San Francisco assouplit sa législation sur la reconnaissance faciale... à cause des iPhone

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
28 décembre 2019 à 14h00
0
Apple Face ID

La ville de San Francisco revoit (en partie) sa copie quant à la reconnaissance faciale, alors que son conseil municipal avait interdit, en mai, l'utilisation de cette technologie au sein de sa Police et des agences gouvernementales. Cette interdiction, qui ne concernait ni les aéroports, ni les sites gérés par les autorités fédérales, vient aujourd'hui d'être remaniée pour autoriser l'utilisation d'iPhone équipés de Face ID, ou d'appareils usant de technologies similaires.

Confrontée à l'omniprésence de la reconnaissance faciale en 2019, San Francisco lâche du lest - mais pas trop non plus. En mai dernier, le conseil municipal de la ville votait une interdiction générale de la reconnaissance faciale au sein de la Police locale et des agences gouvernementales afin de préserver les droits civils et les libertés individuelles. L'idée était aussi d'éviter « d'exacerber l'injustice raciale », rapportait alors Le Point. Un peu plus de six mois plus tard, la ville modifie son texte de loi pour le réadapter aux réalités technologiques de son temps.

Rétropédalage (très) partiel de la ville de San Francisco... à cause des iPhone

Si la ville maintient son décret à l'égard des technologies de reconnaissance faciale utilisées à des fins de surveillance, les appareils personnels - qui intègrent des technologies de reconnaissance faciale - sont de nouveau autorisés au sein des structures concernées par l'interdiction.

Comme le note Engadget, cela ne veut pas dire que la reconnaissance faciale sur smartphones (et notamment sur iPhone) est autorisée : les employés des services de la ville de San Francisco devront faire sans, mais ils pourront toutefois utiliser leurs appareils personnels, à condition de les déverrouiller au moyen d'un mot de passe par exemple. La révision de la loi votée en mai et appliquée depuis juillet dernier est donc limitée. Elle reconnait ainsi une réalité : il est très difficile de bannir la reconnaissance faciale dans son intégralité, puisque ce système d'identification est présent dans un nombre croissant d'appareils, y compris en entrée de gamme.

Une révision qui fait des émules

Toujours selon Engadget, d'autres villes aux Etats-Unis ont revu en partie leur position sur la reconnaissance faciale pour adopter une posture semblable à celle de la municipalité de San Francisco. C'est notamment le cas de Brookline dans le Massachussetts et d'Alameda (près de San Francisco).

Notons enfin que l'interdiction votée par la ville de San Francisco intervenait in-extremis. En janvier 2019, la Police locale (San Francisco Police District) commençait à tester, pour une période de 90 jours, la recherche par reconnaissance faciale. La période de test n'avait pas été reconduite par le département de la justice, qui n'a toutefois démantelé les serveurs assignés à cette utilisation qu'en juillet, date de l'application de la loi votée en mai (et soumise en janvier) par le conseil municipal de la ville.

Source : Engadget
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top