AMD EPYC : la famille s'agrandit de deux références 32 et 64 cœurs et 256 Mo de cache

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
24 février 2020 à 11h26
0
amd epyc

C'était prévu, c'est désormais fait, AMD lance deux nouveaux processeurs de sa gamme EPYC, destinée aux serveurs : les EPYC 7662 et 7532, respectivement équipés de 64 et 32 cores. Dell et Supermicro ont d'ores et déjà annoncé qu'ils utiliseront sous peu ces nouvelles puces pour leurs systèmes, et d'autres partenaires d'AMD sur le data-center devraient suivre.

AMD souhaite renforcer ses positions sur le marché du serveur. Encore minoritaire sur ce secteur face à Intel, la firme de Lisa Su semble se tourner vers la stratégie du nombre en préparant l'arrivée d'une vague de nouveaux processeurs EPYC, destinés à combler un maximum de segments tarifaires. Parmi ces nouvelles puces, les processeurs EPYC 7662 et 7532, qui arborent notamment 64 et 32 cores (respectivement), mais aussi 256 Mo de mémoire cache L3.


Des processeurs 64 cores EPYC plus abordables chez AMD

Si aucun prix public n'a encore été annoncé pour ces deux nouveaux venus (le tarif est vraisemblablement connu, pour l'heure, des seuls constructeurs OEM), AMD semble avoir pour but de proposer à ses clients des produits performants, mais un peu moins coûteux. Sur le papier l'EPYC 7662 ne se distingue ainsi pas tellement des autres processeurs EPYC haut de gamme. On y retrouve bien 64 cores, 128 threads et 256 Mo de cache L3, mais l'on se contente de fréquences limitées à 2,0 GHz de base et 3,30 GHz en boost. C'est un peu moins que le 7702, proposé à 6 450 dollars. Autre différence, le 7662 affiche une enveloppe thermique plus importante, fixée à 225 watts (contre 200 watts pour le 7702).

Ce nouveau processeur se destine donc aux entreprises souhaitant faire des économies sur le prix des composants, quitte à devoir dépenser au contraire un peu plus en énergie et en systèmes de refroidissement.


AMD EPYC 7532 : 256 Mo de cache sur une puce 32 cores

Parallèlement au 7662, AMD lance son EPYC 7532. Principal intérêt de cette nouvelle référence : sa quantité de mémoire cache L3, portée à 256 Mo (soit 8 Mo par core) contre seulement 128 Mo sur le 7542, qui profite toutefois de meilleures fréquences. Ainsi équipé, en plus de ses 32 cores et 64 threads, l'EPYC 7532 devrait bénéficier aux applications nécessitant une généreuse quantité de cache, comme ANSYS CFX, note AnandTech, mais aussi aux outils ne tirant pas nécessairement avantage d'un trop grand nombre de cores et de threads.

Pour concevoir l'EPYC 7532, AMD est simplement parti d'une base équipée de 8 chiplets similaire à celle du 7662, mais a désactivé purement et simplement la moitié des cores pour n'en garder que 32. Côté cadences, l'EPYC 7532 affiche 2,40 GHz de base et 3,30 GHz en boost pour un TDP annoncé à 200 watts.

Rappelons que l'ensemble des nouveaux processeurs AMD EPYC disposent de 128 lignes PCIe 4.0 et peuvent supporter jusqu'à 4 To de DRAM DDR4-3200. Comme évoqué plus haut, Dell et Supermicro ont déjà annoncé qu'il utiliseraient les EPYC 7662 et 7532, notamment sur leurs châssis PowerEdge R6515, R7515, R6525, R7525, et C6525 (chez Dell), mais aussi A+ et BigTwin (chez Supermicro).

Source : AnandTech
Modifié le 24/02/2020 à 11h26
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
scroll top