Malgré une fiabilité décriée, le gouvernement souhaite expérimenter la reconnaissance faciale

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
26 décembre 2019 à 14h45
24
caméra-de-surveillance.jpg

Et si demain les gares et autres aéroports français étaient sécurisé grâce aux technologies de reconnaissance faciale en temps réel ? Cette méthode (interdite dans l'ensemble de l'Europe mais largement répandue en Chine) est vivement critiquée en raison de son manque de fiabilité et des possibles atteintes aux libertés individuelles.

Pourtant le secrétaire d'État au numérique, Cédric O, a récemment confirmé dans les lignes du Parisien, que le gouvernement français se prépare à une expérimentation à l'échelle nationale. Celle-ci viendra compléter le projet Alicem et pourrait être déployée dès 2020 pour un test d'une durée allant de six mois à un an.

Un test censé juger des « performances réelles » de cette technologie

Le sujet épineux, polémique et largement décrié de la reconnaissance faciale, n'a pas fini de faire couler de l'encre dans l'Hexagone. Faisant face aux revendications citoyennes depuis de nombreux mois avec le mouvement des gilets jaunes puis, plus récemment, les manifestations contre la réforme des retraites, le gouvernement s'apprête une nouvelle fois à aborder un sujet pour le moins controversé.

À l'instar des expérimentations ayant eu lieu à l'occasion de la 135e édition du Carnaval de Nice, mais aussi dans plusieurs lycées de la région PACA, la France mènera un test de vidéosurveillance dopée à l'IA à l'échelle nationale, très probablement durant l'année à venir.

Le secrétaire d'État au numérique a en effet confirmé la volonté du gouvernement de mettre les deux pieds dans le plat : « Le gouvernement souhaite ouvrir une phase d'expérimentation, de six mois à un an, sous la supervision de la société civile et des chercheurs. Cela doit nous permettre d'avoir des retours sur les différents cas d'usage et sur la performance réelle de cette technologie, ainsi que sur les questions qui se posent ».

Reconnaissance faciale : rassembler les acteurs et ouvrir un débat public

Il convient toutefois de rappeler que les différentes technologies de reconnaissance faciale sont toujours bel et bien interdites sur le territoire français, mais aussi dans l'ensemble de l'Europe. Si nous en savons pour le moment peu sur les conditions exactes de ce test, il sera mis en œuvre dans des lieux publics dans le seul but d'identifier des personnes ayant préalablement donné leur consentement.

Suite à cela, Cédric O estime qu'il sera nécessaire « d'avoir un débat public, un peu à l'image de ce qu'il s'est passé dans le cadre de la loi de bioéthique et comme le demande la Cnil ». L'annonce de cette phase de test met toutefois en relief la volonté du gouvernement à creuser la question de la reconnaissance faciale, un sujet au centre des polémiques en raison de son utilisation démesurée par le gouvernement chinois, mais aussi de sa fiabilité qui semble encore frêle.

Dérives et fiabilité

La reconnaissance faciale alimente en effet la controverse, d'abord en raison des dérives, comme nous l'avons vu en Chine avec la surveillance des Ouïghours, mais aussi d'une fiabilité qui semble encore loin d'atteindre l'excellence !

Des groupes de chercheurs tirent la sonnette d'alarme : les algorithmes d'intelligence artificielle utilisés pour la reconnaissance faciale souffriraient d'importantes faiblesses, affichant de nombreux résultats biaisés. Les faux positifs et faux négatifs sont pointés du doigt et plusieurs solutions testées par les chercheurs se sont révélées d'une plus grande imprécision lorsqu'il s'agissait d'identifier des personnes afro-américaines et asiatiques.

Plus récemment, des chercheurs sont parvenus à contourner le système de paiement par reconnaissance faciale utilisé dans le métro de Shenzhen, à l'aide de simples masques imprimés en 3D.

