MyFitnessPal, Dubsmash : 620 millions de comptes hackés mis en vente sur le Dark Web

Alexandre Boero Contributeur
14 février 2019 à 21h23
0
cybercrime

Plusieurs centaines de millions de données ont été dérobées et mises en vente sur le Dark Web, toutes proposées par le même fournisseur. Les sites touchés pourraient être sanctionnés pour de sévères manquements au RGPD.

Des cybercriminels sont parvenus à pirater quelque 617 millions de comptes issus de 16 violations de données distinctes, avant de mettre en vente sur le Dark Web les innombrables données personnelles collectées. L'information, qui fut révélée par The Register, vient d'être confirmée par nos confrères britanniques de The Independent, ce mercredi 13 février 2019, et constitue d'ores et déjà l'un des plus gros scandales sur les données personnelles jamais révélés.

Mails, mots de passe, adresses... De nombreuses données volées

Parmi les sites piratés, certains sont des références comme MyFitnessPal, le compteur de calories, MyHeritage, la plateforme de généalogie en ligne, Dubsmash, l'appli qui permet de faire des playbacks de citations cultes en se filmant avec le mode selfie de son mobile, ou encore Animoto, un service de montage vidéo.

S'agissant des données dérobées, on retrouve des adresses électroniques, des mots de passe, des adresses postales et d'autres informations. Toutes sont vendues par un même fournisseur, qui sévit sur le Dark Web sous le nom de gnosticplayers. « N'hésitez pas à m'envoyer un message pour me dire quel type de données vous recherchez (crypto, jeux ou énormes ensembles de données) » indique-t-il.

Plusieurs sites n'avaient pas signalé l'attaque

Ce qui devrait potentiellement faire scandale est le fait que certains sites attaqués n'avaient pas divulgué les attaques, soit parce qu'ils n'étaient pas au courant, soit parce qu'ils avaient volontairement décidé de se terrer dans le silence, ce qui, dans tous les cas, pourrait les faire tomber sous le coup du règlement général sur la protection des données (RGPD). En effet, l'article 33 du RGPD impose au responsable du traitement de notifier la violation à l'autorité compétente dans les 72 heures au plus tard, après en avoir pris connaissance.

Ces sites sont d'autant plus menacés que, selon Ilkka Turunen, Directeur mondial au sein du cabinet du logiciel Sonatype, les violations auraient pu être évitées. « Le pirate a déclaré avoir exploité les vulnérabilités de sécurité des applications Web et du code de site Web », des failles qui sont, en théorie, faciles à corriger.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top