L'administration Trump interdit aux agences fédérales d'acheter des équipements Huawei et ZTE

08 août 2019 à 14h44
9
Huawei
© J. Lekavicius / Shutterstock.com

Le gouvernement américain a dévoilé, mercredi, les règles empêchant officiellement les administrations publiques du pays de nouer des contrats avec Huawei et d'autres équipementiers chinois.

Persona non grata aux États-Unis, Huawei est le symbole de la guerre commerciale sino-américaine. La firme de Shenzhen, consciente qu'elle ne pourra plus mener ses activités comme par le passé outre-Atlantique, a dû prendre connaissance des règles officielles publiée par l'administration Trump mercredi après-midi, interdisant à toutes les agences fédérales américaines de travailler et de nouer des contrats avec elle.

Une interdiction déjà actée, mais désormais on ne peut plus officielle

Avec le nouveau règlement, le Congrès américain est venu mettre en œuvre une interdiction qui était en fait incluse dans la loi relative à la défense, que l'institution avait approuvé il y a plusieurs mois. Dès mardi prochain, les administrations publiques du pays n'auront plus le droit de collaborer avec Huawei.


Il est important de préciser que l'interdiction ne s'applique pas uniquement à Huawei, mais aussi à d'autres acteurs du numérique chinois, parmi lesquels l'équipementier télécoms ZTE et le fabricant de matériel de vidéo-surveillance Hikvision.

Un délai supplémentaire accordé aux entreprises déjà sous contrat avec Huawei

Le document officiel fait tout de même état d'exceptions, puisque les agences fédérales qui étaient déjà sous contrat avec Huawei & co avant le bannissement des entreprises auront jusqu'au mois d'août 2020 pour entrer en conformité avec la nouvelle réglementation, et cesser toute relation avec les firmes citées. En outre, les entrepreneurs pourront demander une dérogation s'ils prouvent que les liens qui les unissent à Huawei, ZTE ou Hikvision ne constituent pas une menace pour la sécurité.

Placé sur liste noire aux USA, le géant Huawei s'est rebiffé ces dernières semaines en supprimant 600 postes de sa branche de recherche et développement aux États-Unis. Et le premier smartphone équipé de son OS maison pourrait être commercialisé avant la fin de l'année.

Source : Tech Crunch
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
8
nicgrover
Ah ah ah la sécurité nationale… Une bonne excuse pour justifier une politique contraire au libre échange, enfin dans le sens qui ne doit pas nuire à l’Oncle Sam…<br /> Il y a la Chine mais aussi le Mexique et les produits français etc.<br /> Pas sur que Trump of the Dead en sorte gagnant.
carinae
oui c’est clair mais ça verra a long terme. Pour l’instant ce que voit son électorat c’est qu’il fait plein de choses pour son pays … Le soucis c’est que du coup … les américains favorisent la concurrence internationale car ça poussent les entreprises a s’adapter et a sortir des produits concurrents, par exemple Huawei avec son nouvel OS. Du coup demain, Google pourrait se retrouver avec un concurrent de poids …(c’est un exemple parmi tant d’autre)
zeebix
Rien que dans le cas de Huawei ça montre que les américains ne sont plus un partenaire fiable, et ça va toucher les processeurs, système d’exploitation et encore de nombreux composants, même en France j’y regarderais à deux fois pour tenter de trouver une alternative aux produits américains.<br /> Trump est bien trop imprévisible, rien ne dit que demain il ne s’en prendra plus sérieusement à l’Europe ou ailleurs, pour le moment il se focalise sur la Chine mais sait-on jamais …
Vanilla
Ceux qui comprennent l’anglais, il y a un nouveau jeu en ligne concernant le sénat américain et la polémique sur les armes, et la difficulté de faire passer une loi sur les armes aux usa.<br /> dailyshowlegislator.com<br /> THE DAILY SHOW PRESENTS THE LEGISLATOR: LICENSE TO BILL<br /> THE LEGISLATOR: LICENSE TO BILL - The Daily Show's totally unrealistic video game where you, THE LEGISLATOR, try to pass gun control through Congress.<br /> Have fun.
carinae
tout a fait et il s’en prendra a l’Europe, tôt ou tard. a la différence prêt c’est qu’on a largement les moyens de répondre. Le seul problème ça sera surtout pour tout ce qui est informatique ou on est largement dépendant des USA … Mais ça pourrait être le coup de pied au c… dont nous avons besoin …
nordic16
Même que le gouvernement Chinois pour sortir de la dépendance de son pays envers les États-Unis pour la fourniture de semi conducteurs et autres pièces électroniques utilisés pour fabriquer dans ses usines des appareils et composantes électroniques, a levé jusqu’à 200 milliards de yuans (31,5 milliards de dollars) pour investir dans des sociétés de puces locales et accélérer son ambition de construire une industrie des semi-conducteurs et pièces électroniques de classe mondiale.<br /> Plus jamais la Chine ne dépendra à l’avenir des États-Unis ou d’autres pays lui étant inféodé.<br /> Trump sera parti que les grands fabricants Américains de composantes électroniques et semi conducteurs perdront la totalité de leur marché en Chine représentant 45% de leur capacité de production actuelle.<br /> A courts termes les guerre économique menés par les USA sont gagnantes pour le président Trump, contribueront possiblement à sa réélection. Mais à long terme autant les alliés des États-Unis que la Chine chercheront à moins dépendre des Américains pour quoi que ce soit.
1951Math
Merci Trump je vais pouvoir quitter l’espionnage américain de google and co et rejoindre Huawei.
ariakas
Où comment sortir du radar d’une caméra de surveillance pour vivre sous le regard constant de l’intégralité de ses moindres faits et gestes.<br /> Huawei, gouvernement chinois, ceux là même qui promettent le sang et la mort à leurs opposants démocratiques de Hong Kong.<br /> ouaisssssss !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥Bon plan Amazon : Appareil photo compact Canon Powershot SX730 à 190€ au lieu de 359€
🔥Bon plan Amazon : Smartphone Xiaomi Redmi Note 7 64 Go à 165€
🔥 Bon plan Cdiscount : Imprimante 3D Creality CR-10S à 358€ au lieu de 499€
🔥 Bon plan Grosbill : Tablette Samsung Galaxy tab A 2018 10
🔥 Bon plan Fnac : Samsung Galaxy watch active à 172€ au lieu de 249€
🔥 Bon plan Amazon : Pack Amazon Echo Dot + kit de démarage Hue à 114€ au lieu de 199€
RGPD : Twitter a partagé des données d'utilisateurs avec des tiers, sans le consentement nécessaire
Samsung dévoile le Galaxy Book S : un ordinateur ARM à l’autonomie démentielle
Haut de page