Si l'expérimentation que s'apprête à mener le gouvernement français permettra de mettre au jour les « performances réelles » de la technologie et d'ouvrir un débat public, la défiance envers la reconnaissance faciale risque de persister dans le temps alors que les dérives se multiplient et que le système d'identification continue de montrer de telles faiblesses.

Source : Les Echos
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
16
serged
欢迎来到中国 (Bienvenue en Chine d’après Google traduction)<br /> Nos médias se gaussent des dérives chinoises et russes. Mais chez nous ça devient pareil!<br /> George Orwell n’est pas mort !
leulapin
La meilleure sécurité du monde c’est de ne pas faire la guerre aux autres.<br /> Le reste relève du gadget, aucune caméra de surveillance n’ayant jamais arrêté une balle d’AK47 et les terroristes se suicidant avant capture s’en fichent d’être reconnus…<br /> La ville de Nice est justement une des plus surveillées de France et pourtant celle qui a connu un des attentats les plus meurtriers, avec une simple camionnette.<br /> A un moment il faut exprimer les choses sans faux semblants sécuritaires : La vidéo surveillance à reconnaissance faciale c’est pour faire de la répression politique uniquement, pouvoir punir les participants à une manifestation, lister qui vient, qui anime, qui porte une banderole de manière à pouvoir cibler légalement/violemment les leaders d’opinions et détruire la contestation sans toucher au plus grand nombre, ce qui permet de préserver l’apparence de la liberté.
GRITI
Non, non et non! Tout simplement.
sexeplat
Des excuses pour continuer a terrorisé le peuple
chaton51
larem, ce parti chinois ! virez moi larem de ce pays ou on va droit en Chine ou pire !
loko
sans guerre il n’y a pas de civilisation, c’est le principe de la création destructrice ( shiva )
fifi58
Le ministre de l’Intérieur ne respecte pas lui-même les règles définies par la loi, en gardant plus de 13 mois, au lieu de 24h, les enregistrements de plaques d’immatriculation des radars « tronçons ».<br /> Il est donc impossible de faire confiance en quoi que ce soit dans ce monde politique !
Yahren
J’aurais pas dit mieux c’est ce que j’avais en tête. Quoi de surprenant venant de la part de ce gouvernement démolisseur de droits et de libertés. Ce qui fait peur c’est le déni et les oeillères des citoyens…
trollkien
En même temps, le gouvernement a lui même une fiabilité décriée, du coup ya une sorte de logique
Pas_Moi
La reconnaissance faciale, n’a pas à être testée, c’est déjà dépassé, il suffit d’implanter une puce émettrice, avec application de la clause du grand père pour éviter les manifs, dans chaque nouveau né.<br /> C’est bien plus simple, c’est pour la sécurité de 2050, qu’il disait avant d’en implanter à tous, dans les portables 5G grâce à la détection du positionnement dans l’espace et augmentation du nombre de mini-antennes pour réaliser cela…Mais chut, il y en a qui ne sont pas au courant.
max_971
On pourra faire du minority report aussi ?
leulapin
Sans guerre menées intelligemment pas de paix (100% des analystes stratégiques depuis Clausewitz ).<br /> Sans paix, pas de survie.
leulapin
Tant que les multinationales de la pub n’auront pas à leur passif des génocides, des peines de mort sur critères politiques etc. ton commentaire mettant en parallèle surveillance étatique et publicitaire sera absurde.<br /> La pub pause des pb de liberté individuelle via le conditionnement mental mais ne met pas directement la vie des gens en danger, aucune comparaison possible en termes de gravité.<br /> Tant que tu confondras lutte contre le terrorisme -qui est obligatoirement en France le fait de l’état puisque répression de l’usage personnel de la violence- et acceptation de la domination politique tu n’auras rien compris à la nuance qui existe entre être soulagé de la neutralisation de crétins irrationnels qui viennent tuer au hasard et acceptation de « l’ordre » dans tout ce que ça a de terroriste pour l’individu.