Intel réaffirme sa position dans la 5G et dévoile de nouveaux produits à destination des entreprises

1
Intel logo entreprise
© Walden Kirsch/Intel Corporation

Il y a un peu moins d'un an, Intel annonçait se retirer du marché de la 5G sur smartphones en cédant sa division concernée à Apple, quelques mois plus tard, pour la bagatelle d'un milliards de dollars. Loin d'avoir tourné le dos à la nouvelle génération de réseau cellulaire, la firme a simplement recentré son activité sur la 5G à destination des opérateurs et des entreprises, notamment. Elle dévoilait cette semaine plusieurs nouveautés destinées à ces secteurs...

Intel n'a pas dit son dernier mot sur la 5G, mais ses avancées sur ce dossier seront moins visibles du grand public. Près d'un an après avoir jeté l'éponge sur le marché (pourtant juteux) de la 5G sur smartphones, car trop en retard face à la concurrence, Intel signe son retour en dévoilant trois puces modems 5G destinées à différents types de PC et un adaptateur réseau optimisé 5G, lui aussi destiné au monde PC. Au travers de ces nouveaux produits, Intel cible surtout le monde de l'entreprise. Un secteur qu'elle chouchoutait cette semaine en présentant, en outre, une mise à jour de ses processeurs Xeon Scalable de seconde génération, introduits en avril dernier.


Attaquer AMD sur l'IA

Ces derniers profitent désormais d'une fréquence maximale de 3,9 GHz et de nouvelles capacités en IA. Ces nouvelles puces développeraient jusqu'à 36 % de performances en plus que la première génération de Xeon Scalable, tout en profitant d'un rapport performances / prix en hausse de 42 % selon Intel, qui assure que ces nouveaux produits sont, ni plus ni moins, « les seuls CPUs intégrant nativement de l'IA ». Un argument outrancier selon VentureBeat, qui rappelle, et à juste titre, que de nombreux processeurs pour laptops et smartphones embarquent déjà ce type de noyaux dédiés à l'IA.

Reste qu'Intel vise à compromettre AMD et ses derniers processeurs Epyc Rome (eux aussi destinés au monde de l'entreprise et des serveurs) : les nouveaux processeurs Xeon Scalable seraient ainsi capables de proposer jusqu'à six fois plus de performances en IA que les puces de la concurrence, lancées l'année dernière.

intel5g.jpg
© Intel

Ces nouvelles puces Xeon Scalable seront capables, précise Intel, de gérer les besoins en IA des services de Cloud détenus par plusieurs ténors du marché, dont Microsoft (Azure), Alibaba, AWS, ou encore Tencent. Elles continueront par ailleurs de servir plusieurs opérateurs d'envergure pour le développement de leurs réseaux 5G respectifs en disposant d'une optimisation réseau capable de prodiguer jusqu'à 58 % de performances en plus en virtualisation de workloads. Ces nouveaux processeurs Xeon sont disponibles dès à présent.


Intel s'active sur la 5G... Mais auprès des entreprises, des équipementiers et des opérateurs

Sur la 5G, Intel est par ailleurs fier d'annoncer son Atom P5900, le premier SoC dédié aux stations de base et conçu dès sa genèse pour les besoin des RAN (radio access networks). Ce SoC profite de la gravure en 10 nm d'Intel et s'annonce 1,8 fois plus performant que l'actuel Atom C3000, tout en permettant un échange de paquets nettement plus sécurisé, est-il précisé. Ce nouveau produit devrait être utilisé par plusieurs grands noms d'équipements réseau, à commencer par Nokia, Ericsson et ZTE. Compte tenu de la forte demande en stations de base 5G d'ici à 2024, Intel espère, à l'aide de son Atom P5900, entre autres, être en position de leader d'ici 2021 sur le marché des puces dédiées aux RAN. Un objectif qui paraît effectivement à la portée du géant californien.

atomp5900.jpg
© Intel

Parallèlement, Intel a également annoncé son eASIC, nom de code Diamond Mesa. Il s'agit du premier ASIC conçu par Intel pour la 5G. Le groupe le décrit comme la première solution custom pour les clients cherchant une puce à basse consommation et à hautes performances, compatible avec les anciennes solutions FPGA d'Intel. Diamond Mesa devrait être deux fois plus véloce que la précédente génération de produits ASICs d'Intel, ou consommer 50 % d'énergie en moins. Intel estime que sa puce eASIC servira dans des domaines variés allant des datacenters à la 5G, en passant par l'industrie ou les applications militaires.

Last but not Least, la firme de Bob Swan a annoncé sa gamme d'adaptateurs 5G Ethernet 700, conçus pour une latence la plus faible possible, à l'aide de PTP (precision time protocol). Cette gamme se destine aux industries nécessitant des appareils extrêmement réactifs, grâce à une précision allant jusqu'à des phases de 100 nanosecondes seulement pour la synchronisation 5G. Ces cartes serviront aux équipements industriels, mais aussi aux RAN, aux services de vidéo en streaming, ou encore au secteur de la finance. Les adaptateurs Ethernet 700 sont actuellement en phase de test chez plusieurs clients d'Intel et devraient entrer en production durant le second trimestre 2020.

Sources : VentureBeat
Modifié le 25/02/2020 à 15h07
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Coronavirus : l'OMS n'estime toujours pas avoir affaire à une pandémie
Daily Top 10 : Netflix vous fait découvrir les contenus qui cartonnent dans votre pays
Ultimate Ears dévoile Hyperboom, son enceinte pour sonoriser toutes vos soirées
Les écouteurs sans fil True Wireless Xiaomi Mi, une alternative aux Airpods ?
Loi sur les contenus haineux : Qwant appelle à écarter l'obligation de retrait de 24 heures
Des chercheurs en IA s'intéressent à Reddit et Twitter pour calculer les taux de suicides
Cet organisme n'a pas besoin d'oxygène pour survivre
Honor Magic Earbuds : de vrais concurrents des Airpods Pro, deux fois moins chers
Haut de page