Les caisses automatiques à reconnaissance faciale sont une réalité en Chine

08 septembre 2019 à 19h47
0
IA Reconnaissance Faciale

Un sourire, pas de carte bleue, de porte-monnaie ou de liquide : la reconnaissance faciale pour payer ses achats ne cesse de se développer en Chine, malgré les inquiétudes concernant le respect de la vie privée.

Plusieurs centaines de systèmes de point de vente ont été installés dans des villes chinoises pour imposer la reconnaissance faciale comme nouveau système de paiement.

Relier les visages à des comptes bancaires

Le système de paiement par téléphone mobile chinois est le plus avancé et le plus développé au monde. On connaît également le système de « crédit social » utilisé par le pays, qui fonctionne en partie par la reconnaissance faciale.

Désormais, c'est un autre type de technologie qu'utilise à outrance la Chine : l'achat par reconnaissance faciale. Les consommateurs chinois peuvent ainsi faire leurs achats simplement en passant leur tête devant une machine de point de vente équipée de caméras, qui relie les traits de leur visage à un système de paiement digital ou un compte bancaire.

« Je n'ai même plus besoin d'emmener mon téléphone portable avec moi, je peux sortir faire mes achats sans rien emmener », explique Bo Hu, propriétaire d'une chaîne de boulangeries de la ville de Beijing, à l'AFP. « Ce n'était pas envisageable aux premiers stades du paiement mobile, c'est seulement après le développement de la reconnaissance faciale que nous avons pu payer sans avoir besoin de rien ».

Selon l'agence de presse francophone, les consommateurs chinois semblent « imperturbables » face au développement de cette technologie et aux questions qu'elle soulève quant à la sécurité des données et le respect de la vie privée.

Des « sourires pour payer » dans une centaine de villes

La technologie est développée et mise en place par Alipay, le bras financier du géant de l'e-commerce chinois Alibaba. Bien que ce système reste encore marginal en comparaison du paiement mobile, l'entreprise a déjà implanté ses machines dans une centaine de villes et compte investir plus de trois milliards de yuan (420 millions de dollars) dans les trois prochaines années, pour consolider la présence de ces moyens de paiement.

De son côté, Tencent, mastodonte du jeu vidéo et propriétaire de l'application WeChat, le WhatsApp chinois aux 600 millions d'utilisateurs, a dévoilé sa nouvelle technologie de paiement par reconnaissance faciale sur mobile en août, dénommée « Frog Pro ». De nombreuses start-up essaient également de trouver une place sur ce marché qui s'annonce juteux...

Notons en outre que, récemment, un sondage du site d'informations technologiques Sina Technology a dévoilé que 60 % des participants affirmaient que scanner leur visage les faisaient se sentir « moche », ce qui a conduit Alipay à promettre l'ajout de « filtres embellissant ». Orwellien.

Source : AFP
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top