Alicem : l'application de reconnaissance faciale va être déployée à l'échelle nationale dès novembre

31 mars 2020 à 11h21
8
IA Reconnaissance Faciale

Le gouvernement français avait suscité un grand nombre de critiques avec son projet Alicem, un système de reconnaissance faciale permettant de se connecter à certains services publics en ligne. En réponse à la controverse, l'État a décidé... d'avancer sa mise en place au mois de novembre prochain.

Découvrez notre dossier complet sur la protection des données personnelles


Le programme Alicem (« Authentification en ligne certifiée sur mobile ») est une initiative lancée par le ministère de l'Intérieur et l'Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS). L'idée est d'exploiter la reconnaissance faciale pour créer une identité numérique pour chaque citoyen disposant d'un passeport biométrique.

Reconnaissance faciale pour identification facile

Concrètement, via une application mobile (uniquement sur Android pour l'instant), l'utilisateur sera invité à prendre des photos et des vidéos de lui, sous différents angles. Ces données seront ensuite envoyées pour comparaison avec les informations du passeport biométrique.

D'après l'État, cette solution vise à simplifier l'accès aux services publics en ligne, à lutter contre le vol d'identité, à limiter l'envoi de données biométriques (qui seraient majoritairement stockées dans le téléphone et supprimées dès l'application désinstallée) et à empêcher le vol de ces mêmes données.

Alicem fait face à une vive opposition

Mais tout le monde ne l'entend pas de cette oreille. Ainsi, la CNIL a fait part de ses inquiétudes quant à ce nouveau système, affirmant qu'il était contraire au RGPD européen. Car ce règlement impose de recueillir le consentement libre et éclairé d'un utilisateur pour récolter des données personnelles. Or, dans le cas d'Alicem, aucune alternative ne serait envisagée. Le citoyen n'aurait donc d'autre choix que de donner son « accord » pour accéder aux services.

De même, la Quadrature du Net a dénoncé la solution défendue par le gouvernement, accusant ce dernier de contribuer à la banalisation de la reconnaissance faciale. L'association a donc déposé un recours devant le Conseil d'État, pour empêcher son instauration.

Mise en place accélérée

Ces polémiques ont-elles poussé le ministère et l'ANTS à revoir leur copie ? Pas vraiment. Alors que le déploiement de l'application Android était initialement prévu pour décembre 2019, le gouvernement aurait décidé de prendre un mois d'avance, d'après des informations de Bloomberg. Et ce, malgré les interrogations de plusieurs observateurs quant à la sécurité du programme, qui n'a, par exemple, pas fait l'objet d'une campagne de bug bounty.

Avec Alicem, la France serait le premier pays de l'Union européenne à disposer d'un système national d'identification via la reconnaissance faciale. Mais le recours à cette technologie est de plus en plus fréquent dans le monde. D'après un rapport de la Fondation Carnegie pour la paix internationale, au moins 75 pays (sur 176 étudiés) y auraient recours à des fins de surveillance. Bientôt 76, avec la France ?

Source : Naked Security
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
MisterG55
je fais toujours la grimace quand je vais sur le site des impôts… ils me reconnaîtront jamais, c’est sure.
indi_rau
si si t’inquietes, pr te trouver et te faire les poches y a du savoir faire …
GRITI
Quel cauchemar…!!! Je suis dans la mer.e…<br /> Citation<br /> (qui seraient majoritairement stockées dans le téléphone et supprimées dès l’application désinstallée)<br /> Et ben…faudra pas se faire voler ou “emprunter” le téléphone…
GRITI
mokocchi:<br /> qui seraient majoritairement stockées dans le téléphone et supprimées dès l’application désinstallée<br /> Comme si les gens allaient installer et désinstaller l’appli après chaque utilisation, pour refaire les photos à chaque fois…
FGFR
La position de la Quadrature du Net qui souligne la banalisation de l’utilisation de la reconnaissance faciale est compréhensible. En revanche je ne comprends pas la position de la CNIL le choix de ne pas utiliser Alicem existe pour 2 raisons : 1) ce n’est pas le seul fournisseur d’identité pour FranceConnect, les services en ligne de l’Etat restent accessibles par les autres moyens d’identification 2) Alticem suppose de disposer d’un passeport biométrique ce qui n’est ni obligatoire ni le cas de l’ensemble des français il ne peut donc être obligatoire de l’utiliser.<br /> Si quelqu’un a un lien vers la délibération de la CNIL afin de mieux comprendre je suis preneur.
Nmut
Le voleur ne pourra pas en faire grand chose.<br /> Le but c’est de répartir les données pour ne pas avoir un fichier centralisé qui la est une mine d’or pour les arnaqueurs de tout poils et donc un pot de miel bien appétissant pour les voyous.
Nmut
En quoi cela permettrait de surveiller les “déviants”? Ce n’est pas parce tu te connectes pour payer tes impôts ou faire faire une carte d’identité que tu ne suis pas la “doctrine”, bien au contraire :-P…<br /> A moins que cela soit justement pour référencer les “bons français”.<br /> Il faut être très vigilant sur les collectes de données en général mais aussi arrêter d’inventer des complots pour chaque chose oublier de se focaliser sur l’essentiel, non?
obyoneone
le voleur non, mais l’état totalitaire oui !
Nmut
Ma réponse était pour dire que l’état te connais déjà, puisque si tu l’utilise il te connais déjà et te il fait seulement une vérification d’ident, aucune info supplémentaire n’est dévoilée, c’est pour te protéger toi, l’état s’en tape en fait de savoir si c’est toi ou pas. Alors que le voleur, pour lui, c’est une chance de plus d’avoir des données intéressantes sur toi.<br /> En plus, ton état d’esprit, ta localisation ou tes idées ne transitent aucunement par ce biais!
obyoneone
i hope…
GRITI
Est-ce que c’est ce qui nous attend?<br /> Siècle Digital – 12 Oct 19<br /> Chine : Pour avoir internet ou un numéro de téléphone, un scan du visage est...<br /> A partir du 1er décembre les opérateurs télécoms chinois demanderont un scan du visage via la reconnaissance faciale à leurs clients.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Fake news et réseaux sociaux s'invitent encore dans les élections brésiliennes
Intel annonce le Core i9-13900KS pour début 2023 : un processeur à 6 GHz !
De Facebook à Insta, et inversement : comment Meta va rendre le passage de l'un à l'autre bien plus facile
XeSS : le concurrent Intel du DLSS fait ses débuts sur Shadow of the Tomb Raider
Finalement, les anciens iPad Pro auront une version bridée du multitâche Stage Manager
Les Arc A770 d'Intel arrivent ! Vous comptiez acheter une carte graphique ? Attendez !
Le casque gamer Corsair sans fil est à moins de 50€ !
Profitez de l'aspirateur robot Roborock S7 au meilleur prix avec ce code promo
Pornographie : les 23 propositions du Sénat pour mieux encadrer une industrie à la dérive
Final Space, c'est fini, et la série disparaîtra même si vous l'avez achetée en VoD sur Amazon
Haut de page