Cyberattaques : des parlementaires australiens touchés à l'approche des élections

Alexandre Boero Contributeur
24 février 2019 à 18h01
0
Vote

La cyberattaque dont a été victime l'Australie aurait été commanditée par un gouvernement étranger. Des experts pensent à la Chine et à la Russie.

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a confirmé lundi 18 février que le Parlement et plusieurs partis politiques du pays ont été visés par une cyberattaque d'une ampleur inédite. Si le piratage remonte au 8 février, les informations autour de celui-ci sont peu nombreuses, et on ignore tout des conséquences de l'attaque.

Une attaque qui intervient à l'approche d'élections capitales

En Australie, la cyberattaque a fait la Une des journaux, et à juste titre. De plus, nul ne sait quelles informations ont pu être atteintes ou consultées. Le Premier ministre Scott Morrison précise que l'attaque informatique a été détectée très rapidement, et que grâce à la réaction des autorités compétentes, les ordinateurs des députés et des ministres australiens n'ont pas subi de dommages, tout comme les messageries électroniques.

« Que l'on soit bien clair : il n'y a aucune preuve d'ingérence dans les élections. Nous avons mis en place une série de mesures pour assurer l'intégrité de notre système », tient à rassurer Morrison, qui fait évidemment référence aux prochaines élections fédérales australiennes, qui auront lieu au mois de mai et qui contribueront au renouvellement intégral de la Chambre des représentants et partiel du Sénat, ainsi qu'à la nomination du prochain Premier ministre.

La Chine et la Russie soupçonnées par les experts australiens

Les cibles de l'attaque sont toutefois connues. Il s'agirait des députés du Parti libéral et du Parti national, qui gouvernement et des députés du Parti travailliste, qui figurent dans l'opposition. Les toucher pourrait entacher la confiance des Australiens en leurs institutions et les pousser à choisir un autre camp lors du scrutin.

Selon les experts australiens, seule une poignée de pays sont en capacité de lancer une attaque aussi sophistiquée. Ces derniers ciblent en premier lieu Pékin, et dans une moindre mesure, Moscou. Mais aucune preuve ne filtre. En 2011, le pays avait déjà été touché par une cyberattaque. Des pirates avaient consulté les courriers électroniques de députés australiens pendant des mois. La Chine était déjà soupçonnée à l'époque.

8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top