds Live au meilleur prix sur Amazon
AMD : la pénurie des pièces pour les consoles next-gen et PC attendue jusqu'au second semestre 2021
RTX Série 3000 : NVIDIA ne liste plus les Founders Edition en Europe (MàJ)
Vivaldi 3.6 double (littéralement) ses possibilités autour des onglets
L'enceinte intelligente Google Nest Hub à prix cassé pour les Soldes chez Darty
Instagram se dote d'un nouveau tableau de bord destiné aux professionnels du réseau
Google Lens prends désormais en charge la traduction instantanée hors ligne
Haut de page