<br /> La simple idée que parce que des gens te sauvent la vie ce sont des gens bien sous tous rapports et tu dois les laisser rentrer dans ton intimité relève d’une mentalité de princesse Disney. C’est parfaitement méprisable (je n’aime pas les princesses et je ne vivrais pas heureux en ayant beaucoup d’enfants avec des gens qui veulent me fliquer ).<br /> Donner tous les pouvoirs à l’état, à la police ou l’armée, c’est juste déclencher un phénomène de concentration du crime au sein de l’état. Ca s’appelle la corruption. C’est vieux comme le monde. On y est déjà en France, pas mal de pontes de la police étant tombés pour trafic de drogue et beaucoup de hauts fonctionnaires mouillent déjà dans les projets mafieux du BTP (sans parler de Sarko et Kadhafi ). Les partisans de « l’ordre » via la surveillance généralisée sont des traîtres à ce qui fait l’esprit de ce pays depuis 1789.<br /> (voire même avant, puisque l’impératif de séparation des pouvoirs pour garantir la liberté c’est Montesquieu au 17e).<br /> Pour le reste j’ajouterai que c’est justifier de son identité sur requête -et normalement uniquement dans des cas prévus par la loi, ce qui exclue le harcèlement ou la surveillance continue- qui est un devoir, pas posséder des papiers.<br /> Nos ancêtres qui ont connu « l’ordre » durant la seconde guerre mondiale avaient assez intelligemment mis beaucoup de gardes fous à l’action policière et au fichage généralisé.
leulapin
C’est l’état Français via l’assassinat de Khadafi et la déstabilisation du proche orient qui est directement responsable des attentats en France.<br /> Plus on soutient militaires, flics et politiciens et moins on sera en sécurité, ce n’est pas une histoire d’ordre et de discipline. Les objectifs de l’état et des armées ne sont pas prioritairement notre bien être, il y a des considérations économiques, idéologiques, de la corruption etc. notre sécurité dans ce grand jeu de risk est uniquement prise en compte parce que nous sommes la base logistique arrière de l’armée et la source de prestige de nos dirigeants.<br /> Quand l’éducation nationale et le scoutisme formaient les jeunes à la discipline on a eu la guerre de 14, soit la pire catastrophe en termes de chaos de pertes humaines et de perte de richesse et de pouvoir qu’ait connu la France. Le suicide de l’Europe en tant que puissance mondiale et la preuve au monde entier de notre stupidité politique (qui derrière débouche sur la puissance US -une démocratie fédérale avec peuple en arme, défiant vis à vis de son état fédéral- et la décolonisation, la stupidité politique de l’Europe ne donnant « plus envie »…)<br /> Une population indisciplinée et souveraine et un état faible sont au contraire la principale garantie de sécurité.<br /> Et les syndicats n’ont jamais été aussi faibles en France, ils sont quasi impuissants aujourd’hui. C’est depuis qu’ils déclinent et sont devenus républicains/légalistes/inefficaces que les inégalités s’accroissent et que les travailleurs pauvres ont émergé. Tu tiens un discours sans fondement historique sur le sujet : C’est le plus gros chaos politique depuis la seconde guerre mondiale (mai 68) qui est à la source de la sortie de la pauvreté des travailleurs et des retraités Français. Donc c’est tout l’inverse, pour sortir du tiers monde il faut être rebelles, violents, anti flics, anti patrons et syndiqués si on suit l’histoire de France…<br /> (avant 68 devenir retraité signifiait passer sous le soeuil de pauvreté)<br /> Si tu veux évoquer des devoirs en tant que Français, être rebelle à l’idéologie, connaitre son histoire politique et sociale me semblent les plus impérieux des devoirs.<br /> Concernant l’éducation il est évident que la Chine a énormément progressé puisqu’elle partait de loin (dernières famines dans les années 60, pas d’éducation des femmes quasiment jusqu’à mao, travail infantile…) mais si la France n’a pas suivi la même fulgurante ascension, elle n’a pas régressé pour autant. Là encore, rien ne vient étayer ce genre de remarques défaitistes/destructrices. L’éducation en France a plein de défauts mais continue d’être tout à fait au niveau des autres pays développés et avec certains secteurs d’excellence (maths de haut niveau par ex.). Plein de chinois viennent d’ailleurs étudier en France.
