Les États-Unis donnent (à nouveau) 90 jours à Huawei avant de se voir banni du pays

20 août 2019 à 11h09
0
Huawei

Le gouvernement prolonge de trois mois le report du bannissement de Huawei du sol américain. L'administration Trump explique vouloir protéger les clients des zones rurales, fortement dépendants des produits et services de la marque chinoise.

Un nouveau répit pour Huawei. Le ministère américain du Commerce a prolongé lundi pour 90 jours le report du décret qui interdit au constructeur chinois de nouer des relations commerciales avec les entreprises américaines.

Une mesure pour protéger les petites entreprises américaines

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a expliqué cette décision en affirmant vouloir protéger les clients et les entreprises rurales, dépendantes selon lui des solutions proposées par Huawei : « Certaines des entreprises rurales dépendent de Huawei, alors nous leur donnons un peu plus de temps pour se sevrer » a-t-il expliqué au micro de la chaîne Fox News.

En effet, de nombreuses petites entreprises de télécommunications ont utilisé les équipements réseau développés par Huawei en raison de leur prix plus abordable et n'ont que quelques semaines pour les remplacer.


L'administration Trump étend le bannissement de Huawei à plus de 100 filiales du groupe

Malgré ce délai supplémentaire repoussant le bannissement de Huawei du sol américain au 19 novembre prochain, l'administration Trump a récemment ajouté 46 nouvelles filiales de Huawei sur la liste des entreprises interdites, ce qui porte à plus de 100 le nombre de sous-divisions blacklistées, appartenant au géant chinois.

Les entreprises américaines peuvent encore demander une licence pour travailler avec Huawei si le gouvernement considère que ce partenariat ne présente pas de risque pour la sécurité nationale. À ce jour, aucune licence n'a été accordée. Les administrations américaines n'ont, elles, plus le droit de passer de contrats avec Huawei.


Le constructeur a commenté cette décision dans un communiqué. Huawei considère toujours subir un « traitement injuste » de la part des États-Unis et que ce report « n'aura pas d'impact substantiel sur les affaires de la société ».

Source : The Verge
Modifié le 20/08/2019 à 16h54
14
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top