Incapable de répondre à la demande, Intel a recours à des fonderies externes sur le 14nm

21 novembre 2019 à 14h50
0
Intel
© canon_shooter / Shutterstock.com

La pénurie de processeurs se poursuit chez Intel. Le constructeur a confirmé ce 20 novembre, dans un communiqué, qu'il comptait faire appel à des fonderies tierces pour l'aider dans sa production en 14 nm.

Plus tôt cette année, la société réfléchissait déjà à faire appel à Samsung sur ce même segment.


Intel booste sa production

Le communiqué a été rédigé par Michelle Johnston Holthaus, la vice-présidente exécutive d'Intel. Elle écrit : « Je tiens à m'excuser sincèrement pour l'impact que nos récents retards de livraisons de processeurs ont pu avoir sur vos entreprises, et à vous remercier pour votre fidélité. [ ... ] En dépit de nos meilleurs efforts, nous n'avons pas encore résolu ce problème ».

Et de poursuivre : « En réponse à une demande toujours forte, nous avons investi des quantités record de CAPEX (les dépenses d'acquisitions d'une entreprise, par exemple pour acheter de nouvelles machines, ndlr.), augmentant notre capacité de production en 14 nm ainsi qu'en 10 nm. Outre l'augmentation des capacités de production d'Intel, nous avons de plus en plus recours aux fonderies ». D'après Intel, ce recours à des fonderies lui aurait déjà permis d'augmenter sensiblement sa production. Selon Tom's Hardware, l'entreprise a déjà recours à des producteurs externes sur d'autres segments de ses processeurs, notamment pour des 16 nm et des 7 nm.

Michelle Johnston Holthaus évoque par ailleurs une augmentation « à deux chiffres » de la production entre la première et la seconde moitié de l'année 2019, sans donner plus de précisions.

Pénurie de processeurs : à quand la fin ?

Malgré ces efforts, la vice-présidente annonce que « l'approvisionnement reste extrêmement tendu dans le secteur des ordinateurs, où [ Intel ] travaille avec des réserves limitées », n'avançant aucune date concernant la fin de la pénurie. Celle-ci est d'autant plus problématique qu'elle semble profiter à son principal concurrent AMD.

Selon le site Tom's Hardware, des « sources proches du dossier » auraient affirmé que les fonderies tierces évoquées par Intel se concentraient sur d'autres produits que les processeurs, Intel se focalisant sur la production de ses 14 nm. L'accord envisagé avec Samsung plus tôt dans l'année stipulait pourtant que le célèbre constructeur coréen fabriquerait ces processeurs.

Source : Tom's Hardware
Modifié le 21/11/2019 à 14h56
17
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Aux États-Unis, la mortalité des abeilles depuis un an est inquiétante
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Selon Epic Games, la PS5 est
scroll top