800 millions d'emails s'échappent d'une base de données... non surveillée

Alexandre Boero Contributeur
12 mars 2019 à 21h56
0
email-ordinateur-mobile.png
Pixabay

Un chercheur en cybersécurité a découvert un fichier lourd, qui n'était pas protégé, contenant plusieurs centaines de millions de courriers électroniques et données personnelles.

Bob Diachenko, un spécialiste de la cybersécurité, a découvert à la fin du mois de février un épais fichier de 150 Go contenant environ 800 millions d'e-mails avec des données personnelles. Le fichier en question n'était pas protégé par un mot de passe et non chiffré. Avec Collection 1, il s'agit de l'une des deux plus grosses failles de sécurité de l'histoire.

De nombreuses données personnelles, comme les informations bancaires, contenues dans le fichier

Le chercher ukrainien précise que les centaines de millions de courriers électroniques et de données personnelles étaient directement accessibles sur un fichier texte. Parmi les données à caractère personnel contenues dans le fichier, on retrouve l'âge, le sexe, le numéro de téléphone, la ville, des informations bancaires et des comptes de réseaux sociaux.

fichier-données-fuite-2.jpg

Le principal fichier, Emailrecords, comportait 798 171 891 entrées. Le second, emailWithPhone, en contenait 4 150 000 et le troisième, businessLeads, hébergeait 6 217 358 entrées. Bob Diachenko est parvenu à identifier le propriétaire du fichier.

Des données différentes de celles de Collection 1

Le propriétaire de la base de données est Verifications.io, une société de validation d'e-mails dont le site a depuis été mis hors ligne. Celle-ci est censée accompagner les entreprises en déterminant pour elles si une adresse électronique est active et valide, afin de programmer l'envoi de newsletters. Les courriers téléchargés pour vérification atterrissaient directement en texte brut dans un fichier.

fichier-données-fuite.jpg

Troy Hunt, administrateur du site Have I Been Pwned (qui avait révélé la faille Collection 1), a pour sa part affirmé que malgré le rapprochement daté des deux failles, les données étaient différentes de celles issues de Collection 1. Par ailleurs, 35 % des adresses mail contenues dans le fichier n'avaient pas encore été répertoriées sur HIBP.

Si le fichier litigieux était accessible pour n'importe quel hacker, il est impossible, pour l'heure, de savoir si un ou plusieurs pirates ont eu l'occasion de se « servir » dans cette base de données géante à ciel ouvert.

3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top