carinae
ce gouvernement démolisseur ? ha bon … je pense qu’avec tout ce qui se passe dans la rue … on est quand même bien loin de bon nombre de pays … y compris européens … Qu’on le veuille ou non avec les tarés divers et variés qu’il y a dans le monde le plus sécuritaire est quasiment devenu une norme et oui ca fait partie d’une Société… Tout le monde critique mais ce sont ces mêmes personnes qui vont se réfugier dans les jupes des flics ou qui critiqueront l’État au 1er attentat venu …<br /> Après c’est comme tout … une nouvelle technologie sort et ça y est … il y a toujours des petits c… pour la détourner de son utilisation première. Internet en est un bon exemple … le réseau a été inventé a l’origine pour le partage de connaissances entre université … aujourd’hui on y trouve de tout et même des abrutis qui se veulent plus malins que les autres et en utilisent toutes les faiblesses …
carinae
oui enfin tu ne prends la que certains exemples qui t’arrangent bien et surtout sort les éléments de leur contextes … c’est bien gentil de faire référence a l’histoire … mais tant qu’on ne l’a pas vécu … on ne sait rien …<br /> Dans quelques années on pourra dire pareil de nous aujourd’hui … "ha regardez moi ces ploucs … infoutus de se défendre contre 3 guignols " « Période chaotique sans la moindre perceptive d’avenir et sans prise de conscience de leur environnement » … Bref … l’histoire ce sont des faits … point, des décisions … seuls ceux qui les prennent savent réellement pourquoi ils les prennent et savent aussi pertinemment que le péquin moyen critiquera … quelque soit la decision …
leulapin
carinae:<br /> mais tant qu’on ne l’a pas vécu … on ne sait rien …<br /> Détrompez vous, la plupart des gens qui vivent l’histoire n’y comprennent rien. C’est pour cela qu’elle est analysée à posteriori et mise en perspective par des historiens, des stratèges militaires, des politologues etc.<br /> Quant aux exemples qui m’arrangent bien il suffit de donner des contre exemples… sauf qu’il n’y en a pas vraiment tellement j’aligne des banalités que n’importe quel politologue tient pour évidentes sur la corruption par le pouvoir et la non neutralité politique des administrations.
leulapin
The-Dalton:<br /> Nous ne partageons ni la même lecture de l’histoire, ni la même conception d’une société, là où vous pointez les dérives liées à l’éducation comme motif de 14-18:<br /> L’éducation nationale a été crée avec plusieurs motivations différentes mais l’une d’elles est bien de prendre la revanche sur les allemands, la victoire de 1870 ayant partout été chroniquée (en encore aujourd’hui) comme la « victoire de l’instituteur allemand »…<br /> Il ne s’agit pas d’une « lecture de l’histoire », il s’agit d’un large consensus autant chez les militaires que chez les historiens. La reprise de l’Alsace Loraine et la remise en ordre de marche (militaire?) de la France post commune de Paris sont au coeur des 4 décennies ayant suivi la défaite de 1870 en termes de gouvernance politique, toutes idéologies confondues, même les royalistes et les socialistes réformistes.<br /> The-Dalton:<br /> Je dis que les guerres arrivent quand les peuples on faim<br /> La France de 1914 n’avait pas faim. <br /> Dire c’est bien, argumenter c’est mieux.<br /> 39-45 est considéré là encore par un large consensus historique comme la suite de la gestion calamiteuse de la victoire de 14-18 (là par contre l’Allemagne avait faim, certes).