Directive Copyright : les membres de l'UE ne parviennent pas à trouver d'accord

Alexandre Boero Contributeur
22 janvier 2019 à 15h20
0
drapeau union européenne.jpg

Au moment d'entrer dans la phase finale des négociations, les institutions européennes n'ont pas pu trouver d'accord, lundi. La très contestée réforme européenne du droit d'auteur reste en stand-by.

Ce lundi 21 janvier 2019 pouvait être synonyme d'une formulation définitive de la directive européenne sur les droits d'auteur. La Commission européenne, le Parlement et le conseil des États membres de l'UE avaient prévu d'en discuter lors d'une réunion exceptionnelle. Mais le « trilogue » a été purement et simplement annulé, sans qu'aucune autre date ne soit pour l'instant annoncée, alors que la directive avait initialement été adoptée le 12 septembre dernier. Les négociations pour moderniser le droit d'auteur à l'ère numérique sont au point mort.

Une bataille de lobbyistes


Les négociations devraient encore durer plusieurs mois et il s'agit de l'option optimiste, car les lobbyistes n'ont pas l'intention de renoncer, d'un côté comme de l'autre. Voilà qui devrait en tout cas sonner comme une victoire pour les partisans et organisations de défense des libertés numériques, et les géants du numérique comme YouTube. Et comme une défaite pour les médias et les créateurs, qui espèrent toujours être mieux rémunérés.

L'Allemagne, la Belgique, la Finlande, les Pays-Bas et la Slovénie, qui étaient déjà opposés à la directive, ont été rejoints à l'occasion du « trilogue » par l'Italie, le Portugal, la Suède, la Pologne, la Croatie et le Luxembourg. La bataille fait rage et les désaccords proviennent de deux des points essentiels du texte, les fameux articles 11 et 13.

La directive fait débat plus que jamais, alors que les élections européennes approchent


L'article 11 est destiné à contraindre les grandes plateformes du numérique à mieux payer les médias lorsqu'elles diffusent des extraits d'articles ou de vidéos sur leurs services, comme Google Actualités par exemple, principal agrégateur de news ciblé.

L'article 13, lui, entend inciter les grandes plateformes comme YouTube, Facebook ou Google à négocier des accords avec les titulaires de droits d'auteur et les obliger à supprimer les contenus qui ne feraient pas l'objet d'un accord de licence entre le créateur du contenu et la plateforme.

Les élections européennes, qui auront lieu en mai, pourraient perturber encore un peu plus les négociations entre les pays membres. Le temps presse.

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top