Trois entrepreneurs soupçonnés d'avoir piraté des milliers de Français pour 2 millions

Alexandre Boero Contributeur
05 février 2019 à 07h31
0
hacker-cybercriminel.jpg

8 000 personnes ont été victimes d'une arnaque, prétendument guidée par trois chefs d'entreprise de la région lyonnaise, qui aurait rapporté 2 millions d'euros.

Il y a quelques jours, Le Parisien nous a appris que trois hommes, âgés de 30 à 54 ans, ont été interpellés le 29 janvier 2019 dans le Rhône, dans le cadre d'une enquête ouverte en mai 2018 à la section F1 Cybercriminalité du parquet de Paris. Les trois individus sont soupçonnés d'avoir escroqué plus de 8 000 personnes, pour un montant total de l'ordre de 2 millions d'euros.

Des messages censés susciter la peur des internautes


Les trois chefs d'entreprises, tous trois issus des assurances, avaient mis au point un réseau de piratage informatique particulièrement sophistiqué. Selon les enquêteurs, les escrocs faisaient apparaître une fausse fenêtre officielle ornée des logos officiels de Microsoft ou de Windows, alors que l'utilisateur était en pleine navigation.

Le problème, c'est que les internautes n'arrivaient pas à fermer ces fenêtres sur lesquelles figuraient de faux messages d'alerte les informant qu'ils venaient d'être victimes d'une erreur critique, ou d'un virus. Des messages tels que « Windows a détecté une altération des données » pullulaient. La solution pour être « débarrassé » de la fenêtre était de redémarrer l'ordinateur. Sauf que le message d'alerte conseillait à l'utilisateur de ne pas le faire et l'invitait à joindre un support technique officiel s'il souhaitait pouvoir réutiliser son appareil.

De faux techniciens formés pour mener la fraude


De l'autre côté du fil, de faux développeurs ou techniciens proposaient alors une intervention à distance dont le coût allait de 99 à... 500 euros, selon la formule. Les escrocs faisaient usage d'une palette visant à convaincre la personne touchée que son ordinateur était entre de bonnes mains, et que son appareil allait être sauvé du méchant virus. La fin de l'intervention consistait en la communication des données bancaires, « parfois sous la menace de représailles de piratage », indique Le Parisien. Hélas, les victimes se sont rendu compte de la supercherie après coup.

Les victimes étaient majoritairement sexagénaires, et domiciliées sur l'ensemble de la France. Au moins 8 000 plaignants ont été recensés, pour un préjudice total de deux millions d'euros. Les auteurs de cette arnaque massive, Français, faisaient appel à de feux opérateurs installés, eux, au Maghreb.

Les arnaqueurs encourent jusqu'à 10 ans de prison


Les escrocs ont été mis en examen par un juge d'instruction à l'issue de leur garde à vue, jeudi soir, pour « escroquerie et blanchiment en bande organisée » et « introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé de données ». Placés sous contrôle judiciaire, ils risquent jusqu'à 10 ans d'emprisonnement et 1 million d'euros amende selon les dispositions de l'article 313-2 du Code pénal.

Le parquet de Paris a lancé à un appel à la vigilance et incite « toute personne ayant été victime de tels agissements à ne pas hésiter à déposer plainte ».

9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top