<br /> 1870 est un autre cadre de conflit entre des états/administrations en cours de structuration (surtout pour l’Allemagne), non issu de l’endoctrinement national et de la discipline d’état en France (telle qu’on la connait aujourd’hui) avec encore une large liberté culturelle dans les régions (qui ne parlaient pas toujours toutes français).<br /> Je ne sais pas ce qui n’a pas été un progrès post 68 qu’on paie encore ?<br /> L’augmentation des durées de congés payés? Celle des retraites qui donnait enfin accès à la dignité aux personnes âgées? Le rattrapage des salaires ouvriers et du smic en général? La mixité scolaire? La naissance de médecins sans frontières? de l’écologie politique? La quasi disparition des censures religieuses et des index? La coéducation?<br /> Plus tous les acquis ensuite issus des scories du mouvement (jusque sous Giscard en gros) comme la décriminalisation de l’homosexualité, la contraception/avortement, l’égalité légale des femmes et hommes etc. et qui ont juste permis à la France un rattrapage sur le reste de l’occident en dé-sclérosant un pays embourbé dans le colonialisme, le christianisme et des traditions aliénantes.<br /> Ce qu’on paie encore éventuellement c’est l’attaque de l’état français contre les mouvements ouvriers ouvrant grand la porte à la prospérité de l’extrême droite telle qu’on la connait aujourd’hui… la notion d’intérêt général ayant disparu globalement du débat public avec cette tendance politique, la seule à négocier y compris pour les intérêts des autres populations (sauf les patrons ).<br /> 1936 est aussi une source de progrès (de rupture par contre pas sur? avec quoi?) mais bien moindre parce qu’il y a eu le front populaire qui en a réprimé les éléments socialistes expropriateurs et a développé la propagande liée au ré-armement et enfin le pétainisme derrière qui en a brisé l’élan globalement en brisant les individus de cette génération engagés dans le socialisme.<br /> Pour le reste, le ping pong, les convictions, justement j’ai énormément changé d’avis sur ces questions par rapport à ce que m’en avaient inculqué école et médias/politiciens en lisant des historiens politiques et militaires qui ont plutôt détruit mes convictions qu’autre chose <br /> Je vous invite à faire de même.
KlingonBrain
Marrant, vous parlez tous de droits et libertés, mais pas un seul évoqué les devoirs…<br /> Cette rhétorique des « droits et devoirs » est surtout une habile manière de nier la notion de droit. A chaque droit que vous pourriez réclamer, on peut inventer un devoir permettant de vous refuser ce droit… tout en arguant de votre faute(inversion de culpabilité). C’est un grand classique de l’exploitation humaine…<br /> De toute façon posséder des papier est un devoir, se faire contrôler est une procédure légale, donc pourquoi pas être reconnu automatiquement.<br /> Rappelons que la carte d’identité est née sous l’occupation. Pendant des siècles, le pays à parfaitement vécu sans.<br /> Il suffit d’ouvrir un livre d’histoire pour comprendre que les régimes qui ont eu besoin d’augmenter le contrôle sur leur population ne poursuivaient pas des buts légitimes.<br /> Et la je ne fait que rapporter la conclusion auquel les historiens sont arrivés de manière unanime.<br /> Vous ovacionnez les autorités lorsqu’ils se font tirer par des terroristes, mais les méprisez à longueur de journée alors qu’ils sont là pour faire respecter l’ordre.<br /> Donc sous prétexte qu’il y a quelques terroristes et une poignée de faits divers, il faudrait mettre l’ensemble d’un pays dans une surveillance rapprochée permanente, une prison qui ne dit pas son nom ?<br /> Moi je dit non.<br /> Les coupables doivent être punis, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il est acceptable que les innocents vivent dans un enfer de soupçon permanent.<br /> Et si vous pensez que les quelques faits divers que la presse monte en épingle sont la plus grande menace pour une société organisée, rappelons que les dictatures ont fait des dizaines de millions de mort. Et encore, rien que dans l’histoire contemporaine.<br /> Demandez aux anciens de l’Allemagne de l’est de ce qu’ils pensent du « merveilleux bonheur » dans une société de surveillance et de fichage…<br /> Donc je dis oui.<br /> Moi je dit non.<br /> La France est le pays des droits de l’homme. Notre culture ancestrale, au moins depuis l’époque des lumières, c’est la liberté.<br /> A ceux qui veulent plus d’ordre, de contrôle de caméras, de fichage, pourquoi ne pas aller vivre en Chine ?
