L'UFC-Que Choisir attaque lastminute.com pour avoir vendu des assurances à l'insu des voyageurs

28 janvier 2020 à 08h20
0
lastminutecom.jpg
Capture d'écran lastminute.com par © Clubic

L'agence de voyage en ligne britannique, qui exerce depuis plus de 20 ans, est accusée par l'association de consommateurs de tromper ses clients.

Beaucoup d'entre vous connaissent ou ont peut-être déjà eu affaire au site lastminute.com, la célèbre agence de voyage en ligne née en 1998, qui totaliserait plus de 10 millions de clients et emploie plus de 1 200 personnes dans 35 pays. Le fournisseur anglais de voyages est attaqué en justice par l'UFC-Que Choisir, qui a annoncé, lundi 27 janvier, avoir saisi le tribunal judiciaire de Paris, fusion du tribunal d'instance et du tribunal de grande instance de la capitale depuis le 1er janvier 2020.

Une fenêtre pop-up qui détourne l'attention des consommateurs

Plusieurs consommateurs ont fait remarquer, ces derniers mois, que lastminute.com les « forçait » à souscrire à une assurance voyage, sans aucunement s'en rendre compte. À leur insu. Concrètement, lorsque vous réservez un séjour en ligne, il vous est toujours proposé de souscrire à une assurance proposée par l'agence de voyage, souvent sous deux formes : une protection « annulation » et une protection « totale », qui couvre les frais liés à l'annulation, à l'assistance médicale et à la perte des bagages.


Sur lastminute.com, cette option est bien proposée, et il est possible d'y souscrire uniquement en cochant la case « Je souhaite ajouter la Protection Annulation/Protection totale ». Sauf que depuis quelques mois, les voyageurs qui ne choisissent pas initialement l'assurance du site voient apparaître une fenêtre pop-up, juste après la validation du moyen de paiement, qui peut facilement détourner l'attention du consommateur peu regardant et lui faire souscrire l'assurance la plus coûteuse.

UFC-lastminute.jpg
Capture d'écran © UFC Que-Choisir

Une pratique qui rapporterait des millions d'euros à lastminute

Là où l'attitude de lastminute paraît être trompeuse envers ses clients, c'est que la fenêtre pop-up qui apparaît fait davantage ressortir le bouton « J'accepte et continue », qui peut être confondu par le consommateur avec un bouton de validation définitive du paiement. L'UFC-Que Choisir dénonce un « piège marketing, simple mais terriblement efficace ».


L'association de consommateurs, qui évoque une pratique qui rapporterait plusieurs millions d'euros par an à l'agence de voyages, affirme que le site « viole la législation de la vente sur internet qui, avec le principe du double-clic, impose que l'internaute puisse vérifier une dernière fois sa commande et son prix avant de procéder à l'achat ».

La décision des juges n'est pas attendue avant plusieurs mois.

Source : UFC-Que Choisir
Modifié le 28/01/2020 à 09h04
9
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top