Samsung : 116 milliards de dollars pour prendre le pas sur Intel

le 26 avril 2019 à 11h05
0
semi-conducteur-pixabay.png

La société sud-coréenne prévoit d'investir plus de 100 milliards d'euros sur les dix prochaines années pour concurrencer Intel, TSMC et Qualcomm sur la production de puces.

Le grand public connaît manifestement Samsung pour ses smartphones, ses téléviseurs, ou encore ses produits électroménagers. Mais il est un secteur auquel les amateurs de technologie sont sensibles que le géant sud-coréen domine : celui de la mémoire. Samsung domine Intel au rayon des semi-conducteurs depuis plus d'un an maintenant et compte bien asseoir sa position de leader mondial, tout en menant l'offensive sur celui des microprocesseurs, où la concurrence d'Intel, Qualcomm et TSMC est rude.

Une large partie de la manne consacrée à la recherche et développement


Pour arriver à ses fins, Samsung n'a pas hésité à sortir le chéquier, rudement sollicité. La société a en effet annoncé son intention de dépenser l'équivalent de 103 milliards d'euros d'ici 2030 pour développer son activité de production de semi-conducteurs, ainsi que la vente de microprocesseurs, dont le marché pèse actuellement deux fois plus lourd.

Sur les 113 milliards de dollars prévus, 64 devraient être consacrés à la recherche et développement, et 52 à l'infrastructure de production, avec pour objectif de devenir le leader mondial des puces logiques d'ici une dizaine d'années et de concurrencer les Américains Intel et Qualcomm, mais aussi le Taïwanais TSMC, pour également fabriquer des puces à destination d'autres sociétés.

Un investissement nécessaire pour se positionner sur les marchés de demain


Alors que Samsung emploie déjà plus de 100 000 personnes en Corée du Sud, le plan d'investissement va permettre la création de 15 000 emplois supplémentaires dans le pays. Et cet investissement est d'autant plus important que la firme Samsung ne veut surtout pas être distancée sur la production de puces destinées à l'intelligence artificielle intégrée à certains produits, ni sur les réseaux mobiles 5G et les marchés qui en découlent, comme celui de la voiture autonome.

Cette annonce tombe en tout cas à point nommé pour Samsung, qui fait face à de nombreuses critiques sur son innovant Galaxy Fold et au report de sa sortie, initialement prévue pour la fin du mois d'avril.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top