notolik
Déjà qu’ils fassent correctement le travail avec les immatriculations :<br /> J’ai déjà reçu un PV pour ma moto. J’ai du payé pour contester et avoir la photo d’une belle berline BMW!!!<br /> Ils ne checkent rien, tout est automatisé. Ils ne font des recoupements que quand ça les arrangent, et en cas de problème et bien… C’est ton problème.<br /> Et dans ce cas précis, c’était ultra simple. Même le plus crétin des crétins peut comprendre qu’une moto n’est pas une voiture, mais avec la reconnaissance faciale : va prouver que ce n’est pas toi…<br /> Un algo te déclare coupable, à toi de te démerder… Super!!
nelectron
On a vu l’efficacité avec l’arrestation du faux Dupont de Ligonnes.<br /> Ceci dit cela ne me dérange pas quand on me demande ma carte d’identité (ça devient rare, on ne fait plus de chèques). La vidéosurveillance ne sert que de preuve, de constatation à posteriori, elle n’évite pas grand chose, alors que là il y a une intention préventive, imparfaite pour l’instant.
carinae
ha non … pas du tout d’accord ! Les historiens retracent des faits mais ne savent pas réellement de quoi il retournent car il ne le vivent pas … 68 par exemple, je ne l’ai pas vécu mais effectivement on en ressent les effets encore de jours … Mais en même temps qui sommes nous pour juger d’une époque que nous n’avons pas connue … ? Qui sommes nous pour savoir pourquoi ce mouvement a eu lieu ? … et dans l’histoire tout est comme ca … lire des faits est une chose … les vivre … une autre … un peu comme les décideurs de tout poil qui disent il faut faire ci ou ça loin de la ligne de front … mais quand ils sont sur le terrains en pleine bataille rangée, la c’est autre chose parce se faire taper dessus et monter a l’assaut d’une colline en se faisant tirer dessus … c’est de suite beaucoup plus réel et bien plus angoissant … ce qui dicte donc des décisions que des bureaucrates ne pourraient pas comprendre.
leulapin
carinae:<br /> Mais en même temps qui sommes nous pour juger d’une époque que nous n’avons pas connue … ?<br /> Des gens qui ont du recul et des données politiques globalisées que n’avaient pas les gens à l’époque…
carinae
bah oui c’est bien le problème … c’est beaucoup plus facile de juger derrière un écran ou en lisant un bouquin que de vivre les événements … quels qu’ils soient …
leulapin
La facilité à juger n’est pas la question, c’est surtout beaucoup plus fiable à tous les niveaux d’analyser plutôt que juste être là.
carinae
c’est plus rationnel … ça c’est sur.<br /> Mais ça n’empêche pas … qu’a titre personnel, je pense qu’il faut garder une distance avec des événements qu’on n’a pas vécu …
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le micro Trust Gaming GXT 258W Fyru est complètement bradé sur Amazon
Huawei Band 7 : le bracelet connecté chute à moins de 50€ juste avant Noël
Chez Twitter, Musk aurait fait renvoyer les femmes en priorité
Idéé cadeau : la liseuse Kobo Clara est 20€ moins chère pour Noël !
Idée cadeau | EcoSphere : un écosystème complet dans une sphère
La FTC porte plainte contre Microsoft dans le but de faire capoter le rachat d'Activision-Blizzard
USB-C obligatoire sur les smartphone : apparemment, rien ne presse pour l'UE...
Itinérance 3G entre Free et Orange : c'est vraiment reparti... et jusqu'en 2025
Game Awards 2022 : et le titre de Jeu de l'Année est décerné à...
Final Fantasy XVI : un trailer spectaculaire qui donne envie avec une date de sortie
Haut de page