Microsoft passe 60 000 brevets en open source pour aider Linux

Par
Le 11 octobre 2018
 0
microsoft linux

Microsoft rejoint l'Open Invention Network, une initiative dont le but est de protéger Linux des attaques pour violation de brevets.

Microsoft a annoncé ce mercredi 10 octobre avoir rejoint l'Open Initiative Network (OIN), un fonds de propriété intellectuelle ayant pour but d'acheter, de regrouper et de proposer librement des brevets aux développeurs de logiciels open source. L'OIN regroupe de grands noms de la tech comme Google ou encore IBM.

Microsoft passe tous ses brevets en open-source

Afin de lier les paroles aux actes, l'éditeur de Windows vient de rendre 60 000 de ses brevets open source, soit l'intégralité de sa propriété intellectuelle. Cela permettra aux développeurs Linux d'utiliser une large partie des technologies développées par Microsoft sans aucun risque de poursuite devant les tribunaux.

Depuis quelques années on assiste à un vrai tournant philosophique chez Microsoft. L'éditeur rappelle sans cesse son amour de l'open source et du logiciel libre. On a pu voir récemment la possibilité dans Windows 10 de créer une machine virtuelle sous Ubuntu, parfaitement intégrée et en quelques clics.

Microsoft se garde toutefois quelques brevets, en particulier tous ceux touchant au code de Windows et de ses applications propres mais cette décision à la fois surprenante et massive est une bonne chose pour la communauté open source.

Une ouverture motivée par ses développements en matière de cloud computing

L'éditeur de logiciels y voit également un intérêt dans le développement de ces futures technologies, en particulier en matière d'intelligence artificielle. « Chez Microsoft, nous partons du principe que les développeurs ne veulent pas de choix binaire entre Windows, Linux ou .NET et Java. Ils veulent que les plates-formes de cloud computing prennent en charge toutes les technologies. Ils souhaitent déployer des technologies sur n'importe quel périphérique et qui répondent aux besoins des clients. Nous avons également appris que le développement collaboratif via le processus open source peut accélérer l'innovation » explique Scott Guthrie, responsable de la division Cloud et entreprise.

Renforcer le lien avec les développeurs ne pourra qu'être bénéfique pour les projets futurs de l'entreprise dans le cloud computing.

Modifié le 11/10/2018 à 15h26
scroll top