RGPD : Netflix, Apple, Amazon, Spotify dans le viseur d'un activiste autrichien

22 janvier 2019 à 09h42
2
Max Schrems couv.jpg
Crédit : Twitter @maxschrems

Maximilian Schrems, un activiste autrichien, a déposé au nom de son association une plainte en Autriche dirigée contre huit sociétés technologiques, à qui il reproche de ne pas respecter les dispositions du RGPD.

En décembre 2018, Maximilian Schrems avait déjà fait parler de lui en déposant une plainte à l'encontre de Google, Instagram, WhatsApp et Facebook, via son organisation à but non lucratif NOYB (None Of Your Business). Selon lui, ces sociétés ne sont pas en conformité avec le Règlement général sur la protection des données (RGPD). L'activité a récidivé en annonçant, le 18 janvier 2019, avoir déposé une nouvelle plainte auprès de la CNIL autrichienne, cette fois dirigée contre huit entreprises ou services, parmi lesquels Amazon, YouTube, Apple, Spotify, SoundCloud et Netflix.

Une violation avérée de l'article 15 du RGPD

Max Schrems indique qu'« aucun service n'est totalement conforme » et qu'ils violent tous les dispositions de l'article 15 du RGPD, en vigueur depuis le 25 mai 2018 et qui, rien qu'en France, a déjà fait l'objet de plus de 1 200 signalements. Le texte sacralise officiellement, pour la personne concernée, le droit d'accès aux données personnelles collectées à son sujet, ainsi que les informations sur les sources et destinataires de ses données dans le cas où elles sont traitées.

Si la plupart des sociétés ont au moins apporté une réponse à Shrems, à chaque fois jugé insuffisante, SoundCloud et DAZN portent le bonnet d'âne des mauvais élèves sans avoir daigné répondre aux sollicitations.

Schrems fichier plaintes.png
Les notations de noyb

Des amendes pouvant atteindre plusieurs milliards d'euros

Pour un tel manquement, le RGPD prévoit une amende dont le montant pour atteindre jusqu'à 4 % des revenus globaux des entreprises concernées, si le gendarme autrichien décide de sévir. Dans le cas d'Amazon prime, ce montant pourrait dépasser les 6 milliards d'euros, les 8 milliards d'euros pour Apple, et frôler les 4 milliards d'euros pour YouTube. Netflix limiterait la casse avec 415 millions d'euros.

Cette plainte n'est pas restée sans effet puisqu'en réponse à celle-ci, Amazon a annoncé la création d'une page « Aide à la confidentialité » qui guide les clients dans la gestion de leurs informations sur ses plateformes. Spotify, de son côté, a affirmé être engagé « à respecter toutes les lois et tous les règlements nationaux et internationaux pertinents, y compris le RGPD ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
BetaGamma
Pourquoi l’appeler “Activiste” alors qu’il ne demande que l’application de la loi pour des voyous ?
NOXteam
cest évident, activiste, car le malheureux n’est pas du côté du pouvoir de l’argent
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pour limiter les fake news, WhatsApp va limiter le transfert de messages
Ça pique ! Le smartphone pliable de Samsung serait vendu à plus de 2 000 €
Free annonce 1 million d'abonnés Fibre, et toujours premier sur le FTTH
Galaxy S10 : les prix Italiens ont fuité... et seront certainement ceux pratiqués en France
PlayStation 5 : le nom de son APU nous donne quelques détails sur ses specs
Toyota : un rapprochement avec Panasonic pour fabriquer des batteries électriques
Le prochain système de Microsoft, Windows Core OS, serait partiellement open source
Les limitations de vitesse arrivent sur Google Maps
IKEA et Sonos vont lancer une enceinte connectée en août 2019
La rumeur de l'offre Microsoft 365 pour les particuliers avalisée par Satya Nadella
Haut de page