Samsung : 116 milliards de dollars pour prendre le pas sur Intel

26 avril 2019 à 11h05
0
semi-conducteur-pixabay.png

La société sud-coréenne prévoit d'investir plus de 100 milliards d'euros sur les dix prochaines années pour concurrencer Intel, TSMC et Qualcomm sur la production de puces.

Le grand public connaît manifestement Samsung pour ses smartphones, ses téléviseurs, ou encore ses produits électroménagers. Mais il est un secteur auquel les amateurs de technologie sont sensibles que le géant sud-coréen domine : celui de la mémoire. Samsung domine Intel au rayon des semi-conducteurs depuis plus d'un an maintenant et compte bien asseoir sa position de leader mondial, tout en menant l'offensive sur celui des microprocesseurs, où la concurrence d'Intel, Qualcomm et TSMC est rude.

Une large partie de la manne consacrée à la recherche et développement

Pour arriver à ses fins, Samsung n'a pas hésité à sortir le chéquier, rudement sollicité. La société a en effet annoncé son intention de dépenser l'équivalent de 103 milliards d'euros d'ici 2030 pour développer son activité de production de semi-conducteurs, ainsi que la vente de microprocesseurs, dont le marché pèse actuellement deux fois plus lourd.

Sur les 113 milliards de dollars prévus, 64 devraient être consacrés à la recherche et développement, et 52 à l'infrastructure de production, avec pour objectif de devenir le leader mondial des puces logiques d'ici une dizaine d'années et de concurrencer les Américains Intel et Qualcomm, mais aussi le Taïwanais TSMC, pour également fabriquer des puces à destination d'autres sociétés.

Un investissement nécessaire pour se positionner sur les marchés de demain

Alors que Samsung emploie déjà plus de 100 000 personnes en Corée du Sud, le plan d'investissement va permettre la création de 15 000 emplois supplémentaires dans le pays. Et cet investissement est d'autant plus important que la firme Samsung ne veut surtout pas être distancée sur la production de puces destinées à l'intelligence artificielle intégrée à certains produits, ni sur les réseaux mobiles 5G et les marchés qui en découlent, comme celui de la voiture autonome.

Cette annonce tombe en tout cas à point nommé pour Samsung, qui fait face à de nombreuses critiques sur son innovant Galaxy Fold et au report de sa sortie, initialement prévue pour la fin du mois d'avril.

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
scroll top