Huawei : Trump lâche enfin du lest sur les sanctions

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
11 octobre 2019 à 10h23
0
huawei_mate_une.jpg
© Huawei

Si Huawei n'est pas encore sortie d'affaire, le géant chinois va pouvoir envisager l'avenir sous un ciel moins orageux. Le Wall Street Journal révèle aujourd'hui que Donald Trump envisage de lever une partie des sanctions qui pèsent sur l'entreprise, qui pourrait ainsi renouer le contact avec certaines firmes américaines.

Mais rien n'est encore gravé dans le marbre. Et à en juger par le tempérament du Président américain, il suffirait qu'un vent contraire se mette à souffler pour que sa girouette se retourne de plus belle.

Trump concède une ouverture vers la Chine

Véritable fusible dans les affaires qui opposent la Chine et les États-Unis, Huawei pourrait profiter des concessions que l'administration Trump est prête à mettre sur la balance.

Si le Wall Street Journal ne donne le nom d'aucune entreprise, le quotidien affirme que des sources proches du dossier lui ont confirmé que Huawei serait bientôt en mesure de reprendre les affaires aux États-Unis.


Mais la mise au ban de Huawei n'est pas levée pour autant. En fait, le Président américain aurait donné son feu vert pour « la distribution de licences qui autorisent certaines entreprises américaines à passer outre les sanctions » qui pèsent sur Huawei.

Quid d'Android et des services Google ?

En ce qui concerne le sujet qui nous intéresse le plus ici, aucune nouvelle information n'a été glanée par le WSJ. Nous ignorons toujours si Google est en mesure de reprendre les affaires avec le géant chinois, mais cela nous semble peu probable pour le moment.

Comme le relaie le New York Times, les concessions faites aujourd'hui par l'administration Trump pourraient s'apparenter à des petits pas. Il serait pour l'heure question uniquement d'autoriser le transport de marchandises entre des entreprises américaines et Huawei. Le cas d'Android ou plus spécifiquement des services Google nous apparaît trop central pour que Donald Trump l'ait déjà mis sur la table.


Huawei Mate 30 Pro
Dévoilé le 19 septembre dernier, le Mate 30 Pro n'est toujours pas disponible en France. © Colin Golberg pour Clubic

Huawei, pour sa part, n'attend que le feu vert de Washington pour permettre l'installation des services Google sur ses récents Mate 30 et Mate 30 Pro. Deux smartphones ultra haut de gamme, que le chinois n'a pour le moment pas daigné sortir en France, de peur que l'absence desdits services ne nuise à sa viabilité commerciale.

Via : New York Times
Modifié le 11/10/2019 à 10h29
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible
scroll top