Reconnaissance faciale dans l'UE : Google favorable à une régulation, Microsoft à une utilisation

21 janvier 2020 à 14h00
0
Reconnaissance faciale

Les deux géants n'ont pas le même avis quant à la volonté de la Commission européenne de faire interdire l'usage de la technologie pour une durée pouvant aller jusqu'à cinq ans.

Le livre blanc publié par la Commission européenne vous a beaucoup fait réagir ces derniers jours sur Clubic. Et pour cause ! L'institution voudrait interdire le recours aux technologies de reconnaissance faciale sur une durée pouvant aller de trois à cinq ans, le temps d'instaurer de nouvelles règles de façon à protéger les citoyens européens et leurs données. Si cette idée reste pour le moment à l'état de pré-proposition, elle n'a pas manqué non plus de faire réagir quelques grands noms du numérique mondial, parmi lesquels les patrons de Google et Microsoft.

sundar-pichai-PDG-alphabet-Google.jpg
Sundar Pichai (© Google)

Sundar Pichai favorable à une réglementation

Le Président-Directeur Général d'Alphabet, la maison-mère de Google, est sorti du bois lundi pour apporter son soutien à la proposition de la Commission européenne. « Je pense qu'il est important que les gouvernements et les réglementations s'y attaquent le plus tôt possible et lui donnent un cadre », déclare Sundar Pichai lors d'une conférence de presse donnée à Bruxelles.


L'homme fort de Google considère que la reconnaissance faciale peut effectivement être utilisée à des fins malveillantes et reconnaît qu'il y a « peut-être une période d'attente (à observer) avant de vraiment réfléchir à la façon » dont la technologie sera utilisée. « Il appartient aux gouvernements de tracer la voie », dit-il en signe de soutien à la Commission.

Toutefois, Sundar Pichai encourage l'Europe à adopter « une approche proportionnée », en mettant en place des règles différentes selon les secteurs dans lesquels la technologie est amenée à être utilisée.

brad-smith-président-microsoft.jpg
Brad Smith (© Microsoft)

Pour Brad Smith, il n'y pas d'alternative à la reconnaissance faciale

Le Président de Microsoft, Brad Smith, est diamétralement opposé au patron d'Alphabet. Ce dernier préfère souligner les avantages que la reconnaissance faciale peut offrir. « Je suis vraiment réticent à dire empêchons les gens d'utiliser une technologie qui permettra de réunir des familles lorsqu'elle pourra les aider à le faire », affirme le dirigeant et aussi spécialiste des questions juridiques du groupe.


Et Smith de poursuivre : « La deuxième chose que je dirais est que vous ne l'interdisez pas si vous croyez réellement qu'il existe une alternative raisonnable qui nous permettra, par exemple, de résoudre ce problème avec un scalpel plutôt qu'au hachoir ».

La position du président de Microsoft est donc simple : le seul moyen d'améliorer la technologie sera de l'utiliser.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Source : Gizmodo
Modifié le 22/01/2020 à 14h57
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top