Taïwan interdit la vente des smartphones Huawei qui situent Taïwan en Chine

Bastien Contreras Contributeur
15 novembre 2019 à 12h06
0
Huawei p30

Huawei se retrouve au cœur du conflit politique opposant le gouvernement chinois à celui de Taïwan. Trois de ses modèles ont ainsi vu leur commercialisation suspendue sur le territoire taïwanais, pour avoir fait référence à l'île en tant que région chinoise.

L'île de Taïwan a pour nom officiel, en français, « la république de Chine ». Mais il ne faut pas confondre cette appellation avec « la république populaire de Chine », qui désigne l'État s'étendant majoritairement en Asie continentale. Néanmoins, les deux entités revendiquent la souveraineté totale sur l'ensemble du territoire chinois... Vous suivez ? Non ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas un cas isolé.

Une interdiction pour l'instant provisoire

Le constructeur Huawei a en effet été vivement critiqué dernièrement par le gouvernement taïwanais. La raison de ce courroux : une mention « Taïwan, Chine » présente dans la liste des fuseaux horaires de trois modèles, en l'occurrence les P30, P30 Pro et Nova 5T. Or, cette façon de présenter l'île comme une partie de la république populaire de Chine est catégoriquement rejetée par les dirigeants du territoire.

En conséquence, la National Communications Commission (NCC), qui régule le secteur des télécommunications, a décidé de bannir les trois modèles incriminés, dans le but de « préserver la dignité nationale ». Huawei est donc invitée à revoir sa copie, sans quoi l'interdiction pourrait être prononcée à titre définitif.


De l'autre côté, Pékin met également la pression

La modification à apporter pour l'entreprise ne semble pas très compliquée, mais elle n'a en réalité rien de simple. Car le constructeur doit également composer avec la pression du gouvernement chinois, qui lui a déjà reproché par le passé de ne pas avoir inclus certains territoires, dont Taïwan, dans la « Chine unique ». Huawei se trouve donc, bien malgré elle, prise entre deux feux.

Il n'est cependant pas difficile d'imaginer où ira la priorité du fabricant. Plusieurs entreprises internationales ont déjà cédé face à la pression de Pékin, à l'image de Dior, qui lui a présenté ses excuses après avoir affiché une carte de la Chine sans y inclure Taïwan. Alors pour une société dont le siège se situe à Shenzhen, sur le continent...


Bien que Taïwan jouisse d'une indépendance politique et économique depuis 70 ans, la Chine considère toujours qu'il s'agit d'une partie de son territoire, en attente de réunification. L'ONU semble aller dans ce sens, ne considérant pas l'île comme un État indépendant, mais comme une province de la république populaire de Chine. Et sur la scène internationale, elle se retrouve de plus en plus isolée : seuls 17 pays reconnaissent encore Taïwan, parmi lesquels le Vatican, le Paraguay ou le Honduras.

Source : Channel NewsAsia
Modifié le 15/11/2019 à 12h26
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top