La pénurie de processeurs Intel va s’intensifier

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
12 mars 2019 à 18h32
0
Intel Logo - CES 2011

L'approvisionnement - déjà limité - en processeurs Intel abordables devrait empirer au cours du second trimestre 2019, avance le quotidien financier DigiTimes. Parmi les lignées de processeurs qui pourraient être les plus impactées : les puces entrée de gamme, essentiellement destinées aux Chromebooks, et les Core i3, relaie le site spécialisé TechPowerUp.

Mauvaise passe pour Intel. Alors qu'AMD arme ses différentes cartouches pour tenter d'investir plus franchement le marché sur la seconde moitié de cette année 2019, Intel doit pour sa part faire avec une pénurie bien partie pour durer, nous dit DigiTimes. Véritable baromètre de l'industrie, le média taïwanais se base sur des sources contactées au sein des chaînes OEM pour renforcer les conclusions de son compte rendu. Cette pénurie, compromettante pour Intel, pourrait tout à fait continuer de sourire à AMD... du mois si la firme de Lisa Su parvient à gérer correctement l'opportunité qui lui est offerte sur le segment des puces abordables. Un terrain sur lequel elle est d'ordinaire plutôt à l'aise.

Une hausse de la demande en processeurs entrée de gamme

À la source de cette pénurie en passe d'être renforcée chez Intel, une demande que DigiTime prédit à la hausse sur le second trimestre 2019, tout particulièrement en matière de processeurs abordables. Très demandées pour les Chromebooks (plus populaires outre-Atlantique que dans nos contrées), ces puces feraient bientôt défaut à Intel, au même titre que les Core i3, utilisés depuis des semaines en guise de palliatif à la pénurie de Core i5 (puces milieu de gamme d'Intel). Le segment du CPU entrée de gamme est par ailleurs le plus important en termes d'unités écoulées. D'où le malaise que DigiTimes pressent chez Intel.

Pour illustrer ses prévisions, et les appuyer de chiffres concrets, le quotidien financier observe le supply-gap (pourcentage illustrant la différence entre la demande et l'approvisionnement) déclaré par les différents constructeurs OEM. Lorsque ce dernier est positif, la demande dépasse alors l'approvisionnement disponible, ce qui mène à une situation de pénurie. Durant le Q3 2018, HP, Dell, Lenovo (les trois premiers fabricants OEM de laptops) affichaient un supply-gap approchant les 5%. Sur le trimestre suivant (Q4 2018), ce taux se maintenait à hauteur de 4-5%. Une donnée qui avait entaché les derniers résultats financiers des trois fabricants. Cette pénurie impacterait aussi Apple, qui serait pour sa part à court de processeurs « Amber Lake », apprend-on.

AMD profite déjà des pénuries constatées chez Intel

Dans son rapport, DigiTimes décrit la situation actuelle comme suit : « sur le premier trimestre 2019, les processeurs Intel Core i5 sous architecture Coffee Lake, ont connu la pire pénurie d'approvisionnement. Une partie de la demande pour les processeurs Atom (...), s'est orientée vers AMD, tandis que le reste de cette demande s'est tournée vers des Core i3 ».

De son côté AMD s'est très tôt frotté les mains. Les parts de marché de la firme auprès des constructeurs OEMs ont déjà augmenté de 9,8% entre le Q1 2018 et le Q1 2019.
Modifié le 24/05/2019 à 11h32
6
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top